En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

La photo "politiquement incorrecte" qui crée la polémique

Amélie Gautier par
le 20 avril 2010 à 15h28
Temps de lecture
4min
drapeau Fnac cliché polémique

Crédits : F.L./DR

A lire aussi
Notre société Un cliché sélectionné lors d'un concours photo organisé par la Fnac de Nice crée des remous. La photo montre un homme s'essuyant le postérieur avec l'étendard tricolore.

"Cette histoire est bien pire que La Marseillaise sifflée dans les stades !" Charles-Ange Ginésy, député-maire de Peone-Valberg, dans les Alpes-Maritimes est ulcéré. L'histoire qui le fait sortir de ses gonds est celle d'une photo montrant un jeune homme, pantalon sur les chevilles, en train de s'essuyer le postérieur avec l'étendard français. Ce cliché a obtenu le coup de cœur du jury dans la catégorie Politiquement Incorrect lors d'un concours photo organisé début mars par la Fnac de Nice. Et le cliché de déclencher le courroux sur la promenade des Anglais. "De manière incontestable, le drapeau tricolore est utilisé comme papier toilette !, tonne encore Charles-Ange Ginésy. Et que cette photo soit primée par une grande entreprise nationale... On déraille totalement !"

Face à cette ire locale relayée par le Net, la Fnac a retiré le cliché controversé de la liste des lauréats de son prix. Pas de quoi calmer le courroux général. Le président du Conseil général des Alpes-Maritimes, le député Eric Ciotti, a ainsi récemment écrit à Michèle Alliot-Marie "afin qu'elle envisage d'engager une action à l'encontre des auteurs de ces agissements". En début de semaine, le ministère de la Justice n'avait pas encore reçu la missive.

"C'est de bon ton de cracher sur le drapeau français"

L'auteur de la photographie polémique, un Niçois de 25 ans féru de photographie, regrette la controverse. Elle le gêne. Lui, s'était inscrit au concours "simplement pour passer une belle journée" et tenter de gagner un nouvel appareil. Contacté par TF1 News, il déplore "une histoire de fou pour pas grand-chose". Il n'en dira pas davantage. Cette "histoire de fou" serait sans doute passée inaperçue sans un article dans un quotidien local. Publié le 19 mars, au lendemain de l'annonce des grands gagnants du concours -ils sont trois, un par thème-, le papier est illustré non pas par le cliché vainqueur de la catégorie Politiquement incorrect -une femme enceinte jusqu'aux dents en train de se griller une cigarette- mais par la photo au drapeau.

"Les clients du magasin se sont offusqués de ce cliché", reconnaît-on à la Fnac. Parmi les reproches : le "manque de respect", "l'atteinte à la Nation", "l'outrage à la patrie", ... De discussions de comptoirs à celles de blogs en passant par la colère des Anciens combattants, la polémique enfle et les politiques sont alertés. L'enseigne s'excuse. Et le dit dans un courrier à ses clients furibonds. "Si la photo retenue dans cet article vous a choqué, vous m'en voyez sincèrement désolé, écrit ainsi le directeur de l'enseigne niçoise, car ce n'était nullement l'intention du jury de cet évènement. Il précise ainsi que "le jury a voulu récompenser l'auteur pour sa traduction impactante, sans aucune intention de manquer de respect au drapeau français".

"Je plains ceux qui se prétendent intellectuels, constate amère Lionnel Luca, vice-président du Conseil général. Ça, ce n'est pas du politiquement incorrect, c'est de la provocation gratuite, c'est une injure. Le politiquement incorrect aurait été de faire cette photo avec le drapeau algérien". Il ironise : "C'est de bon ton aujourd'hui de cracher sur le drapeau français." En estimant être, lui, politiquement incorrect en réagissant.

Le drapeau tricolore et la loi

La Loi sur la sécurité intérieure du 18 mars 2003, instaure à son article 45 bis, un délit d'outrage à La Marseillaise et au drapeau français puni de 7 500 euros d'amende et de dix mois d'emprisonnement. A condition que cela soit commis lors d'un événement réglementé par les autorités publiques.

Commenter cet article

  • horsain81 : Je suppose que vous êtes bien heureux de profiter des avantages que vous procure la france? alors respectez le drapeau! votre sourire me donne envie de vomir.

    Le 26/04/2010 à 09h27
  • papy146 : Tout a fait d'accord avec vous Lucien31 et saneman..je suis "trop" jeune pour avoir fait 39-45 mais quand je pense que des personnes se sont battus pour ce drapeau et ce qu'il représente, j'ai honte quand je vois ça..et dire qu'on récompense ce genre de cliché..c'est peut-être ça le plus grave...

    Le 25/04/2010 à 09h18
  • patrick.d1 : Remarquons qu'aucune fatwa n'ait été lancée !

    Le 24/04/2010 à 17h03
  • saneman : D'accord avec vous Lucien, où sont passées nos valeurs ? Celles-ci sont ouvertement bafouées et on ose même donner "un prix" à celui qui a publié cette saleté !! C'est totalement honteux et mériterait d'être sanctionné. L'abjection n'a plus de limites ...

    Le 24/04/2010 à 14h46
  • franky37 : Et les "associations" bien pensantes qui ne fonctionnent qu'à sens unique, où sont-elles ? Elles poussent des cris d'orfraie dès qu'un drapeau contenant un peu de vert est mis en scène, mais là, rien. Mais il est vrai aussi que de telles "associations" n'existent pas. La défense des valeurs françaises ne paie pas, celle de certaines valeurs moyenâgeuse, si.

    Le 24/04/2010 à 11h50

      Ses pylônes sont aussi haut que la Tour Eiffel, un nouveau pont bat tous les records

      logAudience