En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Une ville utilise les caméras de surveillance pour traquer les crottes de chien

Edité par avec
le 19 août 2013 à 11h40 , mis à jour le 19 août 2013 à 11h47.
Temps de lecture
3min
Les brigades chargées de verbaliser les propriétaire de chiens qui font leur besoin sur le trottoir sont habiller en civil pour faciliter les

Crédits : TF1/LCI

À lire aussi
Notre sociétéLes crottes de chiens seront traquées par des caméras de surveillance à Montereau-Fault-Yonne, a annoncé lundi Yves Jégo, le maire de cette commune de Seine-et-Marne.

Tous les moyens sont bons pour garder des trottoirs propres. Yves Jégo, a décidé de mobiliser les caméras de surveillance pour lutter contre les crottes de chiens à Montereau-Fault-Yonne, la ville de 15.000 habitants dont il est maire. La police municipale de cette commune de Seine-et-Marne va ainsi pouvoir traquer et verbaliser les propriétaires de chiens qui ne ramassent pas les crottes de leurs animaux. "Il s'agit de repérer et d'aller à la rencontre des propriétaires inciviques, puis, en cas de récidive, de les verbaliser", avec une amende de 35 euros, a annoncé lundi  le député UDI Yves Jégo. Montereau dispose d'une soixantaine de caméras, installées depuis 10 ans, et de quinze policiers municipaux, qui peuvent en visionner les images.

La vidéo-surveillance "permet de remonter à la source de l'infraction", et "l'avantage de la caméra c'est que le propriétaire du chien ne pourra pas nier puisqu'on aura la photo", assure l'élu. "J'ai beaucoup de plaintes de mamans emmenant leurs enfants à l'école, qui trouvent des crottes de chiens car les balayeurs ne sont pas encore passés", a-t-il souligné. "Je n'aurais pas installé des caméras pour faire ça", mais "on a un réseau existant que l'on ouvre sur d'autres services", dont la lutte contre les crottes de chiens et les infractions de la circulation, a-t-il ajouté. Selon le député- maire,  il n'y a pas d'atteinte à la vie privée car "on ne filme pas les gens chez eux", et la lutte contre les déjections canines entre, comme celle contre les autres infractions, dans le cadre de l'autorisation de son système de vidéo-surveillance auprès des autorités, assure-t-il.
  
Plusieurs communes, dont Paris au printemps, Aix-en-Provence, Nice ou Chartres, ont récemment mis en place des systèmes de vidéoverbalisation, qui permettent de sanctionner automatiquement les automobilistes qui passent au feu rouge ou stationnent en double file par exemple.

Commenter cet article

  • janmy67 : Bravo Mr le maire de Montereau-Fault , l'utilité quelquefois contesté des cameras de surveillance est aussi utilisable pour cela , il y a trop de gens sans gène qui ne ramassent pas. En plus vous faites plaisir à Mr Valls 15 policiers municipaux pour 15000 habitants. Si j'habitais votre ville je voterais pour vous !

    Le 20/08/2013 à 15h08
  • salsa3 : J'habite à côté d'une école de commerce et je peux vous dire qu'il y a plus de mégots, de bouteilles de toutes sortes, de papiers gras et autres sur les trottoirs et pelouses que de crottes de chiens. Alors qui doit- on pénaliser : seulement les propriétaires de chien ou également tous les pollueurs?

    Le 20/08/2013 à 13h08
  • minghton2 : Excellent :-)

    Le 19/08/2013 à 16h51
  • endiendo2 : Bravo !!! pareil pour les mégots et les chewing gum..

    Le 19/08/2013 à 16h13
  • salsa3 : Entièrement d'accord avec vous. Les commentaires montrent bien que les Français ont la critique facile. Ils ne rendent même pas compte de leur propre incivilité. Je pense que tout un chacun, moi la première , devrait d'abord balayer devant sa porte.

    Le 19/08/2013 à 15h25
      Nous suivre :
      Montebourg à Macron : : "bonne chance Manu !"

      Montebourg à Macron : : "bonne chance Manu !"

      logAudience