En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Grande-Bretagne : un lion en cavale à l'est de Londres


le 27 août 2012 à 13h48 , mis à jour le 27 août 2012 à 13h51.
Temps de lecture
3min
Lion
À lire aussi
InsoliteLa police a averti ce lundi sur Twitter qu'un mystérieux animal rôdait dans les environs de St Osyth, à l'est de Londres. Un homme affirme avoir vu un lion, pourtant le zoo des environs affirme qu'aucun animal ne manque à l'appel.

Un mystérieux félin serait en cavale à St Osyth, dans l'est de Londres. Sur Twitter, la police britannique a appelé les résidents du village à "rester prudents". Dimanche soir, la police a reçu un signalement d'une possible cavale d'un lion. Des policiers se sont déployés sur le terrain, aidés d'un hélicoptère à caméra thermique, et d'employés du zoo local de Colchester munis de fusils à tranquillisants.

 

La bête a été vue par des personnes vivant dans des caravanes sur une ferme de St Osyth, et l'une d'elles a réussi à en prendre une photo, authentifiée comme celle d'un lion par des experts du zoo. Un père de famille de 39 ans a assuré au journal le Sun avoir vu ce lion, "un mâle" selon lui, alors qu'il se promenait avec ses deux fils de 9 et 11 ans, qui sont depuis "apeurés". Un autre homme "a entendu un rugissement" derrière la barrière de son jardin, proche d'un bois.

 

Un "gros chat" ?

 

Néanmoins, le zoo de Colchester a fait ses comptes, et aucun lion ne manque à ses effectifs. Une porte-parole de la police de l'Essex a indiqué que celle-ci "enquêtait sur la possible origine" de l'animal, qualifié dans les communiqués officiels de "gros chat". La rumeur a couru qu'il pourrait s'agir d'un lion perdu par un cirque ambulant. Mais le dernier à passer dans la région l'a quittée il y a une quinzaine de jours.

 

Dans un communiqué publié lundi, la police encourage les personnes qui souhaiteraient se promener dans la campagne à "une vigilance et une prudence accrues". "Néanmoins, ajoute le communiqué, "elles verront sans doute la police avant de voir quoi que ce soit d'autre".

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Sarkozy, le retour ? Mais il n'est jamais vraiment parti... 2 minutes 30 pour vous le prouver

      Sarkozy, le retour ? Mais il n'est jamais vraiment parti... 2 minutes 30 pour vous le prouver

      logAudience