ARCHIVES

VIDEO. Le Mont-Saint-Michel est redevenu une île... pendant 20 minutes

Edité par avec
le 24 juillet 2013 à 22h46 , mis à jour le 25 juillet 2013 à 12h34.
Temps de lecture
3min
À lire aussi
Notre sociétéCe n'était pas arrivé depuis 1879. Avec la marée coefficient 108 mercredi soir, le Mont-Saint-Michel a été entièrement entouré d'eau pendant une vingtaine de minutes. Une prouesse permise grâce aux travaux de septembre 2012.

La Merveille entièrement entourée d'eau. Plusieurs centaines de personnes ont assisté mercredi soir à une grande marée qui a entièrement entouré le rocher. Cette première depuis 1879 préfigure le retour à l'insularité du Mont-Saint-Michel. "Pour la première fois depuis bien longtemps nous allons voir la mer ceinturer le Mont", s'est réjoui une demi-heure avant l'événement Laurent Beauvais, président de la région Basse-Normandie, à l'origine des travaux pour que la Merveille retrouve son insularité.

Ce mercredi 24 juillet a revêtu un caractère symbolique lorsque l'eau de cette marée de coefficient 108 a lentement recouvert la déviation provisoire menant au Mont, à côté de la passerelle inachevée. Mais le morceau de digue-route gâchait encore fortement le plaisir des curieux. "Le Mont, il ne peut pas faire une île, il y a toujours la digue ici", lâche ainsi Franck, venu d'Ille-et-Vilaine avec sa mère et son frère pour admirer l'événement. Il ne tarit cependant pas d'éloges sur les travaux en cours et en attend avec impatience la fin. "C'est bien pour l'avenir", assure-t-il.

"Une démonstration a minima"

Pendant une vingtaine de minutes vers 21h30 l'accès au Mont a ainsi été interdit à tous, en attendant que l'eau se décide à se retirer. Un spectacle sous le soleil couchant qui a laissé béat un couple d'amoureux venus d'Italie. Ils ne se sont aperçus de la montée de l'eau qu'au moment où la mer est venue lécher leurs pieds. La mer a pu enfin entourer le Mont-Saint-Michel grâce en partie aux travaux de septembre 2012 qui avaient permis de détruire une partie de l'ancienne digue-route construite en 1879.

Cela restait néanmoins "une démonstration a minima", a prévenu M. Beauvais, attendant de pied ferme la fin des travaux prévue au printemps 2015 et surtout une grande marée de coefficient 119 attendue en février 2015. Désormais il reste à relier la nouvelle passerelle au Mont, puis à détruire le reste de la digue-route, ce qui est prévu pour fin 2014. A terme le Mont devrait retrouver son insularité entre 50 et 90 fois par an. Le coût du projet, qui a subi de nombreuses critiques, notamment en raison de la création d'un nouveau parking distant de 2,5 km du Mont, est évalué à 230 millions d'euros dont 184 millions d'investissements publics directs.

Classé au patrimoine mondial de l'Unesco en 1979, le Mont-Saint-Michel accueille environ 2,5 millions de visiteurs par an.

Commenter cet article

  • zen1494 : Passer une nuit sur le mont, hors saison est un moment unique, on a l'impression d'avoir le mont pour nous seuls quand tout d'un coup, les visiteurs de la journée le quittent. Et quand il y a une tempête, c'est fantastique ! On peut toujours critiquer les travaux ou les admirer, la magie est toujours là.

    Le 26/07/2013 à 11h24
  • basilex : Jusqu'à maintenant chaque fois que l'homme a voulu contrôler la nature cela s'est la plupard du temps terminé en un désastre. Attendons donc quelques années avant de laisser libre cours à notre enthousiasme.

    Le 25/07/2013 à 13h20
  • phil29780 : Il y a une maxime qui dit " Et le Couesnon dans sa folie , a mis le Mont en Normandie . "Il va falloir en trouver une autre .

    Le 25/07/2013 à 11h25
  • jazda : Ecrire votre commentaire ici ...Superbe vue!

    Le 25/07/2013 à 09h21
  • tarmy : Absolument pas ! Cette appartenance du Mont à la Bretagne n'est qu'une légende. Le Mont a été commandité par la Neustrie (dont une partie du territoire constituera plus tard la Normandie) avant d'être céder à la Bretagne en raison des invasion viking, mais seulement temporairement. Le Couesnon, au moment où le Mont était breton (soit de 867 à 1009), ne constituait plus la frontière entre la Bretagne et la Neustrie. Le Mont a toujours été rattaché au diocèse d'Avranches, y compris lors de sa période bretonne. Informez-vous ;-)

    Le 25/07/2013 à 09h18
      Nous suivre :

      Zapnet : la glace plus forte que le pont ?

      logAudience