En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

La prière du 15 août contre le mariage gay critiquée


le 13 août 2012 à 18h23 , mis à jour le 13 août 2012 à 18h25.
Temps de lecture
3min
TF1 / LCI Jean-Luc Romero, le président de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité

Jean-Luc Romero, le président de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité / Crédits : LCI

À lire aussi
Notre sociétéJean-Luc Romero, président de l'association Elus locaux contre le sida, se dit choqué lundi par l'appel du président des évêques de France à mobiliser les fidèles le 15 août contre le mariage des homosexuels promis par François Hollande.

Le cardinal André Vingt-Trois a adressé à tous les évêques de France, en prévision de la traditionnelle fête de l'Assomption, le texte d'une prière qui sera lue dans chaque paroisse à tous les croyants. Le texte appelle les "nouveaux élus" à ce "que leur sens du bien commun l'emporte sur les requêtes particulières".

Cet ancien député socialiste qui est désormais apparenté PS demande aussi que les enfants et les jeunes "cessent d'être l'objet de désir des adultes pour bénéficier pleinement de l'amour d'un père et d'une mère". Dans un communiqué, Jean-Luc Romero, premier élu à avoir révélé sa séropositivité en 2002, estime que l'Eglise catholique conteste "le vote des Français qui, en élisant François Hollande, ont voté pour la proposition 31 qui prévoit l'ouverture du mariage aux conjoints de même sexe."

Il appelle à son tour les catholiques "qui respectent les valeurs d'amour et de tolérance à prier pour que le cardinal André Vingt-Trois retrouve le chemin de la raison en lui rappelant que le vote démocratique s'impose à tous".

Selon un récent sondage BVA, 63% des Français sont favorables à l'union entre personnes du même sexe et 56% à l'adoption par les couples de même sexe. Le 17 juillet dernier, lors d'un entretien avec le président François Hollande, le cardinal André Vingt-Trois avait exprimé son opposition au mariage homosexuel, selon le texte transmis aux diocèses de France.  La ministre déléguée à la famille Dominique Bertinotti a confirmé le 2 août sur Europe 1 qu'une loi sur le mariage homosexuel serait adoptée au premier semestre 2013.

Commenter cet article

  • 421123 : L'église a autant le droit de s'exprimer que les lobbies gays, ce qui ne signifie pas imposer un point de vue.

    Le 15/08/2012 à 01h59
  • rodgers25 : Bravo pour ce discours intelligent ... C'est rare un propos comme ça

    Le 14/08/2012 à 17h06
  • a1n2n2e3 : Mr Romero , vous êtes un humain comme moi . Je suis croyante , n'appartiens à aucune religion et souhaite que tout le monde soit heureux malgré les différences !

    Le 14/08/2012 à 15h28
  • torida30 : Au risque de paraître "homophobe", je précise ma pensée : la sexualité (du latin secare = couper, séparer, diviser) est ainsi faite qu'elle sépare hommes et femmes. Dans la Bible, cette séparation en vue d'une complémentarité, est clairement affirmée comme une volonté de Dieu. La différence sexuelle permet l'échange... et de l'échange peut naître un enfant. 2 hommes entre eux ou 2 femmes entre elles ne peuvent pas avoir d'enfant, c'est évident. Je ne juge pas les personnes qui sont homosexuelles, je les respecte. Mais légaliser le mariage homosexuel et permettre l'adoption d'enfants revient à institutionnaliser l'homosexualité, entretenir la confusion des sexes, et permettre ce que la nature humaine ne permet pas. Sous prétexte de tolérance et de respect, on mélange tout, on relativise tout et on perd tous les repères nécessaires à la construction de la personnalité et de la société. Tous les comportements ne se valent pas d'un point de vue éthique. La relation homosexuelle est par nature incapable de donner la vie. De même, je trouve inacceptable que l'adoption ou la procréation médicalement assistée soient autorisées pour des femmes qui ne sont plus en âge de procréer. Respectons la nature, c'est une question de bon sens et de sagesse ! Et dans les revendications des lobbies homo, je ne suis pas certain que l'enfant soit voulu pour lui-même (c'est vrai aussi chez des hétéros). Il n'y a pas de droit à l'enfant mais des droits de l'enfant, parmi lesquels celui d'avoir un père et une mère, aussi imparfaits qu'ils soient. Je vous invite à regarder sur Internet Philippe Ariño, un catholique fervent et de tendance homosexuelle qui exprime son désaccord avec le mariage gay.

    Le 14/08/2012 à 12h31
  • torida30 : Et la tolérance de ne pas être du même opinion sur le mariage homosexuelle, elle est où celle là?

    Le 14/08/2012 à 12h30
      Nous suivre :
      Australie : des surfeurs de l'extrême défient les rochers

      Australie : des surfeurs de l'extrême défient les rochers

      logAudience