En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

"Partout nous avons besoin de paix"

Edité par avec
le 25 décembre 2004 à 08h04
Temps de lecture
4min
benediction pape Noel
A lire aussi
MondeLe Jean Paul II s'est dit samedi très préoccupé par la situation en Irak et au Proche Orient dans son message de Noël avant de donner sa bénédiction urbi et orbi. A Bethléem, la messe de minuit a été marquée par la présence de dirigeants palestiniens pour la première fois depuis 4 ans.

Dans son message de Noël lu depuis le parvis de la basilique Saint-Pierre, le pape Jean-Paul II s'est dit samedi très préoccupé par l'Irak et le Proche Orient. Il a réclamé des solutions pacifiques pour les foyers de tension avant de donner sa bénédiction urbi et orbi à la ville et au monde.

"Je suis avec une vive appréhension ce qui se passe en Irak", a déclaré le souverain pontife. Et d'ajouter en parlant du Proche-Orient : "Comment ne pas regarder avec la même anxiété, mais aussi avec une confiance indestructible, vers la terre dont Jesus est le fils". Jean-Paul II a formulé ce souhait : "Que s'éteignent les nombreux foyers de tension qui risquent de dégénérer en conflits ouverts. Que se renforce la volonté de rechercher des solutions pacifiques, respectueuses des légitimes aspirations des hommes et des peuples." Et de conclure : "partout nous avons besoin de paix".

La messe de minuit à Bethléem

Au cours de son homélie retransmise vendredi en direct dans 72 pays, le pape Jean-Paul II avait souhaité que "la Terre Sainte puisse connaître des temps de prospérité et de coexistence pacifique, dans le respect réciproque de ses habitants". Une autre prière a été consacrée aux gouvernants des nations et aux responsables des organisations internationales afin "qu'il s'engagent à fond pour établir la paix dans le monde".


Mahmoud Abbas à Bethléem 

A Bethléem, la messe de minuit a été marquée pour la première fois depuis quatre ans par la présence de dirigeants palestiniens dont le chef de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), Mahmoud Abbas, et le président par intérim de l'Autorité palestinienne, Rawhi Fattouh. "Nous prions pour que tous les murs tombent, ceux autour de Bethléem et des autres villes palestiniennes, et les murs de haine dans nos cœurs. Nous disons que cela a duré trop longtemps", a déclaré le patriarche latin de Jérusalem, Mgr Michel Sabbah.

Rhum et "jamon"

A Bagdad, les chrétiens ont célébré la messe de Noël vendredi en fin d'après-midi sous haute sécurité dans une ville où les membres de cette communauté se sentent de plus en plus menacés par la violence et la montée de l'intolérance. Mgr Emmanuel Delly, le patriarche des chaldéens, qui constituent la majorité des chrétiens d'Irak, a décidé cette année d'annuler les messes du 24 décembre au soir pour "protester contre les attaques" qui ont visé la communauté chrétienne, dont quatre à Bagdad et Mossoul (nord) faisant au moins 10 morts en août.

Les militaires américains déployés en Irak ont eu droit vendredi aux vœux téléphoniques du président George W. Bush ainsi qu'à une visite "surprise" du secrétaire américain à la Défense Donald Rumsfeld. Chants de Noël pour les Américains, thé au lait et au rhum chez les Britanniques, sapins venus spécialement du pays pour les Norvégiens et "jamon" pour les Espagnols : en Afghanistan, les troupes étrangères ont fêté Noël avec humour et "presque" comme chez elles.

(Image d'ouverture : Jean-Paul II le 25 décembre au Vatican)

Commenter cet article

      Nous suivre :
      La Paris Games Week sur MYTF1News : par ici le programme !

      La Paris Games Week sur MYTF1News : par ici le programme !

      logAudience