En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ALERTEZ-NOUS ! Une info sur ce sujet ? Envoyez-nous vos photos et vidéos
ARCHIVES
DOSSIER : Mariage gay

Mariage homosexuel: Taubira écarte l'idée d'un référendum

Edité par
le 13 janvier 2013 à 21h34 , mis à jour le 13 janvier 2013 à 21h40.
Temps de lecture
3min
Taubira sur le mariage pour tous : "C'est une loi qui donne de la liberté"
A lire aussi
Notre sociétéInvitée dimanche soir sur TF1, après la forte mobilisation contre le projet de mariage pour tous, la ministre de la Justice Christiane Taubira a écarté l'hypothèse d'un référendum sur le mariage homosexuel, en rappelant qu'il serait contraire à la Constitution.

La forte mobilisation des opposants au projet de mariage pour tous dimanche à Paris n'entame pas la détermination gouvernementale. En témoigne, le refus catégorique, dimanche soir sur TF1, de Christiane Taubira de soumettre le projet de loi à un référendum. Un refus qui fait suite à une déclaration de l'Elysée selon laquelle la démonstration de force des anti-mariage gay ne modifie pas  la volonté du gouvernement de faire "voter la loi". 
 
"La Constitution encadre (...), précise les domaines dans lesquels un référendum est possible, et ça n'est pas le cas", a affirmé sur TF1 la garde des Sceaux, une des ministres chargées du projet de loi sur le mariage et l'adoption d'enfants pour les couples homosexuels. "Dans une démocratie représentative, il y a la place du Parlement avec le temps nécessaire au dbat", a poursuivi la ministre. "Bien entendu le gouvernement entend, constate la mobilisation, mais le débat parlementaire permettra justement d'éclaircir toute une série de sujets qui ont été utilisés avec confusion ces dernières semaines".  "Les parlementaires de toute sensibilité politique auront tout le loisir, parce qu'en plus, en accord avec le législatif et l'exécutif, le temps de parole a été laissé relativement libre, pour s'exprimer", a-t-elle ajouté.
 
Pour la ministre, "le débat a lieu, c'est incontestable". "Ces cinq derniers mois, aucun sujet n'a été autant débattu (...). Les débats ont lieu tous les jours sur tous les supports médiatiques, dans les territoires parce que des élus prennent des initiatives, des auditions ont été conduites à l'Assemblée nationale", a-t-elle encore dit.  "C'est un texte de loi qui n'enlève strictement rien à personne, qui ne
supprime pas les mots de père et de mère, qui maintiendra le livret de famille pour les couples exactement comme il est, c'est une loi qui ouvre la liberté, c'est une loi protectrice pour les couples et pour les enfants", a-t-elle répété. "Nous souhaitons que tous les enfants de France puissent bénéficier de la même protection", a-t-elle insisté.

"Ca n'empêchera pas le débat au Parlement"

Les opposants au mariage et à l'adoption pour les homosexuels sont descendus en force dimanche dans les rues de Paris dans l'espoir de contraindre le gouvernement à revoir un projet qui touche, selon eux, aux fondements de la société. Le collectif "La Manif pour tous" à l'origine de la mobilisation demande au chef de l'Etat d'arrêter le processus parlementaire -le projet doit être examiné à partir du 29 janvier- et de revoir le texte en remplaçant le mariage homosexuel par une union civile (Notre dossier complet sur le mariage gay). Dimanche à Paris, les organisateurs ont revendiqué 800.000 manifestants, la police, elle, en a dénombré 340.000.  

Pour autant, le gouvernement reste inflexible. "D'après les premiers éléments, c'est une manifestation qui est consistante. Elle exprime une sensibilité qui doit être respectée" mais "elle ne modifie pas pour autant la volonté du gouvernement d'avoir un débat au Parlement pour permettre le vote de la loi", a réagi l'Elysée dimanche en fin d'après-midi. "Ça n'empêchera pas le débat au Parlement", a précisé une conseillère de la présidence de la République. (Lire : l'exécutif inflexible)

Commenter cet article

  • tolerance19 : Publier un commentaire...

    Le 16/01/2013 à 08h11
  • tolerance19 : Commencez par donner les mêmes droits aux pacsés que ceux qui sont mariés !!

    Le 15/01/2013 à 22h10
  • cochon49000 : Les sondages ne sont pas des votes

    Le 15/01/2013 à 22h00
  • ababord : Matger vous confirmez que les enfants d'homosexuels sont un fait et ne sont pas plus malheureux que les autres . Pourquoi leur interdire le mariage alors ?

    Le 15/01/2013 à 12h13
  • ababord : Matger vous avez donc vu que des parents homos ont des enfants et s'en occupent bien , alors pourquoi vous leur refusez le mariage s'ils le veulent ( comme en Belgique et en Espagne où il n'y a pas de problème )au nom de votre morale et soit disant pour le bien des enfants. Je vous fait remarquer en passant que je n'ai pas parlé du système ultra libéral.Il m'est arrivé aussi de défiler avec mes enfants et mon épouse dans des manifs de défense de l'école laïque mais surtout pour les garder et non pas pour les embrigader .

    Le 15/01/2013 à 11h42
      Nous suivre :
      Ces pandas ne veulent vraiment pas prendre leurs médicaments

      Ces pandas ne veulent vraiment pas prendre leurs médicaments

      logAudience