En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Elections USA : les "swing states"

Suivre le flux rss
Flux RSS
TF1/LCI La Maison-Blanche.

La Maison-Blanche. / Crédits : sxc.hu/Skyring

"Swing states" est le surnom donné aux Etats des Etats-Unis où la bataille est la plus serrée lors de chaque élection présidentielle entre les candidats du parti républicain et du parti démocrate. Ce sont souvent les mêmes d'un scrutin à l'autre.

50 Etats composent les Etats-Unis. Mais ils n'ont pas la même importance lors de l'élection présidentielle. Conséquence du fédéralisme et du suffrage universel indirect en vigueur, le scrutin se déroule en effet Etat par Etat, chacun disposant d'un certain nombre de "Grands électeurs" selon sa population.

La totalité des "Grands électeurs" de chaque Etat est ensuite attribuée au vainqueur du vote populaire de cet Etat, quel que soit son score (sauf dans le Maine et le Nebraska, où l'attribution est teintée de proportionnelle). Chaque "Grand électeur" s'engage à suivre le vote populaire lors de la réunion du "Collège électoral" -l'Assemblée qui regroupe les 538 "Grands électeurs" du pays.

Le premier objectif des candidats est donc simple : remporter les Etats où les "Grands électeurs" sont les plus nombreux afin d'obtenir la majorité du "Collège électoral" (soit 270 "Grands électeurs").

Pas de campagne dans les Etats "sûrs"

Le deuxième objectif est le résultat de la composition sociologique des Etats-Unis. Souvent très uniforme selon les Etats, elle assure alors une large victoire au candidat du parti républicain ou à son opposant du parti démocrate. Ils ne font donc quasiment pas campagne dans ces Etats, considérés comme "sûrs" (en règle générale, ceux des côtes Est et Ouest pour les démocrates, ceux du centre pour les républicains).

Les prétendants à la Maison-Blanche préfèrent donc se concentrer sur les quelques Etats qui basculent d'un camp à l'autre, d'une élection à l'autre. D'où leur surnom de "swing states". Si certains de ces  "Etats qui balancent" le sont depuis des décennies (Floride et Ohio notamment), d'autres le deviennent ou disparaissent de la liste selon leurs mouvements démographiques et sociologiques.

Plus d'actualités de Swing States

Nous suivre :
Fusillades à Ottawa : le parcours du tireur vu des cameras de surveillance

Fusillades à Ottawa : le parcours du tireur vu des cameras de surveillance

A lire aussi

logAudience