En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Le plagiste italien mécontent est descendu du dôme de St-Pierre


le 04 octobre 2012 à 08h44 , mis à jour le 04 octobre 2012 à 08h47.
Temps de lecture
3min
À lire aussi
InsoliteAprès 24 heures, l'homme qui était monté sur le dôme de la basilique Saint-Pierre de Rome pour protester contre l'ouverture à la concurrence des activités balnéaires en est descendu mercredi.

L'homme qui était monté sur le dôme de la basilique Saint-Pierre de Rome pour protester contre l'ouverture à la concurrence des activités balnéaires en est descendu mercredi après 24 heures passées en l'air. Marcello Di Finizio, qui tient un bar de plage qui loue des parasols et des transats, avait enjambé mardi l'après-midi les balustrades qui entourent le dôme à proximité de son sommet, qui culmine à 137 mètres du sol. 

Il était ensuite descendu en rappel jusqu'au rebord d'une fenêtre dans la coupole et avait déployé une banderole sur laquelle était inscrit : "A l'aide ! Monti ça suffit, l'Europe ça suffit, les multinationales ça suffit !"

Réunion avec le ministre du Tourisme

Après sa descente mercredi, le protestataire a déclaré qu'il aurait une réunion avec le ministre du Tourisme Piero Gnudi pour expliquer les raisons de son geste : une directive de l'Union européenne et un projet du gouvernement italien de réforme d'ici 2016 du mode d'attribution des licences d'exploitation de ce genre d'établissements. "Ce qui m'a vraiment frappé pendant toute cette histoire c'est que j'ai plusieurs fois demandé très poliment à rencontrer le ministre et je me suis toujours heurté à un mur", a déclaré Marcello Di Finizio.

Les opposants au projet de réforme des concessions sur les plages - elles dureront moins longtemps et seront attribuées après appel d'offres - assurent qu'il favorisera les grands groupes au détriment des petites entreprises familiales. Ils estiment qu'ils ne pourront pas retrouver l'investissement qu'ils ont consenti.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      LCI privée de passage en gratuit : "Je veux vous dire ma colère et ma tristesse"

      LCI privée de passage en gratuit : "Je veux vous dire ma colère et ma tristesse"

      logAudience