En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Déplacement français pour Wade le technicien

Edité par
le 18 juin 2001 à 18h31 , mis à jour le 19 juin 2001 à 18h07.
Temps de lecture
4min
wade president senegal

Crédits : INTERNE

À lire aussi
MondeLe président sénégalais Abdoulaye Wade effectue cette semaine une première visite officielle en France. Un peu plus d'un an après son élection, le maître du "Sopi" veut renforcer la coopération avec le premier client de son pays. Portrait d'un président africain original et technicien.

Derrière les formules convenues et les salutations choisies, la visite officielle qu'effectue à partir de mardi le président sénégalais Abdoulaye Wade en France n'a pas que des buts cosmétiques. Certes, les relations franco-africaines ont souvent été l'occasion de signatures de contrats industriels assommants et d'arrangements diplomatiques plus ou moins avouables. Or, élu en mars 2000 à la tête du Sénégal, "Maître Wade" n'a rien du chef d'Etat mi-affairiste mi-visionnaire comme l'Afrique noire en a connu tant, de Félix Houphouët-Boigny à Omar Bongo, de Léopold Sédar-Senghor à Thabo Mbeki. A la tête d'un gouvernement de techniciens et d'experts appliquant un programme aussi libéral que pragmatique, le tombeur d'Abdou Diouf vient en France perpétuer son effort de réforme méthodique, professionnelle et, pour tout dire, presque balladurienne, du Sénégal.

Abdoulaye Wade effectue son troisième voyage en France depuis son élection. "La première fois, c'était une visite privée, a-t-il toutefois expliqué la semaine dernière, lors d'un chat organisé sur le site de Radio France Internationale. Et ensuite, j'ai fait une visite de travail où nous avons travaillé sur quelques dossiers. Cette fois-ci, c'est une visite officielle, car nous voulons pousser la coopération un peu 

LE PLAN OMEGA

Cautionné par l'OUA, l'un des fers de lance du projet d'Abdoulaye Wade est le "Plan Oméga". Ce chantier tend à évaluer les besoins de l'Afrique noire et à chercher les financements nécessaires à leur satisfaction. Un rapport de l'Etat sénégalais stipule qu'il s'agit là de "la stratégie africaine de mondialisation". Précisément, quatre secteurs sont distingués par ce plan : infrastructures, éducation, santé et agriculture. Ces secteurs devront être soutenus par des crédits à long terme, remboursables sur 50 ans.

plus loin entre nos pays." Tout Abdoulaye Wade est là, dans ce souci des formes, cette obsession de l'efficacité et cette application logique. Plébiscité sur un mot d'ordre simple — le "sopi", le "changement" en Wolof —, il bénéficie d'une popularité immense, plus pour sa ténacité, sa persévérance et son expertise que pour son habileté à galvaniser les masses.

Parcours rectiligne

Un rien vexé par la question d'un internaute qui lui demandait quel serait son "apport personnel" au Sénégal après Senghor et Diouf, le président Wade a mis en valeur le respect des résultats des élections et l'approbation "unanime" de la nouvelle constitution par "le peuple". "Mon apport personnel, tout le monde l'a vu !" s'est-il exclamé, alors même que ses opposants ne manquent pas de souligner que Maître Wade n'a ni la veine utopiste du premier, ni la poigne doucereuse du second. Mathématicien puis avocat, agrégé de sciences économiques, ancien doyen de la faculté de Dakar, consultant de la Banque africaine de développement et de l'Organisation de l'unité africaine, l'homme n'en a pas moins choisi de devenir un opposant farouche, mais toujours correct. Il paiera son intégrité de 71 jours de prison en 1988, après avoir contesté au président Diouf sa réélection, obtenue à grands renforts de trucages électoraux.

L'ordre du jour de sa venue à Paris ne manque pas de sujets. Coopération avec les collectivités locales, initiatives panafricaines, accords de régulation des flux migratoires par l'investissement local, nouvelle politique de Défense en Afrique, développement du Plan Oméga (Voir ci-contre), discussion sur la fourniture de matériels de travaux publics à l'armée sénégalaise, renouvellement de l'aviation militaire… ses rencontres avec les plus hauts responsables français seront hautement précises. Très techniques, pour être forcément efficaces.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Impressionnantes éruptions à la surface du soleil

      Impressionnantes éruptions à la surface du soleil

      logAudience