En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Guerre des brevets : Samsung gagne un répit face à Apple


le 07 juillet 2012 à 08h47 , mis à jour le 07 juillet 2012 à 08h49.
Temps de lecture
3min
Samsung a présenté le Galaxy S3 le 4 mai 2012

Samsung a présenté le Galaxy S3 le 4 mai 2012 / Crédits : TF1/LCI

A lire aussi
High-TechLa justice américaine vient de lever l'interdiction de vente des smartphones de Samsung, prononcée la semaine dernière. Tout en maintenant le blocage des ventes de tablettes du fabricant sud-coréen...

Apple espérait en être à la balle de match ; il lui faudra attendre. La guérilla judiciaire qui oppose les deux groupes devant la justice américaine n'est pas prête de s'achever. Alors que la firme à la pomme espérait pousser son avantage devant les tribunaux, après une série de victoires symboliques, la justice américaine vient de donner une bouffée d'air à Samsung. Vendredi, une cour d'appel a levé l'interdiction des ventes de téléphones Galaxy Nexus aux Etats-Unis, prononcée la semaine dernière, tout en maintenant le blocage des ventes de tablettes du fabricant sud-coréen, sur fond de bataille de brevets avec Apple.

La cour d'appel de Washington qui a rendu ces deux décisions n'a ainsi pas départagé les deux rivaux de l'informatique, donnant raison à l'un (Apple) pour les tablettes, et à l'autre (Samsung) pour les téléphones, en tout cas provisoirement et jusqu'à réception des réponses d'Apple. La cour a en effet donné à Apple jusqu'au 12 juillet pour répondre à ses questions, alors que le groupe de Cupertino estime que Samsung s'est largement inspiré de ses iPad pour le design de ses Galaxy Tab 10.1 et de ses iPhone quant au Galaxy Nexus, qui utilise le système Android de Google.

Les enjeux du "sursis" pour Samsung

Le tribunal du District nord de Californie avait interdit la semaine dernière la ventes de ces tablettes et smartphones Samsung dans l'attente de la résolution du conflit sur les brevets que se livrent les deux géants du marché des appareils informatiques. Florian Mueller, auteur d'un blog sur les questions de brevets, a noté que la cour avait donné une petite victoire à Samsung après une série remportée par Apple.

Ce "sursis provisoire permet à Samsung de minimiser les perturbations que l'injonction (du tribunal de Californie) provoque", a-t-il écrit. "Apple a montré que l'élément breveté était au coeur de la fonctionnalité" de ses iPhone, avait alors écrit la juge Lucy Koh dans sa décision. Mais l'injonction n'entrera en vigueur que lorsque la firme de Cupertino se sera acquittée d'une caution de 95,6 millions de dollars au cas où Samsung ne soit pas reconnu coupable de violation de brevet et doive être dédommagé pour les pertes subies par le blocage des ventes.

Lors du dépôt de sa plainte en avril 2011, Apple avait accusé Samsung d'avoir choisi de "copier servilement" la technologie d'Apple pour la conception de sa ligne Galaxy de portables et de tablettes qui fonctionnent tous sous Android, le système de Google.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Un incendie dans le métro de Londres

      Un incendie dans le métro de Londres

      logAudience