En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Le Dal propose la mobilisation de 100.000 logements vacants


le 02 août 2012 à 18h40 , mis à jour le 02 août 2012 à 18h46.
Temps de lecture
2min
Crise du logement : droite ou gauche, à chacun sa solution

A ce jour, il manque 700 à 900 000 logements dans tout le pays. A droite comme à gauche, chacun défend sa solution pour répondre à ce problème qui concerne de nombreux Français. / Crédits : TF1/LCI

A lire aussi
Notre sociétéL'association Droit au logement a remis au ministère du gouvernement un plan d'urgence en 14 points prévoyant la mobilisation temporaire de 100.000 logements vacants pour les sans logis.

Le plan prévoit la "mobilisation des locaux et logements vacants, dont 50.000 en Ile-de-France et 50.000 dans les autres régions", précise le communiqué. "Il s'agirait de loger environ 300.000 personnes, qui sont sans abri, dans des habitats hors normes, hébergés dans des hôtels, vivant une forme d'errance et de ballotage social, ou reconnus prioritaires Dalo (Droit au logement opposable) et non relogés dans le délai de six mois fixé par la loi", estimant le coût de ce plan à environ 800 millions d'euros par an.

Un rapport du Sénat publié fin juin a relevé de nombreuses incohérences et faiblesses dans l'application du Dalo qui permet aux familles les plus démunies de saisir une commission pour se faire reloger par l'Etat. Or "la France compte suffisamment de logements vacants, public et privés, pour que l'on puisse cesser de faire endurer à un nombre toujours plus élevé de personnes vulnérables, les souffrances de la précarité du logement et de la rue", assure le Dal.

Dans son plan, l'association propose aussi "des mesures pour améliorer les conditions d'hébergement, et cesser d'alimenter le flux des sans abri": "améliorer la procédure de réquisition" des logements vacants, "cesser les expulsions sans relogement", "développer des formes d'hébergement autogérées"...

Commenter cet article

  • radiobistro00 : Il est en effet parfait en orthographe, beaucoup moins sur le fond des choses

    Le 12/08/2012 à 22h33
  • libertecherie65 : KOSSOTTO1 nous savons que vous êtes...parfait...

    Le 07/08/2012 à 08h38
  • bill_boquet : Je crois comprendre que l'Etat va devoir assumer la charge des loyers pour 800 millions d'euros par an. Mais le DAL passe sous silence les charges que supporte généralement l'occupant : eau, gaz, électricité, taxe d'habitation, concierge, etc. Au bout du compte, ce sera bien plus que 800 millions d'euros par an.

    Le 05/08/2012 à 07h41
  • mon-pays67 : Excusez le " ils doivraient " quelle misère! .....au lieu ils devraient je ne sais pas où je suis allé chercher cela , c'est l'âge !

    Le 03/08/2012 à 16h27
  • mcg35 : @kosotto1 - Vous parlez d'école "publique". La collectivité paye pour ces enfants, même ceux qui n'ont pas d'enfants. Personnellement, mes enfants sont allés à l'école privée (et pas uniquement par idéologie, loin s'en faut). J'ai donc payé pour des établissements que je n'utilisais pas, et AUSSI pour l'écolage de l'école libre. Donc j'ai moins coûté à la société. Idem pour beauccoup de choses que vous mentionnez, hôpitaux par exemple. Bien sûr, certains services quotidiens sont "publics" par essence, tels la Poste. Mais, si chacun attendait un peu moins du "public", si chacun se prenait un peu plus en mains, la France serait riche.

    Le 03/08/2012 à 14h38
      Nous suivre :
      A la FIAC, Valls à Zahia : "C'est vous l'oeuvre, alors ? "

      A la FIAC, Valls à Zahia : "C'est vous l'oeuvre, alors ? "

      logAudience