En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Pourquoi l'iPhone 5 ne se vend pas assez

Olivier Levard par
le 15 janvier 2013 à 17h31 , mis à jour le 15 janvier 2013 à 18h37.
Temps de lecture
5min
L'iPhone 5 d'Apple

L'iPhone 5 d'Apple / Crédits : DR

A lire aussi
High-TechLe dernier-né d'Apple est un très beau téléphone, performant. Mais il n'est pas à la hauteur des espérances des geeks et du "marché". Voici pourquoi.

Une attente transie des fans d'Apple, une couverture média planétaire, cinq millions de téléphones vendus en quelques jours : difficile de dire que les fées ne s'étaient pas penchées sur le berceau de l'iPhone 5. Et pourtant... Quelques mois plus tard, ce mardi, le Wall Street Journal révèle que le groupe américain a du tailler dans ses commandes de composants, sans doute à cause d'une demande décevante. L'action Apple déjà chahutée depuis quelque mois subit une nouvelle forte baisse. De 700 dollars à la mi-septembre, elle est passée sous les 500 dollars ces derniers jours.  Voici en 5 points pourquoi l'iPhone 5 n'a pas le succès escompté.

1) Pas assez innovant

L'innovation, il n'y a que ça de vrai. Et Apple a bien des leçons à donner en la matière. En 2006, il lance l'iPhone sur un marché qui est loin de lui être acquis. Pourtant, il devient LA référence et bouleverse toute l'industrie au gré de multiples révolutions : le tactile, la boutique d'applications, l'Internet facile... Rebelote avec l'iPad qui a emporté avec lui toute l'industrie high-tech, condamnée à se repenser comme on l'a encore vu au CES de Las Vegas la semaine dernière.

Voir notre article sur les tablettes et l'évolution du marché de l'informatique

Mais révolutionner un marché tous les six mois n'est pas chose facile et l'iPhone 5 a déçu. Comme l'iPhone 4S avant lui, il apparait comme une énième version améliorée de l'iPhone 4, sans véritable changement. Un peu plus grand, un peu plus fin, un peu meilleur en photo... Bref, rien de saillant : pas de charge sans fil, pas de paiement sans contact, en somme, pas de surprise du chef. La tribu des geeks qui rêvait de recevoir une nouvelle gifle numérique est déçue. Elle qui ne jurait que par lui, depuis des années, lâche déjà progressivement l'iPhone. Les "early adopters", ceux qui s'approprient en premier les dernières innovations technologiques et "évangélisent" un marché comme disent les pros du marketing ont changé de crémerie, et se laissent tenter par le système Android de Google. Apple a perdu certains de ses meilleurs VRP.

2 ) Trop petit

L'iPhone a d'abord déçu parce qu'il semble vivre en autarcie, sans regarder ce qui se passe autour de lui. Et une des tendances de fond du marché des Smartphones est de voir plus grand. En 2006, faire un téléphone "géant" ne serait venu à l'idée de personne. Les téléphones multifonctions en étaient à leur préhistoire et l'on ne pouvait casser les codes progressivement : un téléphone devait ressembler à un téléphone.

Conscient de cette évolution, Apple a fait un demi-choix pour l'iPhone 5 : il a allongé un peu la bête sans vouloir toucher à sa largeur au nom de la prise en main, une obsession du regretté Steve jobs. Pour enfoncer le clou, Apple s'en gargarise même dans des publicités un peu arrogantes et de mauvaise foi, qui moquent ses concurrents qui font des écrans si grands que l'on ne peut pas atteindre leurs coins supérieurs. Pas de bol, les consommateurs trouvent les coins ! Ces téléphones géants cartonnent et le public plébiscite leurs écrans maousses pour surfer sur internet, jouer ou envoyer des mails... Samsung, l'ennemi juré, y trouve un formidable relais de croissance avec un Galaxy Note 2 lancé en octobre  qui signe des ventes records, encore meilleures que la précédente version dont le succès avait déjà surpris tout le monde. Et la tendance ne semble pas prêt de s'inverser : au CES de Las Vegas, les smartphones géants avaient décidément la cote.

Voir notre article sur le succès du Galaxy Note 2

Voir notre article sur le lancement au CES par Huawei du téléphone le plus grand du monde

3) Trop cher

La qualité Apple, ça se paye. Il suffit de franchir les portes d'un Apple Store pour être fixé. Apple, c'est beau, c'est solide, c'est innovant mais c'est toujours plus cher. Et même beaucoup, beaucoup plus cher. Habituée à des marges royales -une sorte de privilège que tout le monde a pris l'habitude de lui reconnaitre - la firme à la pomme affiche ses prix sans mettre de gants : 679 euros pour la version la moins chère de son dernier téléphone, sans abonnement. Et même 900 euros si l'on choisit la version 64 gigaoctets ! Cela en fait sans doute le téléphone le plus cher du monde si l'on écarte les coquetteries en matériaux nobles et autres mobiles pour émirs arabes, agents secrets et chefs d'Etats...

Même le très haut de gamme de la concurrence parait raisonnable à côté. 450 euros pour un Galaxy S3 de Samsung, 526 euros pour un Galaxy Note 2, et même 594 euros pour un Nokia Lumia 920 dernier cri, qui intègre la charge sans contact et un appareil photo exceptionnel. Casser sa tirelire pour un MacBook Pro Retina à l'écran incomparable, pour un iPad Mini à la légèreté incomparable, passe encore... Mais l'iPhone est-il toujours si incomparable que ça ? Il est désormais permis d'en douter.

4) Avec Android, Apple tombe sur un OS

Comme si cela ne suffisait pas, l'iPhone 5 aussi a pris un coup de vieux niveau logiciel. La simplicité, d'iOS, le logiciel au cœur des iPhone est loué par tous : il a permis  à des millions de personne de se "former" au tactile, à l'internet mobile, au téléchargement d'applications. Mais iOS paie sa simplicité au prix d'une certaine rigidité. A mesure que son concurrent, l'Android de Google gagne en  accessibilité, le système d'Apple prend un coup de vieux. Comme il est moins "ouvert", ses applications communiquent moins bien entre elles. Bref, cela n'est plus le couteau suisse ultime. Et à mesure que la population apprivoise le numérique, elle a envie d'aller plus loin que ce que lui propose  Apple.

5 ) L'affaire Maps

Pressé de se libérer de la dépendance vis-à-vis de Google, qui devient chaque jour avec Android un concurrent plus frontal, Apple prépare depuis des années son propre logiciel de cartographie pour remplacer Google Maps sur ses téléphones. Il saisit l'occasion du lancement de l'iPhone 5 pour se jeter à l'eau. Trop tôt. Le lancement est un fiasco et l'affaire tourne à la noyade. Les ratés du nouveau logiciel Maps sont tels qu'Apple devient la risée du Web.

Voir notre article sur les ratés de Maps

Il ne pourra pas être reproché à Tim Cook de ne pas avoir pris l'affaire au sérieux. Le nouveau patron d'Apple a écarté ceux qu'ils estimaient responsables de ce fiasco et s'est fendu d'une lettre d'excuse signée de son nom. Bref, il a admis son erreur, tout ce qu'Apple déteste faire. Fair-play, mais le mal était fait. Apple a failli. Et le feuilleton Maps ne s'arrête pas. Il y a quelques semaines, les autorités australiennes avertissaient encore les randonneurs contre son utilisation... Danger de mort !

Voir notre article sur les excuses de Tim Cook

Voir notre article sur l'Australie qui déconseille Maps

Un contre tous, tous contre un

L'iPhone 5 a bon dos. Une fois craché tout ce venin, il faut ce se rendre à l'évidence : il reste un excellent téléphone qui plaît et s'écoule à millions. Il a simplement eu le malheur d'arriver à la fin d'une époque : celle ou Apple incarnait l'état de l'art dans la téléphonie mobile, loin devant tous les autres. Il est l'étalon, la cible à abattre, et ses concurrents ont fini par le dépasser sur certaines fonctionnalités et en termes de ventes. Restent le design encore unique et une simplicité qui n'est plus à prouver....

2012 a notamment été un tournant pour Samsung qui a assis sa domination sur le marché des téléphones avec une part de marché mondiale de 31,3% au troisième trimestre alors qu'elle n'était que de 3,3% fin 2009 ! Mais cette performance ne s'atteint qu'en multipliant les modèles pour que chaque consommateur trouve chaussure à son pied. Ceux qui aiment les petits et les grands écrans, ceux qui sont prêts à casser leur tirelire et les autres... Sans aller aussi loin, Apple devra sans doute en finir avec sa politique d'un téléphone unique pour tous pour défendre ses 20% de parts de marché et rassurer ses investisseurs. Les incessantes rumeurs sur un lancement prochain d'iPhone "mini" et "maxi" abondent dans ce sens. Vivement les iPhone 6...

Commenter cet article

  • repyl : En ce qui concerne la taille, il en faut pour tous les gouts, certains aiment les telephones geant, personnellement je ne suis pas fan, mais les milions de personnes qui achetent le Galaxy Note II a la place d'un SIII, ils le font pour la taille. Donc il faut de toutes les tailles, et la dessus, les telephones tournant sous android laissent le choix, il y en a des plus petits, plus grands, ou de meme taille que l'Iphone. Et donc oui, c'est bien de la mauvaise foi... D'un cote un constructeur qui laisse le choix de la taille, de l'autre un qui ne le laisse pas... Qui est de mauvaise foi ? Au passage, ma Nexus 7 rentre dans ma poche donc, les telephones de 5" devraient rentrer facilement aussi je pense... En ce qui concerne les ventes du Galaxy Note II, ce n'est pas impressionnant en tant que tel, mais pour pouvoir comparer a l'Iphone, il faudrait l'associer aux autres telephones samsung, au moins au SIII qui sont les concurents de l'Iphone selon la taille desiree, et la, les ventes sont meilleurs que l'Iphone (il me semble, dans tous les cas c'est assez proche, donc bonnes ventes pour Apple et bonnes ventes pour Samsung). Sinon: "les tests ont montré que l'appareil photo de l'iphone 5" ont montre que ce dernier ne supportait que tres mal la lumiere... Donc inutilisable de jour et de nuit, c'est ce que vous avez voulu dire par le jour et la nuit? ;-) La derniere fois que j'ai verifie les specs, le SIII est bien meilleur que l'Iphone... Resolution d'ecran legerement plus grande, Quad core 1.4GHz contre un dual core 1.2GHz, et je vous epargne toutes les features du SIII absentes de l'Iphone... donc niveau performance, il faudra revenir... Sinon "La charge sans contact du Nokia 920 est sans intérêt", parlez pour vous, il y en a que ca interesse. Je vous rejoins que sur le fait que de dire que Android est ouvert n'est pas un bon argument, car la majorite des gens s'en moquent completement... Ensuite le retard pour les mises a jour de la derniere version d'android, c'est autre chose, si vous prenez que les vrais concurents de l'Iphone, ils tournent tous sous une version 4.X, ensuite Android se mettant a jour plus souvent que iOS, il est normal qu'il y ait plus de mobile non mis a jour, mais entre une version 4.1 ou 4.2, il n'y a pas grande difference, et mon telephone datant de plus de un an tourne parfaitement avec la derniere version d'android Jelly bean 4.2, et j'ai d'ailleurs des technologies toujours absentes sous l'Iphone... Vive la modernite d'Apple avec plus d'un an et demi de retard ! (Dans le cas ou ces technologies sortiraient leur du prochain Iphone, ce qui est loin d'etre gagne...). Quant aux applications androids de moins bonne qualite, ca depend beaucoup des Apps, et du point de vue, mais partir sur ce terrain serait du Troll vu que la plupart des Apps sont similaires sur les deux plateformes. Sur ce, je vous souhaite une bonne journee, meme si j'ai rarement vu autant de mauvaise foi ou d'aveuglement dans un meme poste ! (Bon je defends Android dans ce poste, car je ne connais pas sufisament Windows 8 pour en parler, et que vous vous attaquez a la concurence d'Apple, loin de moi l'idee de dire que les Iphones son nuls, juste qu'on trouve de meilleurs telephones pour beaucoup moins cher, mais chacun ses gouts, si c'est l'Iphone que vous preferez et que vous avez de l'argent a depenser, libre a vous, juste ne critiquez pas aveuglement sans savoir de quoi vous parler car c'est d'un ridicule... Au moins votre poste m'aura fait rire!

    Le 17/01/2013 à 00h44
  • comanches : Idem j'ai toujours mon 3GS que je trouve solide et ergonomique surtout. J'aurai opté pour le 5, j'ai hésité d'ailleurs, mais le fait qu'ils risquent de le renouveler dans 6 mois me rebute...j'ai pas craqué! j'aime pas le 4/4S à cause de son ergonomie, il parait que le 5 a une excellente prise en main c'est important comme une mise en poche aussi... la qualité aussi! Mais j'ai pas besoin d'un ipad pour téléphoner ou même surfer !!!!!

    Le 16/01/2013 à 21h46
  • daito_hak : "Et une des tendances de fond du marché des Smartphones est de voir plus grand. En 2006, faire un téléphone "géant" ne serait venu à l'idée de personne." -> Oui les téléphones frigos qui ne rentrent plus dans une poche et qui sont inutilisables avec une seule main. Si je vous suis, le progrès serait de faire des mobiles de plus en plus gros, lourds et laids au lieu de faire des mobiles de plus en plus fins et légers tout en étant plus performants. C'est ça? "Les téléphones multifonctions en étaient à leur préhistoire et l'on ne pouvait casser les codes progressivement : un téléphone devait ressembler à un téléphone." -> Qu'est ce que c'est....? "Apple s'en gargarise même dans des publicités un peu arrogantes et de mauvaise foi, qui moquent ses concurrents " -> Mauvaise foi? C'est pourtant vrai, ces mobiles géants sont inutilisables avec une seule main ou alors il faut être joueur de la NBA... "le public plébiscite leurs écrans maousses pour surfer sur internet, jouer ou envoyer des mails" -> Ah bon? Pourtant on surfe plus rapidement sur iPhone et les jeux sont meilleurs sur iOS. "un Galaxy Note 2 lancé en octobre  qui signe des ventes records," -> Les ventes du Note 2 sont largement inférieurs à ce que fait l'iphone 5. Donc quel est l'intérêt de votre comparaison. "les smartphones géants avaient décidément la cote." -> Justement non! "Nokia Lumia 920 dernier cri, qui intègre la charge sans contact et un appareil photo exceptionnel." -> La charge sans contact du Nokia 920 est sans intérêt, les tests ont montré que l'appareil photo de l'iphone 5 est meilleur dans la majorité des situations de prise de photos, d'ailleurs le Nokia 920 a des problèmes de gestion des contrastes et de finesse. On rajoute à cela que l'iphone est radicalement plus rapide que le Nokia, c'est le jour et la nuit, le Nokia est lourd, affreusement épais et massif. Donc votre comparaison n'a pas de sens pas plus lorsque vous comparez l'iphone 5 avec le Galaxy S3 ou le Note 2, des mobiles dépassés en terme de performance et de qualité de fabrication. "Comme il est moins "ouvert" " -> Cet argument du Android ouvert est ridicule. Les applications Android sont de moindre bonne qualité que celle sur iOS (la majorité sont horribles), l'utilisateur ne se préoccupe pas d'ouverture d'un système mais de la qualité. Android n'a d'ouverture que le non. Il est scandaleux que les dernières versions du système ne soient pas mises à disposition des utilisateurs par les constructeurs et opérateurs. Il faut attendre des mois pour que les modèles les plus récents aient le droit à une mise à jour, parfois des modèles récent sont tout abonnement abandonnés et les nouveaux mobiles sont vendus avec des versions antérieures du système, bref un scandale. Et vois osez parler d'ouverture. Quel culos....

    Le 16/01/2013 à 19h12
  • chinardon : Possesseur d un 4s et ayant essayé le 5 je ne vois pas grande différence mis a part sa taille est son prix mais vaut il vraiment la peine de changer le 4s contre la 5 pour quelques centimètres??

    Le 16/01/2013 à 18h47
  • jamesap : Trop cher, c'est une évidence. OS trop daté, c'est clairement un reproche que l'on peut lui faire. Trop petit, non, taille idéale pour beaucoup d'entre nous. Il faut bien comprendre qu'à ce rythme, ce sont des tablettes que l'on va finir par avoir dans la poche. Un téléphone se doit rester mobile, sans jeu de mots. Pour moi, c'est bien simple, la seule taille des appareils Windows 8 & Android me dissuade de m'en procurer un. Alors forcément, on ne cherche pas plus loin.

    Le 16/01/2013 à 16h39
      Nous suivre :
      Extrait Sept à Huit. Sœur Christina : sur scène, "je me transforme"

      Extrait Sept à Huit. Sœur Christina : sur scène, "je me transforme"

      logAudience