En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Boko Haram

Suivre le flux rss
Flux RSS
nigeria affrontements boko haram secte islamiste

Dégâts provoqués par les affrontements entre la secte islamiste Boko Haram et les forces de l'ordre, dans le Nord du Nigeria, 27 juillet 2009 / Crédits : Reuters

Boko Haram est une secte islamiste du Nigeria. Elle a revendiqué de nombreux attentats contre les institutions et les chrétiens du pays.

Créée en janvier 2004, Boko Haram -qui signifie en langue haoussa "l'éducation occidentale est un péché"- se réclame des talibans afghans et est soupçonné de liens avec la branche maghrébine d'Al-Qaïda (Aqmi). Elle revendique aussi des connexions avec les milices islamistes en Somalie, les Shebab, eux-mêmes inspirés par Al-Qaïda.
 
Boko Haram a annoncé son intention de lancer "le jihad" (guerre sainte) au Nigeria avec ses militants entraînés en Somalie.  Elle veut ainsi l'instauration d'un Etat islamique avec une stricte application de la charia -aujourd'hui, les 160 millions d'habitants du pays sont répartis entre le nord à majorité musulmane et le sud à dominante chrétienne.

Insurrection

 
A ses débuts, elle était essentiellement composée de diplômés de l'université et de personnes ayant rompu avec leur milieu social d'origine, classe aisée ou classe moyenne. Jusqu'en 2009, son fief était Maiduguri, capitale de l'Etat de Borno (nord-est), près des frontières du Cameroun, du Niger et du Tchad. En juillet 2009, une violente insurrection de la secte a été brutalement réprimée par l'armée et les combats ont fait environ 800 morts. Le QG du groupe à Maiduguri a été rasé, son chef d'alors, Mohammed Yusuf, tué et on ignore depuis où est située sa base.
 
Après avoir fait profil bas un temps, la secte a de nouveau émergé et continue depuis de lancer des raids meurtriers visant policiers, militaires, hommes politiques et responsables communautaires ou religieux opposés à leur idéologie. Les bars servant de l'alcool sont également visés. Depuis mi-2010, la secte, jusqu'alors active dans le nord, a élargi son champ d'action. A Abuja, elle a attaqué en juin le QG de la police (deux morts) et en août le siège des Nations unies (24 morts).

Plus d'actualités de Boko Haram

Nous suivre :

Leur vidéo est devenue virale : ces papas qui se déhanchent avec leur bébé ont quelque chose en tête

logAudience