En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Un village menace d'abattre les chiens en cas de taxes impayées


le 12 janvier 2011 à 17h22
Temps de lecture
3min
A lire aussi
InsoliteLa municipalité d'un petit village suisse menace d'abattre les chiens des propriétaires qui ne payent pas la taxe locale sur les animaux. La société protectrice des animaux de Suisse a annoncé qu'elle poursuivrait la commune si elle passait à l'acte.

La municipalité du petit village suisse de Reconvilier a menacé d'abattre les chiens de propriétaires refusant de payer la taxe locale sur les animaux, selon un document officiel publié par le journal gratuit 20 Minutes. Dans le document, la municipalité exige "l'abattage des animaux dont les taxes ne seraient pas payées aux frais de leur propriétaire", conformément à une loi cantonale de 1904, toujours en vigueur.
 
Face à la polémique suscitée par cette directive, amplement rapportée par la presse helvétique, la commune a voulu minimiser mardi la portée de ce texte, expliquant avoir seulement voulu rappeler à l'ordre les maîtres récalcitrants. "Nous ne voulons pas tuer les chiens, on veut juste récupérer les taxes", a assuré à l'AFP le maire adjoint Heinz Siegrist. "Il y a plus de 300 chiens dans la commune" et certains propriétaires ne remplissent pas leurs obligations fiscales, a-t-il ajouté, précisant que la municipalité ne faisait qu'"appliquer la loi" cantonale qui exige que les propriétaires paient une taxe de 50 francs suisses (près de 40 euros) par animal. Le maire a souligné avoir reçu des lettres de menaces et d'insultes après la publication de cette directive.
 
Pour le président de la Protection suisse des animaux (PSA), Heinz Lienhard, "cette disposition (l'abattage des animaux, ndlr) n'est plus appliquée nulle part, parce qu'elle n'est tout simplement plus d'actualité". Dans une lettre adressée à la municipalité de Reconvilier, Heinz Lienhard prévient qu'en cas d'application de cette directive, la PSA "n'hésiterait pas un instant à examiner le dépôt d'une plainte pénale contre les responsables".

Commenter cet article

  • ysgawin : Pourquoi pas effectivement ne pas abattre les enfants dont les parents ne remplissent pas leur "obligation d'éducation" ? Non seulement on économiserait sur les allocs mais en plus, comme ils finissent souvent délinquants, on ferait aussi des économies sur le budget de la justice et des prisons ! Je plaisante bien sur, pour ceux qui ne comprendraient pas l'ironie... Quoi que ... ;o)

    Le 16/01/2011 à 15h16
  • ysgawin : Vous avez raison ! Il faut passer l'idée à Sarko et Lagarde ! 40? par animal, avec le nombre d'animaux de compagnie qu'il y a en France il y a de quoi rembourser notre dette vite fait !

    Le 16/01/2011 à 15h13
  • rozennbretagne : Oui, à croire le genre humain, il n'y a que les animaux qui salissent et saccagent la planète !

    Le 13/01/2011 à 17h47
  • sk8ergiirl : C'est peut-être pas une vraie menace, il n'a pas l'intention de tuer les animaux mais de faire payer les gens

    Le 13/01/2011 à 16h51
  • helene2503 : Cher rozennbretagne, attention en écrivant ce que vous pensez on va vous rétorquer comme à moi qui faisait la même remarque pour le sanglier:" HORS SUJET"

    Le 13/01/2011 à 16h24
      Nous suivre :
      Chine : un automobiliste sauvé des eaux par un tractopelle

      Chine : un automobiliste sauvé des eaux par un tractopelle

      logAudience