ARCHIVES

Mariage gay : le gouvernement n'acceptera aucune dérogation


le 11 octobre 2012 à 10h06 , mis à jour le 11 octobre 2012 à 10h12.
Temps de lecture
3min
Najat Vallaud-Belkacem

Najat Vallaud-Belkacem / Crédits : AFP

À lire aussi
Notre sociétéAprès la fonde de certains maires, le gouvernement tape du poing sur la table. "Il leur faudra évidemment procéder à ce mariage comme tous les autres" a affirmé jeudi la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem.

Aucun maire ne pourra être dispensé de l'obligation de célébrer un mariage homosexuel quand la loi prévue par le gouvernement de gauche français sera entrée en vigueur, a dit jeudi la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem. Un mouvement conduit par des élus de droite appelle les maires à invoquer un problème de conscience pour refuser de célébrer des unions entre personnes de même sexe. L'opposition est également vive de la part de certaines personnalités de l'église catholique.


Najat Vallaud-Belkacem a exclu toute exception pour les maires réticents. "C'est juridiquement impossible. Je vous rappelle que chacun est censé connaître, appliquer la loi et cela vaut tout particulièrement pour ceux qui ont été élus par les Français".
"Les maires sont tenus par cette obligation et si le projet de loi est adopté et si la loi existe demain, il leur faudra évidemment procéder à ce mariage comme tous les autres", a-t-elle ajouté.

Une autre loi pour la procréation médicalement assistée

Le projet présenté fin octobre en conseil des ministres prévoit que les homosexuels français pourront se marier et adopter, mais ne prévoit pas en l'état un accès à la procréation médicalement assistée, et n'évoque pas une éventuelle légalisation de la gestation pour autrui, les "mères porteuses". Najat Vallaud Belkacem a souligné que la procréation médicalement assistée pourrait faire l'objet d'une autre loi ou être abordée dans le débat parlementaire de l'actuel projet.

Commenter cet article

  • inf3 : Le forcing leur va si bien. Mais tout de même beaucoup sont contre ce mariage alors un réfèrendum s'impose. Le mariage c'est homme-femme et "basta" mais rien n'empêche à chacun de vivre comme il l'entend. Tout est permis.

    Le 12/10/2012 à 08h26
  • usbek75 : Voilà une bonne raison de voir si les maires font leur boulot, si chacun y va de son objecteur de conscience religieux, quelle pitoyable image nous donnerions au monde et surtout à ceux que nous critiquons dans les pays où la religion passe avant la loi. Sinon le ménage sera fait en 2014.

    Le 12/10/2012 à 08h16
  • bobotte71 : On va faire simple , si un maire ne veut pas les marier qu'ils aillent voir un autre maire qui acceptera peut-être; mais laissons le droit de véto à nos maires ou alors ce gouvernement de gauche deviendrait-il une dictature ?

    Le 12/10/2012 à 08h05
  • pierre-citoyen : La grande majorité des Français sont contre - la majorité des gays sont contre sauf quelques centaines du microcosme parisien alors si c'est le contraire et que le gouvernement n'a pas peur d'être rabroué pourquoi pas un référendum de même pour le vote des étrangers

    Le 12/10/2012 à 07h12
  • cerrane84 : Cerrane84, La grande majorité des Francais sont contres ce pseudo-"mariage" homosexuel,je pense que nous sommes toujours en démocratie donc nous demandons un référendum!.

    Le 12/10/2012 à 05h56
      Nous suivre :

      The Voice Italie : Soeur Cristina gagne sa battle !

      logAudience