En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Avalanche de spams à prévoir ?

Edité par
le 05 février 2005 à 16h36
Temps de lecture
3min
Spam courrier indésirable junk mail

Crédits : INTERNE

À lire aussi
High-TechUn organisme britannique de lutte contre les spams a révélé l'existence d'un virus qui pourrait mieux cacher l'origine des mails non désirés, et estime que cela pourrait menacer l'infrastructure sur lequels repose la messagerie électronique.

Le e-mail est-il condamné à disparaître prochainement ? Un spécialiste en a peur : Steve Linford est directeur de SpamHaus, un organisme de lutte contre le spam. Selon lui, l'apparition d'un nouveau virus pourrait faciliter la tâche des spammeurs tant et si bien que le volume de courriers indésirables rendrait ingérable l'acheminement des messages.

Jusqu'ici, afin de masquer la provenance de leurs messages, les spammeurs passaient par des "zombies", des ordinateurs virusés qui servaient de relais aux spams sans que leur utilisateur en soit conscient. Pour faire face à cette parade, les anti-spams disposent de listes noires, faites d'adresses IP par lesquelles les spams transitent.

Si cela fonctionne, c'est parce que lorsqu'ils servent de relais, les ordinateurs emploient leur propre moteur d'expédition, et non celui des fournisseurs d'accès. Le virus qui inquiète SpamHaus permettrait aux spammeurs de faire en sorte que leurs messages aient l'air de provenir directement des serveurs de mails des fournisseurs d'accès. En d'autres termes, ils auraient l'air tout à fait légitimes.

Conséquence dramatique : il serait impossible, selon SpamHaus, de filtrer ces mails grâce aux listes noires car mettre de tels serveurs de mails sur ces listes gênerait la circulation des courriers légitimes. Le volume de spams risquerait donc d'augmenter considérablement et la circulation des mails deviendrait hasardeuse.

Les autres spécialistes du spam tentent cependant de nuancer ces déclarations alarmistes. Chez Symantec, on estime que "si cette technique devait signifier la fin de l'e-mail, celle-ci aurait déjà eu lieu il y a deux ou trois ans". Une autre société, Postini, estime que les craintes de SpamHaus sont infondées. Même si ce virus est inquiétant, de nombreuses autres techniques permettent de filtrer convenablement les spams. Elles devraient limiter la casse, en attendant une nouvelle astuce pernicieuse des spammeurs.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Californie : des vagues de 6 mètres pour les surfeurs après un ouragan

      Californie : des vagues de 6 mètres pour les surfeurs après un ouragan

      logAudience