En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Al-Qaïda

Suivre le flux rss
Flux RSS
TF1/LCI : Les attentats du 11-Septembre contre le World Trade Center à New York

Les tours du World Trade Center en feu, 11 septembre 2001. / Crédits : TF1/LCI

Al-Qaïda ( "la base"  en arabe) est le nom donné au réseau terroriste islamiste placé sous l'autorité morale d'Oussama ben Laden depuis le  Soudan de 1991 à 1996, puis depuis l'Afghanistan. Le mouvement terroriste est fondé par Abdullah Yusuf Azzam en 1987. Al-Qaida considère que les gouvernements occidentaux, avec à leur tête celui des Etats-Unis, interfèrent dans les affaires intérieures des nations islamiques, et ce dans l'intérêt unique des sociétés occidentales.
 
Le réseau terroriste s'est rendu célèbre par le double attentat contre les ambassades américaines de Nairobi et de Dar Es-Salaam en août 1998, puis par le triple attentat du 11 septembre 2001 qui a touché principalement, les villes de New-York et de Washington . Viennent ensuite les attentats de Casablanca de mai 2003, de Madrid de mars 2004, de Londres de juillet 2005 et d'Alger d'avril 2007.
 
Al-Qaïda n'est en fait qu'une organisation virtuelle qui repose sur le réseau informel des combattants vétérans d'Afghanistan. C'est un réseau non structuré, dont les liens et les maillons sont différents à chaque opération. Al-Qaïda est conçue comme une  "base" logistique et de ressources humaines de la guerre contre les Soviétiques en Afghanistan. Si Oussama ben Laden assume la responsabilité morale des actions du réseau, il n'est pas certain qu'il en assure la conduite opérationnelle. En effet, les observations montrent que les opérations sont décidées de manière décentralisée et sont organisées au niveau régional.

Les trois principaux chefs d'Al-Qaïda sont Abou Mohamed al-Masri, Ahmed al-Hisawi et Oussama Ben Laden.

Plus d'actualités de Al-Qaïda Al-Qaïda

Nous suivre :
La blague de François Hollande sur sa visite pluvieuse à l'île de Sein

La blague de François Hollande sur sa visite pluvieuse à l'île de Sein

logAudience