En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES
DOSSIER : Tablette Apple et PC

Voici "Surface", "l'iPad killer" de Microsoft


le 19 juin 2012 à 11h43 , mis à jour le 21 juin 2012 à 17h57.
Temps de lecture
3min
Tablettes : "Surface", "l'iPad killer" de Microsoft

Tablettes : "Surface", "l'iPad killer" de Microsoft / Crédits : Microsoft

A lire aussi
High-TechMicrosoft a dévoilé lundi à Los Angeles sa tablette "Surface", destinée à concurrencer l'iPad d'Apple, et à tenter de grappiller des parts au leader du marché. Mais aucune indication pour l'heure de son prix.

La présentation de lundi avait été précédée de moultes spéculations. Voici désormais les derniers doutes levés, avec l'apparition officielle de "Surface". Qu'est-ce au juste que "Surface" ? La tablette tant attendue de Microsoft. Avec elle, le géant de Redmond se risque enfin sur les terres de l'iPad d'Apple. Ou plutôt va se risquer... car pour l'heure, c'est plutôt le flou en ce qui concerne les dates de commercialisation. Rien non plus sur le prix du nouvel appareil. Et sur le site internet de Microsoft, une vidéo de démonstration promet tout au plus que la nouvelle tablette sera disponible "prochainement". Mais il semble qu'un lancement en deux temps soit prévu.

Deux exemplaires de "Surface" ont en effet été dévoilés à Los Angeles. La version la plus fine et la plus légère de "Surface", utilisant des semi-conducteurs Nvidia bâtie sur une architecture ARM, sera la première lancée sur le marché, en même temps que le lancement de Windows 8 prévu pour les fêtes de fin d'année, et inclura la suite logicielle Office de Microsoft. Cette tablette est comparable à l'iPad d'Apple, plus lourd mais légèrement plus fin. D'une épaisseur de 9,3 millimètres, elle pèse 676 grammes, est dotée d'un écran haute-définition de 26,9 centimètres (10,6 pouces) et sera disponible avec 32 ou 64 Go de mémoire, selon Microsoft.

Un tournant pour Microsoft

La deuxième tablette de Microsoft, qui se rapproche des "Ultrabooks", fonctionnera avec des puces Intel et proposera deux modèles avec une mémoire de 64 Go ou de 128 Go. D'une épaisseur de 13,5 millimètres, elle pèse 903 grammes. Elle devait être disponible trois mois après la première tablette Surface, a laissé entendre Microsoft.

"C'est une toute nouvelle famille d'appareils signés Microsoft", a souligné Steve Ballmer, le directeur général de Microsoft, lors de sa présentation. "Nous avons pris le temps de faire Surface et Windows 8 comme il faut", a-t-il ajouté. "Surface est un PC. Surface est une tablette. Et Surface est quelque chose de nouveau que les gens vont vraiment adorer". La nouvelle tablette est équipée d'un support intégré, qui permet de la poser, et d'une housse de protection qui fait office de clavier, permettant à la tablette d'être utilisée comme un véritable ordinateur portable.

Au-delà des caractéristiques de "Surface", ce lancement représente une rupture pour Microsoft, dont le modèle opérationnel repose depuis 37 ans sur le fait que d'autres produisent et commercialisent des machines fonctionnant avec la gamme Windows. En devenant fabricant, le premier groupe mondial de logiciels pourrait ainsi entrer en concurrence directe avec ses premiers fournisseurs de matériel, tels que Samsung Electronics et Hewlett-Packard. Le succès commercial rencontré par Apple ces dernières années semble néanmoins plaider pour une approche intégrée d'un produit.

Commenter cet article

  • nephros : Quel que soit le nom, le principe est toujours le même. C',est un pc

    Le 24/06/2012 à 12h44
  • ellamo : Mettre un clavier a une tablette? ca existe deja ca s appelle un ordinateur.

    Le 23/06/2012 à 15h08
  • ico59760 : Je pense qu'elle peut faire mal au concurent si windows 8 et stable et que le prix n'est pas aussi fou que pour l'apple

    Le 21/06/2012 à 10h18
  • galaktor38 : Au contraire, Windows 8 tablette est un vrai poids plume. Rajoutez le fait que les tablettes seront totalement compatibles PC ! Il y a de quoi donner quelques sueurs froides à Apple et Google. A titre personnel j'ai reporté mon achat de tablette pour m'orienter sur du WIndows 8 (mais pas forcément une tablette Microsoft. Si Archos sort une tablette W8, j'ai bien envie de faire fonctionner le made in France.)

    Le 21/06/2012 à 02h57
  • dd059 : Microsoft peut mettre autant de bits ou de bytes dans sa tablette, cela ne prendra pas.... C'est trop tard, la concurrence est déjà implantée et Windows 8 est beaucoup trop lourd pour une tablette.

    Le 20/06/2012 à 20h55
      Nous suivre :
      Enquête : les jouets de Noël 20% moins chers en novembre qu'en décembre

      Enquête : les jouets de Noël 20% moins chers en novembre qu'en décembre

      logAudience