ARCHIVES

Le Gorafi piège les médias italiens avec un faux sondage absurde

Edité par
le 30 septembre 2013 à 15h26 , mis à jour le 30 septembre 2013 à 15h41.
Temps de lecture
3min
Le Gorafi publie chaque jour du lundi au vendredi entre deux et quatre articles satiriques bourrés de fausses informations absurdes mais rédigées très sérieusement.

Le Gorafi publie chaque jour du lundi au vendredi entre deux et quatre articles satiriques bourrés de fausses informations absurdes mais rédigées très sérieusement. / Crédits : DR

À lire aussi
InsoliteC'est un coup de maître pour le Gorafi. Ce site satirique de fausses informations a réussi à piéger une agence de presse italienne avec un sondage farfelu dans lequel 89% des Français pensent que le clitoris est un modèle de Toyota.

Le site satirique Le Gorafi a piégé l'agence de presse italienne ANSA en publiant un sondage fantaisiste selon lequel 89% des Français pensent que le clitoris est un modèle de Toyota, un article repris par ANSA. La dépêche de l'agence de presse a ensuite été reprise par plusieurs médias italiens, et notamment par le très sérieux quotidien Corriere della Sera.
 
Le Gorafi publie chaque jour du lundi au vendredi entre deux et quatre articles satiriques bourrés de fausses informations absurdes mais rédigées très sérieusement. Dans cet article, paru lundi 23 septembre, le Gorafi évoque un sondage "TNS-Sofres" sur "plus de 2500 hommes" et fait parler une fausse analyste pour qui "près de 9 hommes sur 10 restent persuadés qu'il s'agit d'une voiture de la marque japonaise Toyota. 7% affirment que le clitoris a un rapport avec une divinité de la mythologie égyptienne. Les 4% restants disent n'avoir jamais entendu parler d'une telle chose".
 
Pour parfaire leur farce, le Gorafi cite des commentaires, eux aussi inventés, de représentantes du féminisme comme Johanna Luyssen, rédactrice en chef du magazine Causette, ou Inna Schevchenko, chef de file du mouvement Femen en France, en leur prêtant des propos indignés. En conclusion, le Gorafi cite un autre sondage tout aussi farfelu : "il y a six mois, un sondage BVA commandé par le Nouvel Observateur nous apprenait que 45% des garçons de 12 à 18 ans restaient convaincus que l'utérus était le nom d'une planète du système solaire".

Commenter cet article

      Nous suivre :

      A 7 ans, ils effraient un voleur de voiture à l'aide d'un jouet en plastique

      logAudience