En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Hommage au soldat français mort en Afghanistan, sur le pont Alexandre III


le 10 août 2012 à 16h44 , mis à jour le 10 août 2012 à 16h58.
Temps de lecture
3min
Les honneurs ont été rendus au militaire mort en Afghanistan
A lire aussi
Notre sociétéEnviron 500 personnes ont rendu hommage vendredi au soldat français tué mardi en Afghanistan, lors d'un rassemblement sur le pont Alexandre III à Paris, avant que les honneurs militaires ne lui soient rendus au cours d'une cérémonie intime à l'Hôtel national des Invalides.

La petite foule, composée pour moitié de militaires, s'est immobilisée peu après 12H00 au passage du convoi funéraire, précédé de cinq motards de la Garde républicaine, qui transportait la dépouille du major Franck Bouzet, tombé dans une embuscade en Kapisa (est de l'Afghanistan), a constaté un journaliste de l'AFP.

A côté de détachements des Pompiers de Paris ou de la Gendarmerie, des Parisiens venus spécialement pour cet hommage populaire, mais aussi des touristes qui se trouvaient là par hasard, se sont mêlés aux militaires en uniforme. "C'est peut-être culturel, mais en France on ne manifeste pas assez notre patriotisme", regrettait Dominique Legrand, un ancien parachutiste, fils d'un Compagnon de la Libération, habitué de ces rassemblements organisés à l'appel d'associations d'anciens combattants et du gouverneur militaire de Paris.

Denis et Anita, un couple de jeunes Néerlandais en vacances, ont attendu près d'une heure le passage du convoi, sans même connaître le but du rassemblement. Aux Pays-Bas, ce type d'hommage était également rendu aux soldats morts en Afghanistan, dont les forces néerlandaises se sont retirées en 2010, explique Denis, 23 ans. "C'est une bonne chose, dit-il. Ils l'ont fait pour leur pays".

Hommage national samedi

Silence total quand le convoi transportant le cercueil recouvert de la photo du soldat mort au combat et de son béret de chasseur alpin franchit le pont. Le major Bouzet, 45 ans, a été tué, ainsi qu'un soldat de l'armée afghane, lors d'un accrochage avec un groupe d'insurgés, au cours duquel un autre soldat français a été gravement blessé. Il est le 88e soldat français mort dans ce pays depuis le début de l'intervention alliée, fin 2001.

Les honneurs militaires devaient lui être rendus vendredi en milieu de journée lors d'une cérémonie intime en présence de sa famille, à l'Hôtel des Invalides.

Samedi, le président François Hollande participera à un hommage national qui sera rendu au militaire décédé à Varces (Isère), sur la place d'armes du 7e Bataillon de chasseurs alpins. Le chef de l'Etat interrompra ses vacances pour assister à cette cérémonie et prononcer l'éloge funèbre.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Mort de Margerie : les images de jour de la carcasse du jet privé

      Mort de Margerie : les images de jour de la carcasse du jet privé

      logAudience