En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

70 km/h sur le périph' ? La mairie de Paris s'explique

Alexandra Guillet par
le 25 septembre 2012 à 20h30 , mis à jour le 25 septembre 2012 à 23h27.
Temps de lecture
4min
bouchons matin périphérique autoroute grève transport

Le périphérique parisien (archives). / Crédits : TF1/LCI

A lire aussi
Services
    Notre sociétéINTERVIEW - La demande de la mairie de Paris de réduire de 10 km/h la vitesse de circulation sur le périphérique parisien serait en passe d'aboutir, selon René Dutrey, adjoint au maire de Paris, en charge de l'Environnement. Selon lui, l'effet serait triple : "baisse de la pollution", "baisse des nuisances sonores" et "amélioration de la fluidité du trafic".

    TF1 News : La vitesse maximale autorisée sur le périphérique est passée de 90 à 80 km/h en 1993. Pourquoi vouloir encore l'abaisser à 70 km/h ?
    René Dutrey, adjoint au maire de Paris, en charge de l'Environnement :  C'est quelque chose que nous réclamons depuis des années. Or, pour y arriver, il faut un décret signé par le Premier ministre. Jusque là, l'exécutif avait toujours bloqué nos demandes. Après le changement de majorité, nous avons donc reformulé une demande auprès du nouveau gouvernement. Cela remonte au mois d'août et nous savons que c'est désormais bien parti. La préfecture de police de Paris, qui s'y opposait également jusque là, commence même à étudier concrètement la mise en place de cette mesure (ndlr : l'ex-préfet de police de Paris Michel Gaudin, proche de Nicolas Sarkozy, a été débarqué en mai dernier au profit de Bernard Boucault, proche de l'actuel secrétaire général de l'Elysée). Nous avons d'ailleurs rendez-vous avec eux ce jeudi.

    TF1 News : Pour quelle(s) raison(s) souhaitez vous cette réduction de la vitesse sur le périph' ?
    R.D. :
    Les mesures de baisse de vitesse présentent de nombreux avantages. Le premier de tous est que, de façon très pragmatique, cela coûte très peu d'argent à la collectivité pour un impact environnemental très fort. Baisser de 10 km/h permet, selon les projections d'Airparif, de baisser de 5% les émissions de polluants. Deuxièmement, cela a un effet direct sur la fluidité du trafic, car selon toutes les études de circulation, un trafic à 70 km/h permet d'éviter les à-coups répétés à chaque sortie du périphérique. Troisièmement, réduire la vitesse permet également de réduire considérablement les nuisances sonores.

    TF1 News : Des tronçons entiers du périphérique sont en train d'être couverts et des tests de revêtements plus silencieux sont actuellement en cours. Cela n'est-il pas suffisant ?
    R.D.
    : Pour couvrir un kilomètre de périphérique, il faut compter environ 100 millions d'euros. Sachant qu'il y a 40 km de périphérique, le calcul est vite fait : en termes d'argent public, nous n'aurons jamais l'argent pour couvrir l'intégralité de la boucle ! Qui plus est, dans les zones qui ont déjà était couvertes, comme à Porte de Vanves, nous nous sommes rendus compte que cela n'avait fait que concentrer toute la pollution à l'entrée et à la sortie du tunnel.  Ce qui est pire pour ceux qui habitent juste à ces endroits. Certes, ces couvertures permettent de gagner du confort en matière de nuisances sonores, mais cela ne permet en aucun cas de régler le problème de pollution. Il faut savoir que les bandes de 250m de part et d'autre du périphérique dépassent de trois à quatre fois les normes mondiales de la santé.

    TF1 News : Cette baisse de 10 km/h permettra-t-elle de rentrer dans les critères de l'OMS ?
    R.D. :
    Non. C'est pourquoi cette mesure est la première d'une série de mesures qui vont être annoncées dans les mois qui viennent par la mairie de Paris. Ces mesures concerneront des baisses de vitesse sur d'autres axes et tout ce qui permettra à court terme de faire baisser la pollution.

    TF1 News :  Quand cette mesure devrait-elle prendre effet?
    R.D.
      : Nous n'avons aucun délai fixe pour le moment mais cela devrait intervenir en 2013.

    TF1 News : Vous ne craignez pas de vous mettre un paquet de Parisiens et de banlieusards à dos ?
    R.D.
    : Mais qu'est-ce qui est le plus important d'après vous aujourd'hui ? On a appris il y a un mois que chaque Parisien perdait six mois d'espérance de vie du seul fait qu'il habitait à Paris ou même dans la plaine de la métropole parisienne. Il s'agit simplement d'une mesure de bon sens qui en plus ne va pas beaucoup gêner les gens. Ceux que cela pourrait déranger le plus, à la limite, ce sont ceux qui roulent la nuit. Mais c'est aussi la nuit que la circulation fait le plus de bruit pour ceux qui habitent le long du périph'. Vous savez, je suis sûr qui si nous avions fait un référendum pour le lancement du tramway, nous l'aurions perdu. Pourtant, aujourd'hui, personne ne le conteste plus. Bien au contraire.

    Et puis il suffit de regarder comment évoluent les centres-villes des grandes villes ailleurs en Europe. Même en Chine, ils ne fabriquent les deux deux-roues thermiques que pour l'exportation. Eux, roulent avec des deux-roues électriques. Nous avons un gros retard en la matière. Nous pâtissons en France d'une culture du diesel qui a été encouragée par des niches fiscales et par une industrie polluante. On sait que cette histoire de diesel finira en scandale de santé publique. Il faut revenir là-dessus. Et honnêtement, une réduction de 10 km/h sur le périphérique ne va rien changer au quotidien des Parisiens. Et si ça peut faire baisser de 5% l'émission des polluants, alors oui, cela en vaut vraiment la peine.

    Commenter cet article

    • galactus13 : Voilà encore un motif qui donne envie de quitter ce pays dont les habitants sont soit racketté soit traité comme des enfants ignares qui dans les deux cas sont racketté ! Ma voiture pollue surement moins a 90 car enfin, je passe ma 5me et donc, je pollue moins longtemps, si je roule a 70, je pollue plus et plus longtemps ... Et sa pue déjà bien assez sur le périphérique, sans oublier les intérêts du carburant avec la taxe à la pompe car en consommant plus, et bien on achète aussi plus de carburant, Donc, la moralité de l'histoire revient au fait que Mr René Dutrey sait obligatoirement cela. cela, n'a qu'un seul but, faire du chiffre, encore une violation des droits du peuple ... Récapitulons: 1) Plus de PV 2) Plus de vente de carburant Conséquence : Faire payer le peuple ! A quand un "Robin des bois" qui va nous débarrasser de cette dictature ?

      Le 26/09/2012 à 18h14
    • j.bon : Et de la commune les communes infligeant le plus de PV touchent plus de subvention !

      Le 26/09/2012 à 17h09
    • genius16 : @philippe_94 : A votre avis ? Elles suivent.

      Le 26/09/2012 à 16h51
    • huihiuiugiugdat : à 70 km/h on n'a pas forcement besoin de rétrograder, cela dépend des voitures. La mienne Je peu être en 5eme à 60 km/h même. Après je suis d'accord sur le fait que l'on ne polue pas forcement plus à 80 km/h qu'à 70. Il faudrait voir comment ils ont fait les calculs car j'ai aussi un doute.

      Le 26/09/2012 à 16h21
    • huihiuiugiugdat : Je voulais dire 80 et 78,5, bien sûr...

      Le 26/09/2012 à 16h08
        Nous suivre :
        "Rollerman", l'homme au corps recouvert de roulettes

        "Rollerman", l'homme au corps recouvert de roulettes

        logAudience