En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

WikiLeaks : "wanted", Julian Assange envisage d'aller voir la police

Edité par
le 06 décembre 2010 à 22h13
Temps de lecture
3min
A lire aussi
High-TechL'avocat du fondateur de WikiLeaks, qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt international lancé par la Suède pour des affaires de moeurs, affirme organiser une rencontre avec la police anglaise. Julian Assange se trouverait donc en Angleterre.

Les dernières révélations de Wikileaks, qui a publié lundi une liste de sites industriels et infrastructures sensibles à travers le monde que les Etats-Unis veulent protéger d'attaques terroristes (lire notre article - Wikileaks publie les sites à protéger des terroristes), ont encore renforcé la détermination des pays, en tête desquels les Etats-Unis, qui veulent mettre fin aux activités du site et interpeller son mystérieux fondateur Julian Assange, recherché en Suède pour une sombre affaire de moeurs. Une véritable chasse à l'homme s'est engagée. Postfinance, la filiale bancaire de la Poste suisse, a annoncé lundi avoir fermé le compte de Julian Assange, en raison de "fausses indications sur son lieu de domicile".

Cela commence-t-il à aller trop loin pour Julian Assange ? Contre toute attente, celui qui joue au chat et à la souris depuis des mois aurait décidé de rencontrer les autorités anglaises. Son avocat, Mark Stephens, a en tous cas indiqué lundi être en relation avec la police britannique pour organiser un entretien sur une base volontaire avec Julian Assange, qui se trouve donc selon toute probabilité en Angleterre. M. Stephens a déclaré à la BBC avoir reçu "tard dans la journée un appel de la police disant qu'ils avaient reçu une requête d'extradition de la Suède". "La requête est d'interroger Julian Assange. Il n'est accusé d'aucun chef d'inculpation".
 
La police britannique a reçu lundi le nouveau mandat d'arrêt international émis par la justice suédoise à l'encontre du fondateur du site WikiLeaks Julian Assange, selon la BBC. Julian Assange, 39 ans, fait l'objet d'un mandat d'arrêt international lancé par la Suède pour des affaires de "viol, d'agression sexuelle et de coercition" à l'encontre de deux femmes, des faits survenus en août dans le pays nordique. Son avocat s'est déclaré inquiet d'une possible extradition de son client vers les Etats-Unis, une fois qu'il aura été arrêté et confié à la police suédoise, en soulignant les "déclarations belliqueuses venant des Etats-Unis" à l'encontre de son client. Les Etats-Unis menacent de poursuites Julian Assange, en représailles à la diffusion par WikiLeaks de télégrammes diplomatiques américains hautement embarrassants, sans pour autant avoir trouvé à ce jour un chef d'inculpation recevable.

Commenter cet article

  • jmtshiama : C'est vraiment pour ce gars qui livre ces genres d' informations. Il me fait rire lorqu'il dit qu'il est la transparence. Comment ne peut-il pas comprendre que ces informations peuvent donner lieu a une grande guerre? A mon avis, il n'est pas pour la transparence, mais il veut se faire connaitre.

    Le 07/12/2010 à 10h29
      Nous suivre :
      ZapNet - Noël : c'est quoi ces animaux aux mains d'humains ?!

      ZapNet - Noël : c'est quoi ces animaux aux mains d'humains ?!

      logAudience