En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

République démocratique du Congo

Suivre le flux rss
Flux RSS
Western lowland gorilla

Crédits : Jupiterimages

Dernières actualités de République démocratique du Congo

La République démocratique du Congo est un des pays les plus vastes du continent africain. Riche en ressources naturelles, c’est aussi un des plus pauvres du monde.

La RDC, un des plus vastes pays africains

La République démocratique du Congo, ou RDC ou Congo-Kinshasa (pour le différencier de son voisin le Congo-Brazzaville), est un pays d'Afrique centrale, le deuxième plus vaste du continent après l'Algérie et le quatrième le plus peuplé. La RDC partage des frontières à l'ouest avec l'enclave de Cabinda et le Congo ; au nord, avec la République centrafricaine et le Soudan du Sud ; à l'est, avec l'Ouganda, le Burundi et le Rwanda ; au sud, avec la Zambie et l'Angola. Le pays possède une petite côte sur l'océan Atlantique. Outre sa capitale Kinshasa, les autres villes congolaises importantes sont Kisangani, Lubumbashi, Goma.

La RDC, une histoire belge ?

La RDC a toujours été une terre de chasseurs-collecteurs, qui rappellent les Pygmées actuels. Après l'arrivée de peuples bantous, le territoire est marqué par différents royaumes et empires africains. Au XIXe siècle, la Belgique administre le Congo. Le roi Léopold II de Belgique en fait sa possession personnelle, d'où le nom donné alors à la région de Congo-Léopoldville. En 1960, le Congo belge devient indépendant. Alors Premier ministre, Patrice Lumumba est renversé un an plus tard par Mobutu Sese Seko. En 1964, la République démocratique du Congo voit le jour. De 1971 à 1997, c'est la période de la zaïrianisation du pays, qui prend alors le nom de Zaïre sous la présidence de Joseph-Désiré Mobutu. C'est une campagne d'authenticité qui permet de chasser les étrangers, qui rappellent trop la colonisation, et d'asseoir le pouvoir de Mobutu. En 1996, le génocide du Rwanda entraîne des exodes massifs dans l'est de la RDC, ce qui crée des tensions dans la région. En 1997, Mobutu fuit le pays. Laurent-Désiré Kabila s'autoproclame président et renoue avec le nom de République démocratique du Congo. Après son assassinat en 2001, son fils Laurent Kabila lui succède. Les premières élections multipartites se tiennent en 2006. Laurent Kabila est élu.

Une économie congolaise minée par les guerres

L'économie de la République démocratique du Congo repose essentiellement sur l'agriculture qui occupe 70% des actifs. Les principales ressources sont le café, le bois et le caoutchouc. L'économie a été ravagée par plusieurs années de guerre, notamment dans l'est du pays où il y a de nombreuses ressources dans le sous-sol : diamant, or, cuivre, étain, coltan, bauxite, fer, manganèse, charbon, pétrole, cobalt. Aucune de ces ressources n'est vraiment exploitée industriellement à 100%. La contrebande est organisée, et tout se fait clandestinement : le pays donc la population ne touchent rien de cette richesse naturelle, sans compter les années Mobutu qui ont dilapidé les richesses nationales. Avec des volcans, de grands lacs à l'est du pays, la forêt équatoriale au nord et des savanes arborées au sud, la RDC a le potentiel pour développer une économie touristique, mais là encore, la guerre ruine ces espoirs.

Le système politique de la RDC

La RDC est une république constitutionnelle depuis son indépendance, donc représentative et démocratique dans les textes. Le président est élu pour cinq ans. Le Parlement est divisé en deux chambres, l'Assemblée nationale et le Sénat.

Des enjeux complexes en RDC

Le pays se lance dans la création de zones économiques spéciales pour préserver ses ressources et organiser son industrialisation, mais les tensions perdurent dans l'est du pays malgré les avancées dans les pays voisins comme le Burundi ou le Rwanda. La richesse du sous-sol en minerais attise les convoitises, et la RDC ne voit pas le bout du tunnel. Paradoxalement, sa grande superficie la dessert, et la population pâtit de décennies de mauvaise gouvernance.

GÉNÉRALITÉS

- Régime politique : république présidentielle

- Appartenance à des organisations transnationales : Union africaine, Organisation internationale de la francophonie

- Langue officielle : français

- Fête nationale : 30 juin

- Pays frontaliers : Angola, Burundi, Centrafrique, Congo, Ouganda, Rwanda, Soudan du Sud, Tanzanie, Zambie

- Capitale : Kinshasa

DÉMOGRAPHIE

- Population : 73 599 190 habitants en 2012

- Densité de population : 31,4 hab/km²

- Espérance de vie : 55,74 ans en 2012

- Taux de population urbaine : 35% en 2010

- Taux de fécondité : 5,24 en 2011

GÉOGRAPHIE

- Superficie : 2 345 410 km²

- Point culminant : 5 110 m

- Nombre de km de côtes : 37 km

- Principales villes : Kinshasa, Lubumbashi, Bukavu, Goma, Kisangani

ÉCONOMIE

- PIB : 15,3 milliards de dollars en 2011

- Indice de développement humain (IDH) : 0,286 en 2011

- Principaux secteurs économiques : agriculture (café, bois, caoutchouc), minerais (or, argent, cuivre, étain, charbon, cobalt)

- Taux de croissance économique : 6,5% en 2011

- Taux d'inflation : 17% en 2011

- Dépenses de santé par habitant : 6 dollars en 2008

- Émissions de CO2 en tonnes/habitant : 0,05 tonne/habitant en 2011

Plus d'actualités de République démocratique du Congo

Nous suivre :
Syrie : vivre sous le joug des jihadistes

Syrie : vivre sous le joug des jihadistes

A lire aussi

logAudience