En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Evacuations de campements Rom à Lille et Lyon : les ONG dénoncent


le 09 août 2012 à 17h13 , mis à jour le 09 août 2012 à 21h51.
Temps de lecture
3min
À lire aussi
Notre sociétéDeux campements de Roms ont été évacués jeudi à Lille, quelques heures avant que des dizaines de Roms bénéficiant de l'Aide humanitaire au retour ne décollent de Lyon pour la Roumanie. Une décision que les associations de défense des Droits de l'homme dénoncent.

Ces évacuations interviennent alors que le ministère de l'Intérieur a assuré mercredi que les expulsions de campements illicites décidées par la justice seraient effectuées "avec fermeté", tout en précisant que les préfets avaient reçu instruction de "mener un travail de concertation préalable".
 
Jean-Philippe, militant pour la défense des Roms, a chiffré à 240 le nombre de personnes qui ont embarqué pour la Roumanie, après avoir quitté leurs campements, menacés d'expulsion, ces derniers jours dans l'agglomération de Lyon. "Ces retours volontaires sont des expulsions déguisées, et en plus on dilapide l'argent public car beaucoup vont revenir", a-t-il estimé. Les candidats au retour touchent 300 euros pour les adultes et 150 euros pour les enfants. Selon l'ONG Médecins du Monde, qui assure un suivi sanitaire des campements roms de Lyon, ce n'est pas le premier charter depuis le début de la présidence Hollande : l'ONG en a compté un le 10 mai et un autre le 5 juillet vers la Roumanie.

"On attendait mieux"
 
Les associations se sont également montrées très critiques après l'évacuation de deux campements de l'agglomération lilloise, encadrée par quelque 150 policiers et CRS et mise en oeuvre suite à une ordonnance d'expulsion délivrée par le tribunal. La communauté urbaine de Lille (LMCU), présidée par Martine Aubry (PS), et l'Etat, propriétaires des terrains, avaient engagé une procédure pour que soient démantelés ces campements illicites. "Ce qui est inconcevable pour nous, c'est qu'on jette les gens sans leur dire où ils peuvent aller. On attendait mieux suite aux déclarations du président Hollande", a déclaré Roseline Tiset, de la Ligue des droits de l'Homme. Elle a ainsi rappelé que François Hollande, lors de la campagne présidentielle, s'était prononcé dans une lettre aux associations pour que "lorsqu'un campement insalubre est démantelé, des solutions alternatives soient proposées".
 
Du côté de la droite, les réactions sont mitigées. A l'UMP, on applaudit : "Manuel Valls a décidé de poursuivre le démantèlement des camps de Roms. C'est une mesure juste et légitime, tant ces lieux n'ont pas leur place sur le territoire de la République", a estimé Eric Ciotti, secrétaire national de l'UMP à la sécurité, qui a salué dans un communiqué la "lucidité" du ministre de l'Intérieur tout en la qualifiant de "tardive". Au FN, on reste critique : la présidente du parti d'extrême-droitel, Marine Le Pen, a jugé que ces opérations menées "sous les caméras de télévision" ne "mènent à rien", la véritable solution passant par "la maîtrise de nos frontières".

Commenter cet article

  • jak_74 : Ben alors ? la gauche molasse n'a pas trouve de meilleure solution que la droite ! pourquoi alors critiquait elle la droite ? des demagos ces guauchiasses !

    Le 21/08/2012 à 16h06
  • bill_boquet : Les membres des ONG vivent-ils près des camps de Roms ? Souffrent-ils de leur voisinage ?

    Le 10/08/2012 à 19h12
  • inedis : Que les dirigeants de ONG qui dénoncent prennent donc les roms chez eux.

    Le 10/08/2012 à 08h32
  • rose-marie54 : @j.bon : C'est vrai que le français est râleur,mais dans ces cas,roms,sans-papiers immigrés de tous poils la France dans l'état actuel ne peut plus faire dans le social,pensons d'abord à nos concitoyens qui sont dans la misère,ne pas oublier que la Roumanie a perçu de l'UE 30 milliards d'euros.

    Le 10/08/2012 à 06h46
  • timinoo-68 : Les ONG dénoncent??? Mais dénoncent quoi!!! C'est honteux, on leur donne encore des sous sur le dos du contribuable à ces gens, tout ça pour mieux revenir et recommencer! Qu'ils les prennent un peu chez eux les ONG avant de crier au scandale!

    Le 10/08/2012 à 01h35
      Nous suivre :
      Griezmann, Evra, Debuchy : mercato chez les Bleus

      Griezmann, Evra, Debuchy : mercato chez les Bleus

      logAudience