En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Dossier Education

"Aucun enfant ne sera laissé dehors avant 16h30", annonce Peillon


le 11 octobre 2012 à 15h39 , mis à jour le 11 octobre 2012 à 16h13.
Temps de lecture
3min
Un élève au tableau avec sa maîtresse/Image d'archives

Un élève au tableau avec sa maîtresse/Image d'archives / Crédits : Creatas/ Thinkstock

A lire aussi
Services
    Notre sociétéSemaine de 4 jours et demi dans le primaire, accueil des tout-petits à la maternelle, aide aux devoirs dans l'école... Le ministre de l'Education Vincent Peillon a confirmé jeudi les mesures qui seront mises en place à la rentrée 2013.

    Quoi de neuf à la rentrée 2013 ? Jeudi, lors d'une conférence de presse et dans une interview au Monde, le ministre de l'Education Vincent Peillon a confirmé les mesures qui seront mises en place à la rentrée 2013. Il a ainsi réaffirmé la "priorité au primaire" avec la mise en place du principe de "plus de maîtres que de classes", tandis que "l'accueil des tout-petits à la maternelle devra être effectif" dans les territoires en difficulté.
     
    "Nous aurons la semaine de 4,5 jours à l'école primaire", a-t-il dit en soulignant qu'il souhaiterait que la demi-journée supplémentaire ait lieu le mercredi tout en laissant aux élus la possibilité d'en décider autrement. A la prochaine rentrée, "nous aurons revu l'organisation du temps scolaire et du temps éducatif", a-t-il ajouté, en précisant que "les devoirs devront se faire à l'école, et qu'aucun enfant ne sera laissé dehors avant 16h30". (Lire aussi : Loi sur l'école, Peillon annonce plus d'un mois de consultations)
     
    Parmi les autres orientations pédagogiques, Vincent Peillon a cité "l'évolution de l'évaluation des élèves" et la question du redoublement, dont François Hollande a souhaité une forte baisse de leur nombre. "Nous devrons avoir lancé la grande ambition du numérique", a encore dit le ministre. En outre, les Ecoles supérieures du professorat et de l'éducation (ESPE) seront créées afin de rétablir une formation initiale des enseignants quasiment supprimée par la droite. Les futurs enseignants ne donneront que six heures de cours et bénéficieront d'une entrée progressive dans le métier, a rappelé le ministre de l'Education.

    Commenter cet article

    • fimadou : Fallait pas faire d'enfant,@sandrinebis.

      Le 25/10/2012 à 22h37
    • morob... : à bill_boquet : entre 1500 et 2000 euros de salaire pour 20-25 heures de travail actuellement, 2 mois de vacances d'été, toutes les fêtes, sans compter le vacances de pâques,toussaint, tout les weeks end et vous voudriez qu'on les augmente pour quelques heures de plus? et puis quoi encore?

      Le 15/10/2012 à 07h28
    • tolerance19 : Il serait temps de prendre exemple sur l'Allemagne ...

      Le 14/10/2012 à 10h03
    • bill_boquet : Dans la mesure où on ajoute une demi journée par semaine sans réduire la durée de la journée d'école, les instituteurs devront être présents plus longtemps sur leur lieu de travail. Est-il prévu d'augmenter leur salaire en proportion du temps ajouté ?

      Le 12/10/2012 à 07h38
    • sandrinebis : Bien sur que nous avons nos 35h, sans oubliez les 3 h de transport par jour.Donc, je rentre a 19h30 le soir, et je saute sur mon fils pour lui faire faire ses devoirs, et qu'il doit se coucher au maximum à 21h. C'est la vie révé de toute mère de famille. Et si, je travaille, c'est pour lui payer ses études plus tard, donc je pense faire ma part de travail.Faire faire les devoirs à 1 momes de 7 ans, à 19h30, quande il est fatigué de sa journée d'école et moi par mon boulot, c'est vrai que cela doit etre constructif!!!

      Le 11/10/2012 à 21h00
        Nous suivre :
        Une heure de tranquillité : un extrait exclusif du film avec Christian Clavier

        Une heure de tranquillité : un extrait exclusif du film avec Christian Clavier

        logAudience