En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Abbas à la messe de Noël à Bethléem

David Straus par avec
le 24 décembre 2004 à 11h04
Temps de lecture
3min
Bethléem (LCI)

Bethléem au Proche-Orient / Crédits : LCI

A lire aussi
MondeLe chef intérimaire de l'OLP et favori pour la présidentielle palestinienne du 9 janvier devrait renouer vendredi soir avec cette tradition rompue en raison des tensions entre Israéliens et Arafat. Un nouveau signe de détente.

Mahmoud Abbas devrait assister vendredi soir aux cérémonies de la veillée de Noël à Bethléem. Le chef intérimaire de l'OLP et favori pour la présidentielle palestinienne de janvier, renouerait ainsi avec une tradition rompue, ces dernières années, par la violence et les restrictions israéliennes sur les déplacements. Tout musulmans qu'ils fussent, des responsables palestiniens, au premier desquels Yasser Arafat, avaient pris l'habitude de participer à la messe de Noël.

Cette année, pour faire revenir le tourisme qui manque cruellement à la ville, les ministres du tourisme israélien et palestiniens ont mis au point des procédures en commun pour permettre aux pèlerins, y compris aux Palestiniens, d'accéder à Jéricho et à Bethléem, du 24 décembre au 19 janvier. En revanche, ces Palestiniens de Cisjordanie ne seront autorisés à entrer en Israël qu'au cas par cas.

Municipales test en Cisjordanie

Confiné dans son quartier général de Ramallah, Yasser Arafat avait été empêché d'assister aux célébrations de la Nativité dans la ville de Jésus, en Cisjordanie, depuis 2000. Bien que musulman, Arafat avait son siège réservé au premier rang de l'église Sainte-Catherine pour la messe de minuit. La chaise était restée inoccupée, symboliquement. La présence d'Abbas vendredi soir serait un symbole tout aussi fort, alors que débutera le lendemain la campagne présidentielle palestinienne.

En l'absence d'un rival de poids parmi ses six adversaires, Abbas, candidat du mouvement Fatah fondé par Yasser Arafat, semble assuré, sauf surprise majeure, de remporter le scrutin du 9 janvier. Les mouvements radicaux Hamas et Jihad islamique boycottent le scrutin et ont appelé leurs partisans à ne pas voter. Jeudi, les Palestiniens ont pris part en masse aux premières élections municipales organisées en Cisjordanie depuis 30 ans, un façon pour Abbas et le Fatah de se mesurer aux islamistes. Et selon les premiers chiffres rendus publics vendredi, le Fatah a remporté la majorité des sièges dans la plupart des 26 conseils municipaux devançant le Hamas qui participait pour la première fois à une élection palestinienne. Le Hamas est cependant en tête dans plusieurs localités, notamment dans le secteur de Bethléem (sud de la Cisjordanie) et de Naplouse (nord).

(Image LCI : Bethléem)

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Paradise Lost : un making of exclusif du film sur Pablo Escobar

      Paradise Lost : un making of exclusif du film sur Pablo Escobar

      logAudience