En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Parti républicain

Suivre le flux rss
Flux RSS
Etats-Unis : le parti républicain est généralement symbolisé par l'éléphant

Etats-Unis : le parti républicain est généralement symbolisé par l'éléphant / Crédits : DR

Créé en 1854, le parti républicain est l'une des deux grandes formations politiques des Etats-Unis.

Le parti républicain est l'un des deux principaux partis politiques des Etats-Unis avec son homologue démocrate. Il est souvent appelé le GOP pour « Grand Old Party » (le « grand vieux parti »). Son symbole est un éléphant aux couleurs du drapeau américain.

 

Après sa fondation en 1854, les débuts du parti sont essentiellement marqués par des aspirations anti-esclavage. Le parti républicain récolte un score de 33% à l'élection présidentielle de 1856 : il devance le parti libéral des Whigs mais perd face aux démocrates. Quatre années plus tard, Abraham Lincoln devient le premier républicain à gagner la Maison-Blanche. C'est Lincoln qui signe en 1862, lors de la Guerre de Sécession, la Proclamation d'émancipation qui délivre les esclaves.

 

Au cours des années, le parti républicain s'est affirmé. Depuis 1856, les républicains ont ainsi gagné 23 des 39 élections présidentielles. On peut retenir les noms de Théodore Roosevelt, Dwight Eisenhower, Richard Nixon (affaire du Watergate), Ronald Reagan (fin de la Guerre Froide) et plus récemment George Bush et son fils George W. Bush.

 

Parti des riches et des blancs ?

 

Ses principes tournent autour de l'individualisme, d'un marché libre et d'une place principale pour les Etats-Unis sur la scène internationale. Parti conservateur, il soutient le port d'armes et les valeurs religieuses, s'oppose à l'avortement et au mariage homosexuel. Le parti est souvent critiqué comme étant « le parti des riches, du big business et des blancs ».

 

Aujourd'hui, on parle de « radicalisation » ou « droitisation » du parti. Cette tendance peut être retracée aux années 1960-70 avec la « reconquête du Sud » de Richard Nixon. Mais peu de choses changèrent en matière de pratique gouvernementale. C'est véritablement avec George Walker Bush, sous l'influence des néo-conservateurs, qu'une droitisation du parti s'est traduite dans les décisions du gouvernement, notamment après les attentats du 11-Septembre (mesures anti-avortement, discours très conservateurs et marqués religieusement, guerre contre le terrorisme). Plus récemment, cette tendance s'est accrue avec l'influence du Tea Party, un mouvement populaire avec des valeurs très conservatrices.

 

Le candidat à la présidentielle de 2012 Mitt Romney n'a pas souhaité inviter de figures du Tea Party lors de la convention républicaine. Cependant, Paul Ryan, son colistier pour la vice-présidence, est très apprécié au sein du Tea party.

Plus d'actualités de Parti républicain

USA 2016 : Wendy, une pensée démocrate au coeur des meetings républicains du New Hampshire

Monde -

TÉMOIGNAGE. La deuxième primaire visant à désigner les candidats à la Maison-Blanche se tient ce mardi dans ce petit Etat du nord-est des Etats-Unis. Wendy Thomas, qui suit de près la campagne présidentielle depuis l'été dernier, était tout ce week-end aux côtés des prétendants à l'investiture. Deux jours "complètement fous" sur lesquels elle revient pour MYTF1News.

Clinton, Sanders, Trump, Cruz, Rubio : quelle suite pour les primaires américaines ?

Monde -

INTERVIEW - Hillary Clinton et Bernie Sanders ont pratiquement fait jeu égal dans le caucus démocrate de l'Iowa, disputé lundi, tandis que dans le camp républicain, le conservateur texan Ted Cruz a damé le pion au favori au plan national, le milliardaire Donald Trump. Jean-Eric Branaa, maitre de conférences et spécialiste des États-Unis, décrypte la suite de la bataille pour MYTF1News.

Nous suivre :

Euro 2016 : le "clapping", la signature "pas très viking" des Islandais

logAudience