En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Polytechnique : ceux qui ne travailleront pas 10 ans pour l'Etat devront rembourser les frais de scolarité

avec
le 23 mai 2015 à 17h50 , mis à jour le 23 mai 2015 à 17h55.
Temps de lecture
3min
Elèves polytechnique X
A lire aussi
Notre société Un décret publié samedi au Journal officiel met ainsi un terme à un problème dénoncé depuis plusieurs années par la prestigieuse école militaire d'ingénieurs mais aussi par la Cour des comptes et un rapport parlementaire. Explications.

Elle est surnommée la "pantoufle". Cette solde, estimée autour de 45.000 euros (473 euros par mois en 2014), est celle reçue par les élèves de Polytechnique, officiers sous contrat, dès leur entrée dans l'école. En contrepartie, ils devaient s'engager, à l'origine, à travailler pendant dix ans dans un corps de l'Etat. Mais ce système n'a pas toujours été respecté. Désormais, les étudiants de l'X qui ne travailleront pas au moins dix ans pour l'Etat à l'issue de leur cursus devront rembourser ces frais de scolarité, selon un décret publié samedi au Journal officiel.

Le décret met ainsi un terme à un problème dénoncé depuis plusieurs années par Polytechnique mais aussi par la Cour des comptes en 2012 et dans un rapport parlementaire de 2014. Les anciens élèves qui avaient choisi de travailler pour l'Etat à l'issue de leur scolarité, mais pendant moins de dix ans, étaient tenus de rembourser ces frais de scolarité, alors que ceux qui choisissaient d'aller travailler dans le privé dès leur sortie d'école -la majorité des élèves- n'étaient plus obligés de le faire depuis une réforme de 2000.

Le décret s'appliquera dès la promotion 2015

Depuis 2000 en effet, les polytechniciens choisissant d'emblée le privé à la sortie peuvent suivre une formation complémentaire dispensée par un organisme agréé qui les exonère du coût de rachat de la scolarité.  Ainsi, un polytechnicien "menant carrière dans des institutions bancaires américaines est exonéré de remboursement", avait souligné dans un rapport en 2014 le député UMP François Cornut-Gentille, dénonçant une "dérive": "23% des diplômés de 2012 ont leur premier emploi à l'étranger" et seuls "13% ont rejoint un corps de l'Etat".

Chaque année "une trentaine d'élèves remboursent la "pantoufle"", soit 10% des promotions, avait expliqué l'année dernière l'Ecole polytechnique.  En 2012, la Cour des comptes avait préconisé "le nécessaire rétablissement de la "pantoufle"", qui représente "un manque à gagner d'au moins 300.000 euros". Malgré un avis défavorable du Conseil d'Etat rendu en février dernier sur cette réforme, le décret s'appliquera aux élèves et anciens élèves à compter de la promotion 2015.

A lire aussi : Pourquoi les élèves de Polytechnique sont-ils surnommés les "X" ?

Commenter cet article

  • endiendo2 : Non, c'est débile.. Après avoir fait une grande école, t'es censé faire ce que tu veux de ta vie.. Ce qui n'est pas normal, c'est qu'ils sont payés pendant leur formation.

    Le 25/05/2015 à 07h29
  • 02lamouise : Normal !!!

    Le 24/05/2015 à 10h30

      JMJ : un prêtre se lance dans une danse "endiablée"

      logAudience