En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

VIDEO. Le reflet d'un immeuble fait fondre une Jaguar à Londres


le 04 septembre 2013 à 06h37 , mis à jour le 04 septembre 2013 à 06h42.
Temps de lecture
3min
Le Talkie-Wakie à Londres
A lire aussi
InsoliteLe "Talkie-Walkie" un nouveau gratte-ciel londonien, est accusé de créer un effet de loupe dangereux au point d'avoir endommagé au moins une Jaguar stationnée en contrebas dans la City.

Le "Talkie-Walkie", nouveau gratte-ciel londonien, fait polémique. Les promoteurs du building de 160 mètres de haut ont assuré mardi dans un communiqué commun "qu'ils prenaient au sérieux la réflexion de la lumière engendrée par le 20, Fenchurch Street (le nom officiel de l'immeuble en voie d'achèvement), et traitaient l'affaire en toute priorité". "Le phénomène est causé par l'élévation actuelle du Soleil dans le ciel. Il se produit quotidiennement pendant 2 heures environ. Une modélisation initiale tend à indiquer qu'il pourrait durer deux à trois semaines", ont expliqué les sociétés Land Securities et Canary Wharf Group. Les deux heures de réflexion en cet été indien dans la capitale britannique ont suffi à faire fondre une partie du rétroviseur et de la carrosserie de la Jaguar de Martin Lindsay, jeudi dernier. Dans une interview à la BBC, l'homme d'affaires, visiblement consterné, a révélé avoir obtenu la prise en charge des réparations s'élevant à 946 livres (1.113 euros).
 
Mardi, journalistes et photographes sont venus constater l'étendue du phénomène, l'un d'entre eux parvenant même à faire cuire un oeuf grâce à cette réverbération. Les promoteurs ont indiqué que trois parkings situés au pied de l'immeuble avaient été fermés à titre de précaution, en accord avec les autorités municipales.  Ils ont précisé rechercher "une solution de long terme" pour éviter de nouveaux incidents, avant d'annoncer un peu plus tard l'érection d'un échafaudage pour faire écran dans les prochaines 24 heures. Les projets architecturaux qui hérissent le ciel de la City alimentent souvent la controverse, en raison de leur magnitude, de leur coût ou de leur silhouette.
 
Vivement critiqué, l'architecte uruguayen Rafael Vinoly a dû revoir à plusieurs reprises les plans de son "Talkie-Walkie", qui doit son surnom à sa forme, également comparée à une pinte de bière. Cet immeuble de 37 étages doit en principe être terminé d'ici mars 2014.  Il a été contraint d'en gommer la hauteur d'une quarantaine de mètres, dans l'espoir d'apaiser les détracteurs. Cependant, nombreux sont les Londoniens qui reprochent encore à l'immeuble son gigantisme, qui par effet d'échelle ravale à la dimension de modèles réduits deux monuments adjacents emblématiques: Tower Bridge et la cathédrale St Paul. 
 

Commenter cet article

  • commenteur : Un voile maillé tendu devant chaque vitre pourrait arranger la situation.

    Le 04/09/2013 à 14h34
  • jambo000 : Fiat avait déjà profité d'un tel phénomène avec sa multipla !

    Le 04/09/2013 à 10h00
  • nanouthebzh : Ils devraient récupérer la chaleur pour chauffer les habitations l'hiver !

    Le 04/09/2013 à 09h47
  • veaxjo71 : On se demande parfois ce que les architectes ont dans la tete .Aucune réflexion par moment en tout cas et souvent beaucoup de mauvais gout .

    Le 04/09/2013 à 08h19
  • gilkayo : C'est plus ce que c'était Jaguar...

    Le 04/09/2013 à 07h32
      Nous suivre :
      Ces pandas ne veulent vraiment pas prendre leurs médicaments

      Ces pandas ne veulent vraiment pas prendre leurs médicaments

      logAudience