En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Jean-Marie Le Guen veut des "salles de shoot"


le 29 août 2012 à 08h47 , mis à jour le 29 août 2012 à 15h12.
Temps de lecture
3min
Bientôt des salles de shoot en France ?

Le député PS de Paris, Jean-Marie Le Guen, propose de mettre en place des salles de consommation de drogue, afin de placer les toxicomanes dans "un environnement sécurisé". / Crédits : LCI

A lire aussi
Notre société Le député PS, adjoint du maire de Paris, demande au gouvernement d'autoriser la création de salles d'injection de drogue, notamment face à l'augmentation de la consommation d'héroïne dans la capitale.

Des "salles de shoot" en France ? Le débat resurgit par l'intermédiaire - une nouvelle fois - de Jean-Marie Le Guen, qui demande au gouvernement d'autoriser la création de salles d'injection de drogue dans la capitale, notamment face à l'augmentation de la consommation d'héroïne. "Aujourd'hui il y a une urgence", déclare le député socialiste et adjoint au maire de Paris dans une interview au Parisien. "Le nombre de seringues utilisées dans les distributeurs automatiques progresse de 7% au premier semestre 2012 par rapport à la même époque en 2011 et les personnels des associations trouvent davantage de seringues dans les rues", ajoute-t-il. "C'est préoccupant".

 

"Il faudrait autoriser, comme cela se fait à l'étranger, des salles de  consommation de drogue, mais de façon très encadrée", préconise-t-il. "François Hollande avait fait part pendant la campagne présidentielle de son intérêt pour ce genre d'expérimentation. Je demande aujourd'hui que le gouvernement donne  son accord pour la mise en œuvre de ces salles de consommation. Il est vraiment temps que le gouvernement donne son feu vert, en  développant une politique plus ambitieuse de réduction des risques", renchérit le député socialiste.    

 

"Evidemment, l'Etat ne doit pas fournir la drogue"

 

"Je ne suis pas laxiste", se défend-il alors que ces dispositifs restent controversés et s'étaient heurtés à une farouche opposition de l'ex-Premier  ministre François Fillon. "Ces structures apporteront plus de sécurité dans les quartiers concernés",  affirme Jean-Marie Le Guen. "Je préfère que les gens lourdement précaires et  toxicomanes consomment de la drogue dans des salles dédiées plutôt qu'ils se  piquent dans une cage d'escalier ou dans la rue, comme c'est le cas  actuellement. Et qu'ils soient entourés par des professionnels de santé, afin que l'on puisse garder un contact avec eux et les accompagner vers un sevrage. A Paris, nous sommes prêts à monter très rapidement une ou plusieurs de  ces salles", assure-t-il. "Marseille, Toulouse et Saint-Denis notamment sont  des villes elles aussi intéressées. Evidemment, l'Etat ne doit pas fournir la drogue, le deal doit être  interdit", souligne-t-il.

 

L'UMP a redit mercredi son hostilité à une telle mesure. "Ouvrir des salles de consommation de drogues, ce n'est pas lutter contre le fléau de la drogue, c'est banaliser l'usage et c'est légaliser la consommation des drogues les plus dures et cela aux frais des contribuables !", s'insurge dans un communiqué Camille Bedin, secrétaire nationale du principal parti d'opposition. "Le rôle de l'Etat est avant tout de protéger et d'aider les plus fragiles à sortir du piège des toxicomanies et non de les y enfermer", poursuit-elle. Le vice-président du FN, Florian Philippot, a appelé le gouvernement à "rapidement écarter" cette "idée délirante".

 

Les salles de consommation supervisées - appelés familièrement "salles de  shoot" - ou encore d'injection car elles concernent essentiellement les héroïnomanes, sont des centres d'accueil où l'on peut consommer ses propres produits dans de bonnes conditions d'hygiène et sous supervision de personnels  de santé. Il en existe dans plusieurs pays, dont la Suisse et l'Allemagne.

Commenter cet article

  • robert.13 : C'est bien une idée Socialiste, ils ont besoin de ça pour vivre. On se "Shoote et on oublie tout, c'est comme ça que travaille ce gouvernement.

    Le 30/08/2012 à 15h28
  • cochon49000 : Et repartir en voiture

    Le 30/08/2012 à 13h02
  • mcasar : Des moutons que nous sommes déjà tous un peu

    Le 30/08/2012 à 07h55
  • jelouvre : C'est pas une mauvaise idée en soit en s'occupe bien des malades mentaux, et c'est une façon de protéger la population et nos enfants qui n'ont pas à être au contact de ce danger, une société qui s'occupe de ses gens malades (fou, drogués, violeurs etc...) c'est une société qui protège aussi les personnes, alors oui ça a peut être un coût, mais quand votre ado verra ça sous ses yeux dans son quotidien moi je préfère qu'il voit pas et que ces gens même si ça fait un peu parqués soient dans des structures adéquates plutôt que d'errer dans la nature en mettant en danger tout le monde

    Le 30/08/2012 à 01h05
  • matger : Sauf que là,on ne cherche pas à faciliter le sevrage,juste donner des endroits où les drogués pourront consommer en toute quiétude.

    Le 29/08/2012 à 15h08

      Euro : le commentateur fou de la TV islandaise a encore frappé

      logAudience