En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

"Christ défiguré" : l'auteure de la catastrophique restauration va toucher des droits

Edité par avec
le 21 août 2013 à 17h05
Temps de lecture
3min
Le Christ défiguré a ses admirateurs

Des centaines de curieux se sont déplacés samedi dans la petite ville espagnole de Borja pour admirer le portrait du Christ récemment défiguré par une octogénaire qui, en voulant le restaurer, a déclenché l'hilarité chez les internautes du monde entier. / Crédits : TF1/LCI

A lire aussi
InsoliteCecilia Gimenez, l'octogénaire espagnole à l'origine du portrait défiguré du Christ de Borja, devait signer mercredi un accord lui attribuant des droits à l'image. En 2012, sa restauration avait provoqué l'hilarité des internautes.

Il y a un an, tout le monde se moquait de la restauration du portrait du Christ faite par Cecilia Gimenez. Avec sa chevelure hérissée aux allures de pelage de singe, et la bouche aux contours flous, l' "Ecce Homo" avait provoqué la stupeur des habitants de la petite ville de Borja, au nord-est de l'Espagne et la moquerie générale des internautes. 

Et pourtant, la femme  âgée de 88 ans devrait toucher des droits à l'image à hauteur de 49% des revenus générés. En un an, plus de 57 000 visiteurs, venus d'Espagne et d'ailleurs, ont défilé devant la peinture de l'église Santuario de Misericordia, à Borja.  Chaque visiteur devait payer un euro symbolique pour pouvoir contempler l'œuvre de l'artiste espagnole, selon la Fondation municipale responsable de l'église. Mais plus encore que les visites, ce sont les produits dérivés (bouteilles de vins, tasses, T-shirt) qui devraient générer le plus de profits.

Une histoire quasiment réglée

Mais "la Fondation et Cecilia destineront tous les revenus à des œuvres caritatives", a précisé Antonio Val-Carreres, l'avocat de l'artiste peintre, "personne ne veut se faire de l'argent en profitant de cette situation", a-t-il souligné.

Si Cecilia Gimenez pense que "tout le monde semble être content maintenant", c'est loin d'être le cas. En effet, les descendants de l'auteur de l'œuvre originale, Elias Garcia Martinez, ne voient pas l'histoire du même œil. Certains d'entre eux n'apprécient pas que la version défigurée reste intacte, et souhaitent la voir restaurée ou exposée ailleurs. Mais plus de 23 000 personnes avaient signé une pétition en ligne, il y a un an, sur le site Change.org, réclamant que la nouvelle version soit conservée dans l'église.

Commenter cet article

  • 421123 : De peindre ainsi.

    Le 22/08/2013 à 02h24
  • evasion01 : Qu'est-ce qui est nul ?

    Le 21/08/2013 à 21h35
  • 421123 : C'est nul!

    Le 21/08/2013 à 19h41
      Nous suivre :
      Quand Juppé se moque gentiment de Valls : "Tout va bien, ça vous surprend M. le Premier ministre ?"

      Quand Juppé se moque gentiment de Valls : "Tout va bien, ça vous surprend M. le Premier ministre ?"

      logAudience