En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Google attaqué en justice pour ses suggestions de recherche


le 28 avril 2012 à 14h34 , mis à jour le 28 avril 2012 à 17h52.
Temps de lecture
3min
google
À lire aussi
High-TechPlusieurs associations ont assigné en référé Google pour que la justice interdise au moteur de recherche d'associer automatiquement le mot "juif" au nom de personnalités faisant l'objet de requêtes d'internautes. Des résultats indépendants d'un choix éditorial de sa part, se défend le groupe.

L'audience est fixé à 10 heures, mercredi prochain. Plusieurs associations ont assigné en référé la société Google pour que la justice interdise au moteur de recherche d'associer automatiquement le mot "juif" au nom de personnalités faisant l'objet de requêtes d'internautes. L'avocat de  SOS Racisme, Me Patrick Klugman estime que la fonctionnalité "Google  Suggest" a abouti à "la création de ce qui est probablement le plus grand fichier juif de l'histoire". Disponible en France depuis 2008, "Google Suggest" permet de suggérer à  l'internaute, quand il entre une requête dans la barre de recherche Google, d'autres demandes sur la foi notamment des requêtes faites par d'autres  internautes.

Dans leur assignation, consultée, l'Union des étudiants juifs de  France (UEJF), J'accuse!-action internationale pour la justice (AIPJ), SOS  Racisme et le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples  (MRAP) s'insurgent contre le fait que le terme "juif" soit souvent proposé par  Google Suggest lorsqu'une recherche est faite sur le nom d'une personnalité. "De très nombreux utilisateurs du premier moteur de recherche de France et du monde sont quotidiennement confrontés à l'association non sollicitée et quasi systématique du terme juif avec les patronymes des personnes les plus  en vue dans le monde de la politique, des médias ou des affaires", déplorent ces organisations, qui ont fait le test en entrant le nom des candidats à la présidentielle.
 
"Les dégâts sont considérables"
 
"Se trouve ainsi diffusé et amplifié, de la manière la plus visuellement  immédiate, le sentiment de l'omniprésence des Juifs aux commandes de la France", poursuivent ces associations. Pour les associations, en proposant le mot "juif" dans la saisie semi-automatique, Google Suggest enfreint la loi réprimant la constitution de fichiers ethniques.

Elles demandent donc au tribunal d'interdire à Google "de mettre ou de  conserver en mémoire informatisée, sans le consentement exprès des intéressés, des données à caractère personnel qui, directement ou indirectement, font apparaître les origines raciales ou ethniques" et de lui interdire "d'associer le mot juif aux patronymes des personnes physiques figurant dans les requêtes des internautes". Sur son site, Google dit exclure de Google Suggest "une catégorie restreinte correspondant à des termes pornographiques, violents, incitant à la  haine et liés à la violation de droits d'auteur". "Si le propre du programme Google Suggest n'est pas idéologique, son utilisation l'est et les dégâts sont considérables", a assuré Me Klugman, pour qui cette fonctionnalité "répond de manière claire et objective à un souci malsain qui est de débusquer les Juifs".

De son côté, Google a souligné que les résultats des requêtes des internautes n'étaient pas influencés par lui et qu'ils ne dépendaient pas d'un choix éditorial de sa part. "Google ne suggère pas ces résultats. Ils sont générés de manière
totalement algorithmique, sur la base de critères purement objectifs correspondant notamment aux requêtes préalablement saisies par les internautes
", a ainsi indiqué un porte-parole du groupe.

Commenter cet article

  • Sev : Tout est bon pour gagner de l argent.....

    Le 30/04/2012 à 21h51
  • jean45po : Où va le monde? Google n'est pas responsable des recherches des gens. Pour ceux qui ne comprennent pas de quoi il sagit, je vais résumer et mieux expliciter l'article. Partout dans le monde de gens tapent le nom d'une personnalité et y ajoutent le mot juif derrière, pour savoir si la personne est juive ou non. Du coup quand vous venez vous faire une recherche sur une personnalité et vous tapez son nom, Google vous suggère d'autres types de recherches dont celles que font le plus les gens, à savoir le nom de la personnalité avec le mot juif dedans. Si demain les gens se mettent à taper le nom d'une personnalité et rajoutent le mot "yaourt" derrière, quand vous taperez le nom de la même personnalité, Google vous suggérera la même recherche avec le mot "yaourt". C'est aussi simple que ça. Pourquoi attaquer Google? C'est se voiler la face, c'est cacher à tous ce que les gens font sous couvert de ne pas pointer les juifs du doigt. Vous croyez réellement que c'est en cachant que les choses s'arrangent? Donc maintenant, en 2012, on n'aurait plus le droit de faire une suggestion de recherche basée sur ce que la majorité recherche? Mais demain ce sera quoi? Interdire de faire une recherche sur une personnalité avec le mot juif? Mais on va où là? C'est cela la France de demain? Interdire ceci ou cela parceque ça ne plait pas à quelques-uns? Je précise que j'ai deux amis juifs qui ne comprennent pas non plus d'aller porter plainte contre google. Je suis catholique, si demain les gens veulent savoir qui est catholique, ça me gêne en quoi? Je ne vais pas venir dire que l'on pourchasse les catholique, qu'on nous épie, que l'on fait une base de données sur nous. Il faut arrêter pour certains de se croire persécutés.

    Le 30/04/2012 à 00h53
  • Mick : Bizarre!

    Le 29/04/2012 à 17h36
      Nous suivre :
      Australie : des surfeurs de l'extrême défient les rochers

      Australie : des surfeurs de l'extrême défient les rochers

      logAudience