En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Un poilu de la Grande Guerre identifié 95 ans après sa mort au combat

Edité par avec
le 24 septembre 2013 à 21h59 , mis à jour le 24 septembre 2013 à 22h05.
Temps de lecture
3min
1914 1918

Image tirée du documentaire "Les Français dans la Grande guerre" de Cédric Condom et Jean-Yves Le Naour (Kilaohm/Ecpad/histoire). / Crédits : Ecpad

A lire aussi
Notre sociétéUn poilu de la Première Guerre mondiale a été identifié près d'un siècle après sa mort au combat. Il a été inhumé mardi dans l'Oise en présence de membres de sa famile.

Il est mort au combat voilà près d'un siècle, mais il vient tout juste d'être identifié. Maurice Babé, un poilu de la Première Guerre mondiale, a été inhumé mardi dans la nécropole militaire de Thiescourt, dans l'Oise. Ses restes ont récemment été découverts par une équipe d'archéologues qui effectuaient des fouilles avant la mise en œuvre d'un chantier de construction.
 
Ce combattant de la Grande guerre a reçu les honneurs militaires, en présence de membres de sa famille. Une petite cousine du soldat et le frère de cette dernière ont été prévenus de cette découverte. Ce sont eux qui sont venus rendre hommage et déposer une gerbe à la nécropole militaire de Thiescourt, à ce membre de leur famille, sorti de l'oubli après près d'un siècle.
 
Originaire de Torcy-en-Valois, ce combattant chasseur à pied 2ème classe, matricule 283, était tombé près de Campagne (Oise) le 30 août 1918, il y a 95 ans.
 
Identifié grâce à sa plaque militaire  
 
Les archéologues qui effectuaient les fouilles préalables à la construction du canal Seine-Nord Europe, ont pu l'identifier grâce à sa plaque militaire. Une bague de femme accompagnait le soldat. L'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), qui a mené les fouilles,  applique une procédure particulière lors de la découverte de restes de militaires.
 
Dans le cas d'un soldat français comme Maurice Babé, la gendarmerie et la mairie sont alertés, et le Pôle des sépultures de guerre et hauts lieux de la mémoire nationale, basés à Metz, se charge du prélèvement des restes.
 
Découvert à Campagne en avril 2012, la dépouille de Maurice Babé est la seule à avoir été identifiée parmi les restes d'une quinzaine de soldats.
 

Commenter cet article

  • bornichet : Respect a tous ces hommes tombés pour que l'on puisse vivre tranquille!!ne les oublions pas!!!!

    Le 25/09/2013 à 12h29
  • taxeratort : Ecrire votre commentaire ici ... Combien de morts sans sépultures dans ces combats qui on eu lieu combien ont été gazé par des gaz moutardes que l'on reproche aux Syriens ils n'ont rien inventé . RIP

    Le 25/09/2013 à 11h05
  • halluzen : Qu'il repose en paix.

    Le 25/09/2013 à 02h56
  • 421123 : Respect.

    Le 25/09/2013 à 01h15
      Nous suivre :
      Soyez Critiques ! Fury avec Brad Pitt : une bonne surprise, ultra efficace

      Soyez Critiques ! Fury avec Brad Pitt : une bonne surprise, ultra efficace

      logAudience