En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Révolte en Syrie

Le New York Times et Twitter piratés par des pro-Assad

avec
le 28 août 2013 à 08h16 , mis à jour le 28 août 2013 à 08h24.
Temps de lecture
3min
Capture d'écran du site du New York Times après une attaque informatique, 28/8/13, vers 6h15

Capture d'écran du site du New York Times après une attaque informatique, 28/8/13, vers 6h15 / Crédits : nyt.com

A lire aussi
High-TechL'Armée électronique syrienne, proche du président syrien, a revendiqué les intrusions sur les sites du quotidien américain et du réseau social.

Le quotidien américain New York Times et le réseau social Twitter ont momentanément perdu le contrôle de leurs sites internet mercredi à la suite d'une attaque informatique revendiquée par une organisation proche du président syrien Bachar al-Assad.
 
L'Armée électronique syrienne (AES), qui a également revendiqué une attaque contre le Huffington Post, était déjà à l'origine de plusieurs attaques de ce type contre des médias qu'elle considère hostile au gouvernement syrien, parmi lesquels CNN, Time et le Washington Post.
 
Seul le site du New York Times a cessé de fonctionner pendant plusieurs heures. L'attaque n'a affectée que la plate-forme de blogs du site britannique du Huffington Post, et Twitter a annoncé avoir été perturbé pendant une heure et demi, sans que la confidentialité des informations de ses utilisateurs soit mise en danger.

 

 


L'AES a effectué son attaque en piratant le groupe australien Melbourne IT qui fournit et gère les noms de domaine visés, ainsi que ceux des sites de Microsoft et  Yahoo. 
 
 

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Les lémuriens fêtent Thanksgiving

      Les lémuriens fêtent Thanksgiving

      logAudience