En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Du chocolat hallucinogène à l'aéroport d'Amsterdam


le 18 août 2006 à 07h00
Temps de lecture
3min
Insolite vignette 02

Crédits : INTERNE

À lire aussi
InsoliteLa gendarmerie de l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol a averti jeudi les voyageurs de ne pas consommer de barres de chocolat "Noir de noir, 72% de cacao" abandonnées dans l'aéroport. Elles contiennent généralement de la psilocine, un principe psychoactif qu'on trouve dans les champignons hallucinogènes.

Si vous trouvez une barre chocolat "Noir de noir, 72% de cacao" à l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol, ne la mangez pas. La gendarmerie de l'aéroport a averti jeudi qu'elles contiennent généralement de la psilocine, un principe psychoactif qu'on trouve dans les champignons hallucinogènes.

Ces barres, probablement achetées dans des coffe-shops ou des "smartshops" du pays, où la vente de champignons hallucinogènes est tolérée, sont parfois abandonnées à l'aéroport par les voyageurs au moment de reprendre l'avion, par peur des contrôles.

Il confond uniforme et robe de mariée

La police avait été alerté quelques jours plus tôt par un sans-abri, a-t-on appris jeudi. "Il en avait mangé et nous l'avons découvert en pleine crise d'hallucinations", confondant les uniformes avec des robes de mariée, a déclaré le porte-parole de la gendarmerie Rob Stenacker. "Quelques jours plus tard il nous a ramené une autre barre qu'il venait de découvrir, et nous l'avons confiée à l'Institut médico-légal" des Pays-Bas, a poursuivi le porte-parole.

Les forces de l'ordre ont ensuite découvert par terre et dans des poubelles plusieurs autres barres de chocolat abandonnées. Selon les résultats de l'analyse, elles contiennent de la psilocine, une matière hallucinogène considérée comme une drogue dure. "Elles ont vraisemblablement été achetées aux Pays-Bas et abandonnées à l'aéroport par des voyageurs qui n'osent pas les emporter à bord (de l'avion)", a expliqué M. Stenacker.

La gendarmerie a lancé un appel à la prudence: "N'en mangez pas, vous ne savez pas ce qu'il y a dedans. Imaginez ce qui se passerait si un enfant en mangeait". Au Pays-Bas, la vente de champignons hallucinogènes frais est tolérée dans les "smartshops", mais leur transformation dans d'autres produits alimentaires est interdite.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Yannick Agnel de retour en France : "La méthode américaine ne me convenait pas vraiment"

      Yannick Agnel de retour en France : "La méthode américaine ne me convenait pas vraiment"

      logAudience