En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

VIDEO : Le Journal du week-end

Replay : Les femmes boudent le numérique

- 2min 07s

Encore un chiffre témoignant de l’inégalité entre les sexes. Il faudrait encore 118 ans pour combler l'écart économique selon un rapport. Si les femmes sont très nombreuses à effectuer leurs achats sur internet, rares sont celles qui se lancent dans l'industrie du numérique. Selon une récente enquête, elles n'occupent que 16% des emplois du secteur. Pourquoi un tel désintérêt ?

Replay : La maison bio climatique : le logement du futur ?

- 3min 06s

Depuis les attentats, le nombre de chefs d'état et de gouvernement qui ont annoncé leur présence à la COP 21 ne cesse d'augmenter. Par solidarité, ils sont désormais 138 à avoir confirmé leur venue le 30 novembre prochain. Enjeu majeur de cette conférence : la consommation d’énergie. Et depuis 2012, les nouvelles constructions doivent correspondre à la norme "bbc" (bâtiment à basse consommation).

Replay : Mali : "Une attaque très bien préparée et renseignée"

- 1min 56s

L’attaque perpétrée contre l’hôtel Radisson Blu de Bamako avait été très bien préparée. Revendiquée par une branche d’Al-Qaïda, tout avait été planifié puisque les assaillants avaient par exemple utilisé des voitures du corps diplomatique pour déjouer les services de sécurité. Ils ont aussi frappé à une heure (petit-déjeuner) où il y avait encore beaucoup de monde dans l’hôtel.

Replay : Le Mali sous le choc au lendemain de la prise d’otages dans l’hôtel Radisson

- 2min 12s

Au Mali, 24h après la prise d'otages dans l’hôtel Radisson Blu (Bamako), le bilan est lourd. Deux assaillants ont été tués mais trois suspects sont activement recherchés. Au total, 21 morts parmi lesquels des Chinois, des Russes, des Belges et un Américain. Il n’y a pas de Français. L’attaque a été revendiquée par un groupe lié à Al-Qaïda.

Replay : Bamako : un hôtel attaqué par des terroristes

- 2min 26s

La prise d'otages, qui a débuté ce vendredi matin dans l’hôtel Radisson Blu de Bamako au Mali, a pris fin, après 9 heures d'intervention. 140 clients et 30 employés se trouvaient dans l'hôtel. Les assaillants se sont dirigés vers les étages à la recherche de clients étrangers. Le bilan humain est encore incertain mais il serait d'au moins 18 morts. Les forces spéciales françaises et américaines présentes dans la région sont intervenues pour épauler l'armée malienne: deux des terroristes ont été tuées. 40 hommes du GIGN ont été envoyés en renfort pour sécuriser la zone.

Replay : Les mesures de sécurité renforcées au Mali

- 1min 15s

Le Mali s’attendait à des attaques terroristes mais a été surpris par la prise d'otages. Il y a quelques jours, une dizaine de djihadistes avaient été arrêtés dans le centre du pays. Le ministre de l'Intérieur a annoncé un renforcement du dispositif de sécurité dans la capitale malienne.

Replay : Mali: Mokhtar Belmokhtar derrière l'attaque de Bamako ?

- 1min 58s

L'attaque a été revendiquée en fin de journée par le mouvement Al Mourabitoune, affilié à Al-Qaida. Un mouvement dont l'un des dirigeants n'est autre que Mokhtar Belmokhtar, l'Algérien ciblé par l'armée française depuis des années et qui a commandité de très nombreuses attaques. Il s'agit du plus ancien ennemi de la France dans la région du Sahel. Il serait aujourd'hui réfugié en Libye. Le mouvement Al Mourabitoune n'est pas affilié à Daech. S'il est derrière l'attaque de Bamako, c'est sans doute pour montrer aux Occidentaux que ses capacités d’actions n’ont pas diminué

Replay : Otages tués au Mali : "Il n'y aurait pas de Français" selon Le Drian

- 6min

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a déclaré qu' "il n’y aurait pas de Français" parmi les victimes de la prise d'otages à l'hôtel Radisson de Bamako. L'attaque aurait fait 18 morts de différentes nationalités. Le ministre a cependant voulu rester "prudent". Le ministre a rendu hommage aux forces spéciales françaises qui sont intervenues en appui des forces de sécurité malienne.

Replay : Comment assurer la sécurité des expatriés dans les zones à risque ?

- 2min 04s

Air France ne dessert pas les pays en guerre. Pour certains pays comme le Mali, des mesures rigoureuses sont mises en place. Une escorte armée accompagne le personnel navigant jusqu’à leur hôtel. Les entreprises françaises font souvent appel à des sociétés spécialisées pour assurer la sécurité de leurs salariés. 60 000 Français travailleraient dans des zones à risque.

Replay : Terrorisme : la surenchère entre Al-Qaïda et Daech

- 59 secondes

On assiste à une surenchère entre Al-Qaïda et Daech. Al-Qaïda s'était quelque peu fait oublier ces derniers mois. Tous les groupes djihadistes sont obligés de se positionner, en prêtant allégeance à l'une ou l'autre de ces franchises. Résultat : une course effrénée à l'attentat. Mais la réponse mondiale va être de mieux en mieux coordonnée et sans doute plus efficace.

Replay : Union européenne : surveillance renforcée aux frontières

- 2min 39s

Bernard Cazeneuve et Christiane Taubira étaient ce vendredi à Bruxelles pour une réunion extraordinaire des ministres de l'Intérieur et de la Justice. Les Européens ont pris plusieurs mesures d'urgence. Ils ont notamment décidé de renforcer "immédiatement" les contrôles aux frontières extérieures de l'Union, y compris pour les ressortissants européens. Mais pour cela, une modification des règles de l'espace Schengen est indispensable. Bernard Cazeneuve estime avoir été entendu, avec un feu vert sur le PNR, un fichier européen des passagers. Bruxelles veut son adoption avant la fin de l'année.

Replay : Etat d'urgence : le couvre-feu décrété à Sens dans l'Yonne

- 1min 25s

Le couvre-feu vient d'être décrété dans un quartier de la ville de Sens, dans l’Yonne. Cette possibilité est permise par l'état d'urgence. Personne ne peut donc circuler après 22h. Une mesure de précaution prise par le préfet après la découverte d'une cache d'armes et d'un trafic de faux papiers lors d'une perquisition.

Replay : Dans les mosquées, des prêches contre le terrorisme

- 2min 06s

Le Conseil français du culte musulman a demandé aux 2500 mosquées de France de condamner sans ambiguïté les attentats. En ce vendredi jour de prière, un texte contre le terrorisme a été lu pendant les prêches. A Bordeaux, une marche républicaine a eu lieu depuis la mosquée jusqu’à la cathédrale en passant par la synagogue. A Créteil, un rassemblement s'est tenu dans la mosquée autour de toutes les religions. A Paris, les mesures de sécurité ont été renforcées aux abords de la grande mosquée. Des actes anti-musulmans ont été commis cette semaine.

Replay : Les musulmans de France se mobilisent contre le terrorisme

- 2min 03s

De très nombreux musulmans ont spontanément lancé des appels contre le terrorisme, notamment sur Internet. L'une de ces vidéos a été vue près de 6 millions de fois sur Internet, celle d'un blogueur s'adressant aux musulmans de France. Autre vidéo très partagée, celle des étudiants musulmans de France. Dans une lettre mise en ligne sur Internet, une jeune femme interpelle directement Daech pour exprimer sa colère. Sur les télévisions, Latifa Ibn Ziaten dont le fils a été assassiné par Mohamed Merah, adresse un message de paix et de tolérance destiné à la jeunesse de France . Des paroles spontanées toutes guidées par l’idée de faire front contre la barbarie.

Replay : Paris : avec les habitants du 11ème, une semaine après les attentats

- 3min 30s

Stéphane, policier, habite le 11e arrondissement de Paris, un petit village où tout le monde se connaît. Le 11e arrondissement a été touché le 13 novembre, après avoir déjà été le théâtre de l'attaque contre Charlie Hebdo. Mais ses habitants sont tous très attachés à leur quartier et ne comptent pas déménager. Tous reprennent peu à peu leurs habitudes.

Replay : A 21h20, les Parisiens appelés à rendre hommage aux victimes

- 1min 09s

A 21h20, les Parisiens sont appelés à marquer l’heure de l’explosion du premier kamikaze et à rendre hommage aux victimes, en se tenant la main, en faisant du bruit, en sortant. Cette initiative a été lancée par des artistes et des personnalités. Une manière de montrer que personne n’a peur et que la vie doit reprendre son cours.

Replay : Dans le Bataclan : l’assaut vu par les hommes de la BRI et illustré en 3D

- 3min 06s

Une semaine après les attentats, on en sait beaucoup plus sur l'assaut contre les terroristes retranchés au Bataclan, grâce au témoignage du patron de la BRI. Les hommes de la BRI et du RAID ont progressé dans l'établissement, libérant les derniers otages avant que les kamikazes ne se fassent exploser.

Replay : La Fête des Lumières annulée à Lyon

- 1min 52s

Lyon renonce à la Fête des Lumières qui devait se tenir à partir du 5 décembre prochain. Les quatre jours de fêtes seront remplacés par une journée d'hommage aux victimes. Si les Lyonnais comprennent la décision, ils sont néanmoins déçus. C'est un coup dur pour la population mais aussi pour les commerçants qui verront leur chiffre d'affaires diminuer. 3 millions de personnes sont attendues traditionnellement pour la Fête des Lumières.

Replay : Les matches de Ligue 1 et Ligue 2 reprennent sous haute surveillance

- 1min 23s

Visé par les kamikazes au Stade de France vendredi dernier, le monde du sport a également dû s'adapter. Ce week-end, les rencontres des Ligues 1 et 2 de football reprennent sous haute surveillance. La ligue nationale de football a interdit les déplacements de supporters. Les clubs ont également renforcé les contrôles à l'entrée des stades. Dans tous les matches de ce week-end, un hommage sera rendu aux victimes avec une minute de silence et la Marseillaise.

Replay : Otages tués au Mali : "Il n'y aurait pas de Français" selon Le Drian

- 41 secondes

La prise d'otages au Radisson de Bamako a fait 18 morts parmi les 170 personnes retenues de l’hôtel. Invité du 20 heures de TF1, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a déclaré qu' "il n’y aurait pas de Français" parmi les victimes. Il a cependant voulu rester "prudent".

Replay : Etat d'urgence en France: les propositions de Nicolas Sarkozy

- 9min 39s

Invité de TF1 dimanche, le président des Républicains Nicolas Sarkozy a réagi aux attentats qui ont touché Paris. Renforcement de la sécurité intérieure, maintient à résidence des Français faisant l'objet d'une "Fiche S", expulsion des imams radicaux, mettre un terme au trafic d'armes… L'ancien chef de l'Etat a fait des propositions, alors que la France est en état d'urgence.

Replay : Attentats à Paris : l'enquête s'exporte en Belgique

- 2min 29s

Les voitures qui ont servi les terroristes ont été louées en Belgique, où vivaient plusieurs kamikazes. Dans le quartier bruxellois de Molenbeek, la filière djihadiste est bien connue des services de police locaux. Mehdi Nemmouche, l'auteur des attentats du musée juif de Bruxelles y vivait.

Replay : A l'intérieur du Bataclan, les premières images de l'attaque

- 3min 03s

Trois kamikazes ont propagé la mort pendant trois heures dans la salle de concert du Bataclan à Paris. Les images amateurs filmées à l'intérieur de la salle, les témoignages et les premiers éléments de l'enquête donnent des informations sur le déroulé de l'opération terroriste.

Replay : Des mouvements de panique à Paris

- 1min 48s

Malgré les consignes de la police, de nombreux Français se sont rassemblés dans Paris, sur les lieux des drames et sur la Place de la République. Des rumeurs et l'explosion d'une lampe à la terrasse d'un café ont provoqué des mouvements de foule dimanche soir.

Replay : Attentats à Paris : un hommage rendu en la cathédrale Notre-Dame

- 1min 45s

Quelques heures après les attentats meurtriers de Paris, des hommages solennels ont été rendus en la cathédrale Notre-Dame et dans d'autres lieux religieux parisiens. Malgré les interdictions de rassemblement émis par la police, ils étaient des centaines à se réunir pour montrer leur unité face au terrorisme.

Replay : Attentats à Paris : le point sur les blessés et disparus

- 2min 08s

Si 129 personnes sont mortes dans les attentats de Paris, 325 ont été blessées, et 99 d'entre eux sont dans un état d'urgence absolue. Plusieurs dizaines sont encore non-identifiées. Pour les proches des victimes, l'attente devant les centres de soins est insoutenable. Un homme, toujours sans nouvelles de sa fille, a interpellé Manuel Valls en la Gare de Lyon.

Replay : Attentats à Paris : l'enquête avance vite, un 8e homme recherché

- 1min 47s

Alors que plusieurs terroristes ont déjà été identifiés, un homme, Salah Abdeslam est activement recherché, suspecté d'être le 8e complice des attentats. Les recherches se tournent vers la Belgique où il vivait avec ses deux frères, eux aussi membres du commando jihadiste qui a frappé Paris.

  1. 40
  2. 41
  3. 42
  4. 43
  5. 44
  6. 45
  7. 46
  8. 47
  9. 48
  10. 49
  1. 488 pages :(
  2. <<
  3. -
  4. 10
  5. -
  6. 20
  7. -
  8. 30
  9. -
  10. 40
  11. -
  12. 50
  13. -
  14. 60
  15. -
  16. 70
  17. -
  18. 80
  19. -
  20. 90
  21. -
  22. 100
  23. -
  24. 200
  25. -
  26. 300
  27. -
  28. 400
  29. -
  30. >>
  31. )
logAudience