En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Dossier Education

Evaluation des enseignants : le décret ne fera pas long feu


le 09 mai 2012 à 11h39 , mis à jour le 09 mai 2012 à 12h37.
Temps de lecture
3min
enseignants profs école Education lycée apprendre

Image d'archives / Crédits : Jupiterimages/ Lliquidlibrary/Thinkstock

A lire aussi
Notre sociétéTrès critiqué par les syndicats, le décret sur l'évaluation des enseignants sera abrogé "dès la prise de fonction de François Hollande", a annoncé mercredi Vincent Peillon, son conseiller éducation.

Une durée de vie de quelques jours seulement. Publié mardi au Journal officiel, le décret sur l'évaluation des enseignants, très critiqué par les syndicats, sera abrogé "dès la prise de fonction de François Hollande", a annoncé mercredi Vincent Peillon, conseiller éducation du président élu. Donc le 15 mai théoriquement.
 
Dans ce communiqué, Vincent Peillon dénonce un "passage en force" de la part du gouvernement sortant. "La gestion de ce dossier important a constitué, de la part du gouvernement sortant, un modèle de mépris du dialogue social dont il fut coutumier, mais la date retenue pour la publication constitue aussi un passage en force du point du vue politique peu compatible avec les usages républicains et tout à fait inacceptable", écrit Vincent Peillon.
 
Une gestion "managériale"
 
Il critique également "le jeu de dupe, qui a consisté pour l'équipe de Luc Chatel à laisser croire, durant l'automne 2011, que les discussions au fond de ce dossier majeur se poursuivraient", or "aucun échange constructif n'a en réalité eu lieu". En outre, "les nombreux amendements du ministre (Luc Chatel) proposés dans une totale improvisation lors du comité technique du 15 mars ont de plus montré le degré d'impréparation du dossier", ajoute le conseiller éducation, enseignement supérieur, recherche et jeunesse pour François Hollande. Après deux grèves organisées les 15 décembre et 31 janvier pour "exiger le retrait" du projet, une nouvelle mouture avait été rédigée mais n'avait pas donné satisfaction. Le 8 mars, une large intersyndicale avait boycotté une réunion devant débattre du projet de réforme, ce qui a entraîné son renvoi au 15 mars.
 
Le décret prévoit que l'évaluation de l'enseignant est fondée sur un entretien réalisé tous les trois ans par son supérieur hiérarchique direct. Les syndicats craignent que ce nouvel entretien unique ait un impact négatif sur leur carrière, notamment sur leur salaire. Ils dénoncent également un texte qui "touche au coeur même du métier" et conduit, selon eux, à une gestion "managériale" de leur profession.

Commenter cet article

  • djodjodjo57 : 4 mois de vacances dans l'année ça doit être dur à vivre il ne fait pas trop les charger avec des devoirs

    Le 16/05/2012 à 11h08
  • djodjodjo57 : Ça se saurait lol

    Le 16/05/2012 à 11h04
  • djodjodjo57 : Ça reste rare mais c'est en effet une réalité, certains profs ne sont pas digne d'enseigner.

    Le 16/05/2012 à 11h03
  • hotpatate : Dans toutes les entreprises, le personnel est noté chaque année. S'il y a besoin de faire des stages, c'est noté etc............Les enseignants devraient acceptés d'être évalué..............au moins sur leurs résultats. La, je ne parle que du primaire. Comment expliquer, que sur plusieurs années les mêmes professeurs des écoles ont des élèves qui réussissent et d'autres qui d'année en année ont des lacunes.......................

    Le 10/05/2012 à 10h41
  • bl1973 : Vous etes combien dans votre cas???l'exception fait la règle....ceci je pense effectivement qu'il y à des profs très consciencieux,mais trop peu hélas....si vous n'avez rien à vous reprochez,les messages ne doivent pas vous atteindre!!!

    Le 10/05/2012 à 08h22
      Nous suivre :
      Dark Vador en campagne pour les élections législatives ukrainienne

      Dark Vador en campagne pour les élections législatives ukrainienne

      logAudience