En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Taser

Suivre le flux rss
Flux RSS
Privés de Taser, les policiers d'Orange déçus

Crédits : eTF1

Le Taser est un pistolet à impulsion électrique utilisé par les forces de l'ordre pour neutraliser un individu dangereux. Tant aux Etats-Unis qu'en France, il fait l'objet de critiques récurrentes.

Il porte le nom de l'entreprise qui l'a créé aux Etats-Unis. Le Taser est un pistolet à impulsions électriques, classé comme une arme de 4e catégorie au même titre que le revolver ou le pistolet.  D'une portée inférieure à dix mètres, le Taser X26, modèle utilisé en France par la police nationale, la gendarmerie et l'administration pénitentiaire, propulse à la vitesse de 50 mètres/seconde deux électrodes reliées à un fil isolé. Au contact de sa cible, le Taser libère une onde électrique de 2 milliampères pour 50.000 volts qui bloque le système nerveux, tétanisant la personne visée durant quelques secondes. 

D'un coût de 1.500 euros, le Taser X26 est équipé d'une caméra intégrée filmant chaque utilisation et d'une puce enregistrant l'heure, la date, la durée de chaque tir et leur nombre. Lors de leur formation obligatoire, les membres des forces de l'ordre doivent en recevoir une décharge. Quelque 5.000 Taser sont en service en France dans la gendarmerie, la police et l'administration pénitentiaire. Son usage a été étendu à la police municipale au printemps 2010. Selon la gendarmerie, l'usage du Taser a permis de réduire de 15% celui des armes à feu. 

Polémique 

Tout comme aux Etats-Unis et au Canada, où plusieurs enquêtes judiciaires sont en cours, les critiques sont récurrentes en France contre cette arme dite non létale. La polémique a été relancée après la mort en décembre 2010 d'un Malien à Colombes, dans les Hauts-de-Seine. L'enquête est toujours en cours.

Amnesty International France réclame "un moratoire" sur son utilisation et une "enquête approfondie et impartiale". Selon l'ONG, plus de 290 personnes sont décédées aux Etats-Unis depuis 2001 après avoir été touchées par ces armes. Mais, selon Taser France, ces chiffres ne portent pas sur le même type de produit que celui utilisé en France, le X26 étant beaucoup moins puissant que son équivalent américain. Selon une étude publiée en septembre 2007 par la revue des Samu de France, l'innocuité du Taser paraît confirmée "lorsque les précautions d'utilisation sont strictement respectées". 

Le patron de Taser France, Antoine Di Zazzo, et neuf autres personnes sont renvoyés à l'automne 2011 devant le tribunal correctionnel de Paris dans l'affaire d'espionnage présumé de l'ex-porte-parole du NPA, Olivier Besancenot. Antoine Di Zazzo est soupçonné d'avoir fait espionner en 2007 et 2008 le dirigeant trotskiste, qui a relayé les allégations d'Amnesty International.

Plus d'actualités de Taser

Nous suivre :
Ils plongent d'une falaise de 27 mètres

Ils plongent d'une falaise de 27 mètres

logAudience