En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

CES 2013 - Notre envoyé spécial nous raconte la télé du futur

Olivier Levard par
le 11 janvier 2013 à 11h36 , mis à jour le 11 janvier 2013 à 12h55.
Temps de lecture
5min
Le numéro un mondial de la télévision a présenté ses nouveautés au CES 2013 à notre correspondant Fabrice Collaro.

Le numéro un mondial de la télévision a présenté ses nouveautés au CES 2013 à notre correspondant Fabrice Collaro. / Crédits : TF1 / Fabrice Collaro

À lire aussi
High-TechUltra Haute Définition, OLED, écran incurvés... Cédric Ingrand, notre envoyé spécial depuis le CES de Las Vegas, nous présente les dernières innovations du marché de la télé et analyse son évolution.

TF1 News : Le CES 2013 est-il un bon millésime?

Cédric Ingrand, envoyé spécial au CES de Las Vegas : Plutôt. Le CES est d'abord le salon de la télé et l'on s'attendait à ne pas être très surpris ou impressionné. Les dernières années avaient été un peu plates car tout le monde était concentré sur la 3D et l'on sentait bien que ça n'allait pas devenir un des usages premiers de la télé... Mais là il se passe des choses avec l'arrivés du 4K, l'Ultra HD, qui se justifie à mesure que les diagonales d'écran augmentent. Au-delà de 60 ou 65 pouces, la HD "normale" commence en effet à se dégrader,  à "piquer les yeux". Passer à l'Utra Haute Définition se justifie même si cela reste haut de gamme. On va voir arriver de très grands écrans en Ultra HD aux alentours de 5000 euros avant que cela descende dans des prix vraiment grand public.

TF1 News : Il y a  pourtant un problème. A quoi sert d'avoir une télé Utra HD si les films et les émissions ne le sont pas?

C. I. : C'est vrai, il y a un problème de contenu sur l'Ultra HD mais il commence à se résorber doucement. Sony va ainsi livre à ses clients américains, acquéreurs d'une télé Ultra HD, un très joli serveur cylindrique connecté à Internet sur lequel ils téléchargeront des films en 4K. On pourra aussi leur envoyer des disques  Blu-Ray sur lesquels seront gravés ces fichiers.  Il y a surtout quelque chose de très important qui va se passer cette année dans  le jeu vidéo : on ne peut pas imaginer que la nouvelle Xbox et la nouvelle Playstation n'intègrent pas la 4K et ne soient pas Ultra HD. Cela justifiera des achats de télé et cela relancera le marché.

>Voir notre article sur la 4K, l'Ultra Haute Définition

TF1 News : La technologie OLED, ces "diodes organiques", arrive aussi à maturité...

C. I. : Les écrans OLED vont bientôt arriver dans le commerce. Ils sont chers mais en qualité d'images c'est véritablement sublime : des couleurs comme l'on en a jamais vues, un contraste infini, une finesse démente...

TF1 News : Ils permettent aussi de nouvelles formes d'écran...

C. I. : L'arrivée d'écran OLED incurvés chez les Coréens LG et Samsung est une belle surprise ! Comme les écrans OLED sont un film souple et non une dalle rigide, on peut leur faire prendre la forme que l'on souhaite, à la manière des écrans de cinéma pour suivre le champ de vision du spectateur... Mais ce sont encore des prototypes, ils ne sont pas pour tout de suite.

> Voir notre article sur les télés Samsung

TF1 News : au-delà de l'écran, le cœur de ces machines évolue-t-il aussi?

C. I. : Jusqu'ici, l'interactivité se passait sur le second écran : tablette, smartphone, car nous avions des machines nettement plus puissantes que des téléviseurs aux interfaces un peu basiques. Dorénavant, tous les téléviseurs auront des processeurs à double et quadruple cœur. Cela permettra vraiment de faire du jeu vidéo, d'avoir de très belles interfaces.

TF1 News : Cela aura-t-il un impact sur les usages?

C. I. : Il se passe beaucoup de chose autour de la recommandation. Chez Samsung, vous parlez à la télévision via télécommande. Par exemple : "trouve-moi un film avec Clint Eastwood" et votre télé vous donne tout ce qui passe ou va passer avec l'acteur sans oublier toutes les offres VOD. Encore mieux,  dites simplement à votre téléviseur : "trouve moi quelque chose" et il vous fera des propositions selon ce qui vous plait d'habitude. En somme, l'entrée dans l'interface se fait par le contenu et plus par le fournisseur.

> Voir les photos de Fabrice Collaro sur la télé à qui l'on parle

TF1 News : Quelle est l'idée la plus étrange que vous avez repérée?

C. I. : Le plus fou, c'est Technicolor et sa mesure des émotions du téléspectateur. Comme pour un détecteur de mensonge, on vous met une électrode sur le doigt et il mesure vos émotions. Cela marche remarquablement, j'ai ainsi appris que je répondais beaucoup aux scènes où il y avait des chatons ou des bébés ! Plus généralement, on constate que les hommes sont très réceptifs aux scènes ou il y a des filles et des belles voitures...

TF1 News : En terme de marché,  l'ombre d'Apple, encore une fois absent plane-t-elle sur le salon?

C. I. : J'ai trouvé que l'on parlait moins d'Apple que les années précédentes. L'année dernière, toute l'industrie  était dans l'attente de leur arrivée sur le marché de la télévision.  Cela n'est pas venu alors même que l'on sait que c'est un projet sérieux et existant chez Apple. Ce qui est intéressant, c'est que, vu l'évolution du haut-de-gamme dont nous venons de parler, leur projet doit évoluer avec le temps. Ce qui est sans doute compliqué pour eux.

 TF1 News : Chez les autres constructeurs, qui a marqué des points cette année?

C. I. : Les Chinois ! Ils sont revenus plus forts que jamais. L'espace géant que Microsoft occupait à l'entrée du salon les années précédentes a ainsi été repris par HiSense, un constructeur que l'on ne connaissait pas il y a  deux ou trois ans. Jusqu'ici les constructeurs chinois comme Haier faisaient surtout du low cost. C'est terminé ! Ils s'alignent sur la concurrence coréenne et japonaise. On voit par exemple chez TCL du 110 pouces Ultra HD ! Ils font un peu ce que les Coréens ont fait au Japonais : rentrer sur le marché en cassant les prix et puis rattraper sur la qualité et investir dans la recherche pour attaquer à terme même le haut-de-gamme.

Commenter cet article

  • beetllejuice : Ils pourraient sortir la génération suivante, on gagnerait du temps !

    Le 11/01/2013 à 12h20
      Nous suivre :
      Revivez le championnat du monde de course d'escargot... au ralenti

      Revivez le championnat du monde de course d'escargot... au ralenti

      logAudience