En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

RDC : six employés de la Croix-Rouge assassinés

Edité par
le 27 avril 2001 à 15h08
Temps de lecture
3min
rdc congo afrique kinshasa afrique

Crédits : INTERNE

À lire aussi
MondeSix collaborateurs du CICR, dont deux délégués expatriés, ont été tués jeudi après-midi dans la province d'Ituri, au nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), a annoncé vendredi le Comité international de la Croix Rouge à Genève.

C'est dans une région occupée par les forces ougandaises appuyant la guérilla de Jean-Pierre Bemba que six collaborateurs du Comité international de la Croix-Rouge ont été retrouvés morts, jeudi après-midi, au nord-est de la République démocratique du Congo. Leurs corps ont été trouvés près de leurs deux véhicules, à une trentaine de kilomètres au nord de Bunia, aux confins de la frontière entre la RDC et de l'Ouganda.

Les victimes du drame, qui n'est pas encore élucidé, sont quatre employés congolais et deux expatriés : un Colombien de 54 ans, Julio Delgado, et une Suissesse de 36 ans, Rita Fox. Les victimes congolaises sont Véronique Saro, 33 ans, collaboratrice de l'organisation, Unen Ufoirworth, 29 ans, employé de l'agence de recherches du CICR, ainsi que les deux chauffeurs, Aduwe Boboli, 39 ans, et Jean Molokabonge, 56 ans. Ce sont les forces armées ougandaises qui ont alerté la délégation du CICR de l'est de la RDC, alors que la région a été le théâtre, au début de l'année, de violents combats entre des tribus Lendus et Hemas. "Ce drame a d'autant plus choqué que la région était calme ces temps-ci", a déclaré un porte-parole de l'ONG génevoise.

Armes traditionnelles

"Le CICR est profondément choqué et exprime sa sympathie du fond du coeur aux familles des personnes décédées qui ont donné leur vie pour un idéal de solidarité avec les victimes du conflit dans la République démocratique du Congo. Profondément affecté par la tragédie, le CICR condamne dans les termes les plus énergiques cette attaque et le mépris de l'emblème de la Croix-Rouge". Ce n'est pas la première fois que le CICR, qui mène des missions dans les régions les plus exposées du globe, doit déplorer des victimes. En décembre 1996, six délégués du CICR avaient été assassinés à Novy Atagui, en Tchétchénie, lors d'un raid contre un hôpital par un groupe armé.

"Tous les six ont été tués avec des armes traditionnelles, ce qui pourrait  indiquer une implication des Lendu", l'une des deux tribus rivales de la province d'Ituri, a déclaré le chef du service de renseignement militaire ougandais Nobel Mayombo. Depuis des années, des affrontements sporadiques opposent les tribus Lendu et Hema dans cette région sous contrôle de l'Ouganda et du mouvement rebelle que ce pays soutient, le Front pour la libération du Congo (FLC). Les dirigeants Lendu ont souvent accusé les troupes ougandaises d'avoir pris fait et cause pour les Hema dans le conflit tribal qui les oppose. L'an dernier, des responsables des deux groupes accusaient les agences humanitaires de partialité. Selon M. Mayombo, la zone dans laquelle ils ont été tués est "le fief de l'insurrection Lendu. Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas d'autres irréguliers opérant là-bas, mais le fait que des armes traditionnelles ont été utilisées pourrait indiquer une implication des Lendu".

Travaillant en collaboration avec les Croix Rouges locales, le CICR est notamment chargé de veiller au respect des conventions de Genève sur les droits  des civils et des prisonniers en temps de guerre.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Johnny Hallyday complètement gelé par l'Ice Bucket Challenge !

      Johnny Hallyday complètement gelé par l'Ice Bucket Challenge !

      logAudience