En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Megaupload : Kim Dotcom promet une nouvelle version "indestructible"


le 15 août 2012 à 11h40 , mis à jour le 15 août 2012 à 11h42.
Temps de lecture
3min
Kim Dotcom, fondateur de MegaUpload

Kim Dotcom, fondateur de MegaUpload /

A lire aussi
High-TechLe fondateur de Megaupload, malgré ses ennuis judiciaires, continue à narguer les autorités américaines qui ont fait fermer son site et l'accusent de violation de droits d'auteur. Il promet l'arrivée d'un nouveau site "plus gros. Plus performant. Plus rapide. 100% sécurisé".

Kim Schmitz, alias "Kim Dotcom", défenseur autoproclamé de la liberté de télécharger sur internet et bête noire des Etats-Unis, qui veulent le juger pour violation de droits d'auteur, ne doute vraiment de rien. Dans un message mystérieux diffusé sur Twitter, il a laissé entendre que son site de partage de fichiers pourrait bientôt revenir sous une autre forme. "Je sais ce que vous attendez tous. Il arrive. Cette année. Juré. Plus gros. Plus performant. Plus rapide. 100% sécurisé et indestructible", a annoncé Kim Schmitz dans son tweet, sans nommer Megaupload, fermé en janvier 2012. Dans un précédent tweet, posté en juillet, il avait déjà écrit : "Mega reviendra et il sera INDESTRUCTIBLE!".
 
Que recouvrent ces promesses (ou ces fanfaronnades) ? Pour l'heure, impossible de le dire. Mais plus concrètement, Kim Dotcom, a également annoncé le lancement avant la fin de l'année de Megabox. Un site qui s'apparenterait aux boutiques de musiques en ligne comme iTunes ; mais Kim Dotcom promet aux artistes qu'ils toucheront 90% des droits, en contournant les maisons de disque. "Oui... Megabox arrive cette année", a-t-il twitté.
 
L'homme d'affaires allemand n'a pas précisé comment il comptait financer un hypothétique retour de Megaupload ou le lancement de sa plateforme musicale, la justice neo-zélandaise ayant gelé la plupart de ses avoirs et saisi ses comptes bancaires. Et en attendant, il a toujours maille à partir avec la justice néo-zélandaise, qui a prévu d'examiner le 25 mars 2013 la demande d'extradition formulée par Washington. C'est en effet à la demande expresse du FBI que Kim Dotcom avait été arrêté en janvier dans sa somptueuse propriété d'Auckland. Placé en détention, il a été libéré sous caution un mois plus tard. Mais son site Megaupload, qui affirmait rassembler chaque jour 50 millions d'utilisateurs et représenter 4% du web, reste toujours fermé. Et les Etats-Unis accusent Kim Dotcom, ainsi que les autres responsables de Megaupload, d'avoir frauduleusement amassé 175 millions de dollars (soit 140 millions d'euros) en proposant des copies piratées de films de cinéma, de programmes télévisés et d'autres contenus.

Commenter cet article

  • nwosatan666 : Super Nouvelle :)

    Le 16/08/2012 à 14h58
  • romalian : Megabox devait ouvrir le 20 janvier, jour de l'anniversaire de Kim DotCom. Megaupload et tous les sites de la société sont fermés le 19 janvier et Kim est arrêté sur demande du FBI le même jour. Pourtant, Megaupload n'a jamais eu le moindre m2 de bureau aux Etats Unis.

    Le 16/08/2012 à 09h14
  • inthegame : Sa s'annonce bien tout sa!! :p

    Le 15/08/2012 à 14h46
      Nous suivre :
      Paradise Lost : un making of exclusif du film sur Pablo Escobar

      Paradise Lost : un making of exclusif du film sur Pablo Escobar

      logAudience