En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Le radar disait "fuck" aux automobilistes

Edité par
le 17 avril 2012 à 13h47 , mis à jour le 17 avril 2012 à 22h50.
Temps de lecture
3min
Le Courrier Picard 17/04/2012

Le Courrier Picard 17/04/2012 /

À lire aussi
InsoliteA Eaucourt-sur-Somme, près d'Abbeville, un radar pédagogique affichait le message "Fuck you" à chaque fois qu'un conducteur roulait trop vite. Un message qui a aujourd'hui cessé, révèle le Courrier Picard ce mardi.

Sur la D901, si un automobiliste entrait un peu trop vite dans la commune d'Eaucourt-sur-Somme, il pouvait voir apparaître l'accueillant message d'un radar pédagogique. Le Courrier Picard révèle mardi que ce dernier affichait "Chauffard. Fuck You", c'est-à-dire "Va te faire foutre". C'est ce qui est arrivé à ce conducteur qui a particulièrement été surpris : "Quand je suis passé, je me suis dit : C'est pas vrai, le radar m'a insulté !"

A l'inverse, les automobilistes qui respectaient la limitation de 50 km/h pouvait lire une inscription bien plus agréable : "Bienvenue au Moulin".  Ce nouveau modèle de cinémomètre a été inauguré le 6 avril dernier par le maire Henri Sannier, célèbre journaliste de France Télévisions. Il porte en outre la photo du moulin d'Eaucourt et le logo de l'association Axa Prévention.
 
Une blague qui n'était pas du goût de tous


Mais personne n'avaient remarqué cette particularité, y compris le maire. "Je suis passé plusieurs fois devant le panneau, à pied, à vélo, et en voiture, mais je n'ai rien remarqué. Je ne roule pas vite de toute façon", confie Henri Sannier. Le président d'Axa Prévention Eric Lemaire, n'y croit pas. "C'est une blague"."Tout est programmé par informatique, et en partie personnalisable. Ça a dû être détourné". "Chauffard, c'est ridicule. Quant au reste, c'est mal élevé. Normalement s'affichent la vitesse et le nombre de points que l'on pourrait perdre si on était contrôlé", a-t-il ajouté. "On ne veut pas se moquer des gens mais les mettre en garde. Nous essayons de faire le maximum pour la sécurité, ça ne doit pas tourner à la rigolade", a souligné le maire de la commune.
 
Alors qui est le petit malin qui a fait cette mauvaise blague ? Jean-Claude Bouton, patron et fondateur de JCB, entreprise basée à Hérissart, près d'Amiens, qui a conçu cet appareil, affirme que celui-ci ne peut être piraté. Le radar aurait, en réalité, été détourné en interne et le PDG a identifié l'auteur de cette mauvaise blague : "J'ai un collaborateur farfelu, un commercial parisien qui aime me faire des blagues. Le jour de l'inauguration, pour me montrer que la matrice texte était trop petite, il a marqué ça. Et effectivement, je n'ai pas fait attention. Mais comme il n'est pas informaticien, il l'a mal déprogrammé et c'est resté comme ça". C'est un automobiliste qui a signalé le problème. Jean-Claude Bouton s'est alors rendu sur place pour reprogrammer le radar. Aujourd'hui on peut  simplement lire "Attention, trop vite", et le nombre de points que l'on risque de perdre en cas de contrôle.

Commenter cet article

  • francisk1 : Sûrement votre cas,on accuse toujours les autres de ses cas à soi !

    Le 06/05/2012 à 09h08
  • dy-seath : On se marre avec vous !

    Le 20/04/2012 à 10h37
  • mlhs : Il devrait installer ce radar dans le village de Montcuq !

    Le 19/04/2012 à 12h03
  • mlhs : Il devrait installer ce radar d

    Le 19/04/2012 à 12h02
  • gpar2 : Pourquoi avoir honte de la langue de Molière à ce point. Ecrire ça en Anglais c'est nul.

    Le 18/04/2012 à 11h02
      Nous suivre :
      Australie : des surfeurs de l'extrême défient les rochers

      Australie : des surfeurs de l'extrême défient les rochers

      logAudience