En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Salon High Tech CES

CES 2016 : La Poste veut vous rendre plus que service

par
le 06 janvier 2016 à 22h22 , mis à jour le 07 janvier 2016 à 12h11.
Temps de lecture
5min
La Poste lance son "Domino", un bouton connecté pour envoyer des colis sans bouger

La Poste lance son "Domino", un bouton connecté pour envoyer des colis sans bouger / Crédits : La Poste

A lire aussi
High-Tech REPORTAGE - Un an après avoir fait une première apparition surprise, La Poste revient au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas (6-9 janvier). Avec, dans ses valises, 16 startups françaises et une surprise, une innovation connectée pour l'envoi de colis, dans l'esprit du service bien connu des Français.
Lorsque l'on mêle électronique, innovations et objets connectés, on ne s'attend guère à se voir répondre La Poste. Et pourtant, l'entreprise française est bien présente au Consumer Electronics Show de Las Vegas, le salon de l'électronique grand public qui ouvre ses portes ce mercredi 6 janvier, et jusqu'au 9 janvier. L'an dernier, le groupe avait fait sensation avec son hub numérique, une plateforme pour l'internet des objets, et une idée forte développée autour de l'internet des services.

 

Cette année, La Poste a donc amené avec elle 16 startups triées sur le volet et issues de cinq grandes régions (Ile-de-France, Nord-Pas-de-Calais, Languedoc-Roussillon, Aquitaine, Pays de Loire) et 8 étudiants. Accompagnées de La Poste et d'un quatuor d'entreprises de tête (Malakoff Médéric, Atol les opticiens, Legrand, BNP Paribas Real Estate), elles doivent présenter des objets et services connectés au hub. Une "équipe de France de l'IoT" (Internet of Things, internet des objets en VF) qui a présenté sur le CES 20 cas d'usage des services de la Poste pour le particulier via son hub. "Nous voulons être un opérateur universel des échanges", explique Nathalie Collin, directrice générale adjointe en charge du Numérique et de la Communication.

 

 

Un hub numérique et 16 startups pour faciliter votre quotidien

Ce hub que La Poste veut placer au cœur de tout est en fait une application pour smartphone ou tablette qui va permettre de gérer des objets et services connectés, et de les faire interagir. Point fort avancé : le hub permet d'avoir un accès aisé aux informations importantes et, surtout, de contrôler les données privées en partage. Pour ce faire, la plateforme sous forme de Cloud verra le jour en ce début d'année 2016.

 

Parmi les situations présentées, le hub numérique, avec l'appli développée par BNP Paribas Real Estate, permettra d'ouvrir sa porte de maison à distance à un invité. Grâce à la serrure The Keys, un accès temporaire et sécurisé peut être donné à distance en l'absence du propriétaire des lieux. Celui-ci est ainsi averti d'un visiteur sur son smartphone, peut recevoir une photo (via une caméra de surveillance ou autre solution vidéo) et alors accorder l'accès aux lieux. Il reçoit une notification quand la personne est bien entrée et la porte refermée. Cela fonctionne via l'appli BNP Paribas Real Estate.

 

 

Le hub pourra également permettre des scénarios de sécurité d'un proche. Etre averti, par exemple, quand un parent est à son domicile avec la détection de ses lunettes connectées Atol, n'a pas éteint la lumière grâce aux interrupteurs Legrand, ne s'est pas levé pour prendre ses médicaments. Le verre d'eau connecté Auxivia est ainsi capable de dire si la personne s'est bien hydratée, le semainier à pilules Medissimo rendra également le décompte accessible à un proche. A condition que le tout soit relié au hub numérique.

 

Un colis à envoyer ? Appuyez juste sur le bouton

 

Connecter les objets pour proposer des services, telle est la mission de ce concept signé La Poste qui sera capable de gérer de la domotique basique (ouverture des volets, allumage des appareils électriques et lumières, suivi de la consommation d'énergie…) comme de vous accompagner dans votre suivi de santé et d'activité physique grâce au partenariat avec Malakoff Médéric. Mais La Poste n'en oublie pas pour autant son métier premier, la distribution du courrier et des colis au particulier.

 

Avec la volonté de conserver ce sens du service et de la proximité qu'il revendique depuis plus de 100 ans, le groupe a développé un objet connecté baptisé "Domino". Il s'agit d'un bouton à installer dans sa boîte aux lettres "normalisée" (capable d'accueillir des colis). "Cela représente 75% du parc actuel", rappelle Nathalie Collin. Relié au hub numérique, il permettra d'envoyer en toute simplicité un colis depuis chez soi. Rien d'autre à faire que de le placer dans la boîte et de le signaler au facteur. Une première utilisation qui en appelle d'autre : La Poste ne cache pas que ce Domino pourrait avoir à l'avenir d'autres utilisations.

 

Comment ça marche ?

Après s'être inscrit sur le site de La Poste et d'avoir fixé le bouton connecté dans sa boîte, il faut valider la demande, renseigner les coordonnées du destinataire. Le prix s'affichera alors. L'objet est déposé dans la boîte. Un appui sur le bouton qui passe alors au vert. Le message est envoyé sur l'appareil du facteur qui sait alors que, lors de sa tournée, il devra venir récupérer le paquet, l'emballer et l'affranchir.

 

La phase de test débutera au premier trimestre 2016 avant un déploiement espéré à partir de l'été.

 

 

Et l'avis du facteur ? Emilie Patoux, factrice dans le Maine-et-Loire

"Ca va changer le contenu de notre travail, mais le principe reste le même : on va vers le domicile des gens pour leur apporter un service. Que ce soit du linge, du courrier ou un colis à récupérer, on est dans la logique du service qui est notre cœur de métier. On nous parle de la baisse du courrier, on a des réorganisations fréquentes. On est préparé au changement. Mais le fait d'appuyer sur le thème "service", ça nous parle et ça correspond totalement au métier de facteur. A la campagne, cela se faisait déjà un peu. Ca officialise d'une certaine façon et ça reste du courrier. Cela montre que nous sommes une entreprise qui évolue. C'est intelligent. La Poste sait garder la dimension humaine et la lie au numérique par ce service. Ca correspond aux valeurs de La Poste et ça nous rassure en tant que facteur."

 

Commenter cet article

      Nous suivre :

      Les opposants à la loi Travail ont trouvé leur nouvelle mascotte... Elle a 93 ans

      logAudience