En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Sénat

Suivre le flux rss
Flux RSS
Sénat

Chambre haute du Parlement français, le Sénat est chargé, avec l'Assemblée nationale, de contrôler l'action gouvernementale, de discuter et de voter les lois.

Le Parlement français se compose de deux assemblées, l'Assemblée nationale et le Sénat, chargées de contrôler l'action du gouvernement, d'examiner et de voter les lois. Si l'Assemblée représente le peuple, le Sénat, lui, représente les collectivités territoriales. Pour être sénateur, il faut désormais avoir au moins 24 ans résolus, contre 35 jusqu'en 2011. Le mandat dure six ans. Le Sénat se renouvelle par tiers tous les trois ans.

Situé au palais du Luxembourg, il est actuellement composé de 343 sénateurs. Ils sont élus au suffrage universel indirect. Ainsi, dans chaque département, les sénateurs sont élus par un collège électoral lui-même formé d'élus de cette circonscription : députés, conseillers régionaux, conseillers généraux et conseillers municipaux. Le nombre de sénateurs passera de 343 à 348, lors du prochain renouvellement triennal, en septembre 2011. Ils se répartissent de la sorte : 326 pour les départements de métropole et d'outre-mer, 2 en Polynésie française, 1 dans les îles Wallis et Futuna, 1 à Saint-Barthélemy, 1 à Saint-Martin, 2 en Nouvelle-Calédonie, 2 à Mayotte, 1 à Saint-Pierre-et-Miquelon et, enfin, 12 représentent les Français de l'étranger.

La Constitution de 1958 confie au Président du Sénat la charge d'assurer l'intérim de la Présidence de la République dans le cas où le Conseil constitutionnel en aurait constaté la vacance temporaire ou définitive : décès, maladie, démission, ou autres cas. L'actuel président est Gérard Larcher. En vertu d'un bicaméralisme inégalitaire, en cas de désaccord avec le palais du Luxembourg sur une procédure législative, le gouvernement peut donner le dernier mot à l'Assemblée.

Depuis la révision constitutionnelle du 23 juillet 2008, le Parlement a vu son rôle renforcé. Gouvernement et assemblées se partagent désormais la maîtrise de l'ordre du jour. Le gouvernement doit respecter un délai de six semaines entre le dépôt d'un projet de loi et sa discussion en séance. Le recours à la procédure de l'article 49 alinéa 3 de la Constitution, qui permet l'adoption d'un texte sans vote, a été limité. Le passage de six à huit commissions permanentes dans chaque assemblée permet de renforcer leur capacité de contrôle de l'activité gouvernementale. La révision de juillet 2008 prévoit également l'obligation d'informer le Parlement en cas d'envoi de troupes à l'étranger et l'obligation de lui demander son accord si la mission devait se prolonger au-delà de quatre mois.

Plus d'actualités de Sénat

Nous suivre :
Les images du groupe d'Indiens qui émerge de la forêt amazonienne pour la première fois

Les images du groupe d'Indiens qui émerge de la forêt amazonienne pour la première fois

logAudience