En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

YouTube, une affaire enfin rentable ?

Edité par
le 04 septembre 2010 à 10h52 , mis à jour le 04 septembre 2010 à 10h52.
Temps de lecture
3min
YouTube

YouTube, site de partage de vidéos /

À lire aussi
High-TechLe célèbre site de partage de vidéos pourrait passer dans le vert cette année, selon le New York Times. Et il bouillonne de projets.

Avec des recettes qui ont plus que doublé chaque année sur les trois dernières années, YouTube, propriété du géant Google, devrait passer dans le vert cette année en affichant un chiffre d'affaires de 450 millions de dollars, affirme le New York Times.

Au fil des ans, YouTube a ajouté progressivement des films et émissions de télévision en durée intégrale à son vaste stock de vidéos amateurs, dans le but d'attirer les annonceurs. Et en s'étoffant ainsi, il a gonflé sa cagnotte. Google ne publie par de chiffres pour YouTube, qu'il a racheté pour 1,65 milliard de dollars en 2006, mais ses dirigeants ont récemment suggéré que le site était proche de la rentabilité. Le New York Times cite également des analystes, sans donner leur nom, qui jugent également que YouTube pourrait dégager un bénéfice cette année.

Des films en VOD sur YouTube dès leur sortie en DVD ?

Un résultat à relativiser, toutefois. Des revenus publicitaires de 450 millions de dollars resteraient encore infimes par rapport à ceux que génère Google grâce à son moteur de recherche. Le groupe californien a publié un bénéfice net de 1,84 milliard de dollars au deuxième trimestre et des ventes de 6,82 milliards de dollars. Mais au sein de Google, on se garde de minimiser la performance attendue du site de partage de vidéos. "YouTube est un composant important de nos revenus provenant de l'affichage" publicitaire, qui est lui-même "notre prochain grand segment" de croissance, a commenté le directeur général de Google, Eric Schmidt, dans un entretien au New York Times. La stratégie chez YouTube, rappelle-t-il, a été de "construire un public d'abord, puis de trouver des outils pour générer des revenus".

Et YouTube ne manque pas de projets pour générer de nouveaux profits. Selon le Financial Times, il serait en négociation avec des studios hollywoodiens pour lancer un service de vidéo à la demande payant dans le monde d'ici la fin de l'année. Le quotidien financier britannique croit savoir que les utilisateurs paieraient environ cinq dollars pour les films les plus récents. Ils seraient disponibles en streaming à partir de leur sortie en DVD et en même temps que sur les magasins iTunes et Amazon.com.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Teddy Riner : "Cette médaille est pour mon fils et pour ma femme"

      Teddy Riner : "Cette médaille est pour mon fils et pour ma femme"

      logAudience