ARCHIVES

"Le dernier combat" de Sharon


le 05 janvier 2006 à 08h35
Temps de lecture
3min
sharon sortie hopital 20-12-05
À lire aussi
MondeToute la presse israélienne consacre sa Une ce jeudi matin à la nouvelle hospitalisation d'Ariel Sharon. Les éditorialistes s'accordent à dire que, même si le Premier ministre israélien s'en sort, son avenir politique est plus que compromis et parlent de dernier combat.

Israël sans Sharon : notre dossier en cliquant ici

"Sharon : l'ultime combat": ce titre a fait la une de tous les journaux israéliens jeudi, alors que les chirurgiens tentaient de sauver le Premier ministre d'une attaque cérébrale qualifiée de "grave". Sans attendre les résultats de cette opération, l'éditorial du quotidien Haaretz, intitulé "La fin d'une ère", estimait que "même s'il survit, il (Sharon) aura du mal à retourner au travail". "Il lui sera très difficile de convaincre l'opinion qu'il est capable, après deux attaques cérébrales en deux semaines et demi, de servir quatre autres années supplémentaires". M. Sharon brigue le pouvoir à la tête de son nouveau parti centriste, le Kadima, aux législatives du 28 mars.

"Les chirurgiens luttent pour sauver le Premier ministre", titrait de son côté le Jerusalem Post en soulignant que "la loi n'est pas claire sur ce qui devrait se passer si Sharon venait à disparaître, car le gouvernement est déjà un gouvernement de transition qui n'est pas responsable devant la Knesset", le Parlement. Le journal tranche ce point de droit constitutionnel en indiquant que dans ce cas de figure, "les élections devraient apparemment être maintenues à leur date prévue, Ehud Olmert (vice-Premier ministre) assurant l'intérim jusqu'à cette échéance". Le Yédiot Aharonot à gros tirage a lui-aussi estimé que M. Sharon menait son dernier combat, en soulignant que selon ses médecins "ses chances de recouvrer la santé sont minces".

"Tout le pays se retrouve sans réponse, partagé entre la stupeur et la crainte (...) Le peuple tout entier prie (...) Qu'ils soient de gauche ou de droite, religieux ou laïcs, les Israéliens savent qu'il y a des moments où il n'y a rien d'autre à faire que prier", ajoute le Yédiot Aharonot. Même sentiment d'impuissance pour Maariv qui estime également que "Sharon lutte pour sa vie, et il s'agit peut-être de son dernier combat". Le journal cite des proches du Premier ministre qui espèrent "un miracle". Dans son éditorial, le rédacteur en chef du journal, Amnon Dankner, s'adresse directement à Ariel Sharon avec ces mots: "M. le Premier ministre, soyez fort, avant tout, soyez fort et en bonne santé".

(Photo : archives - Ariel Sharon en décembre 2005 à sa sortie d'hôpital)

Commenter cet article

  • Frederic : Ce n'est pas que j'aie une haute estime pour M. Sharon qui a mon sens aurait du repondre de certains crimes de guerre lorsqu'il etait a la tete de Tsahal, mais sa mort politique tombe au plus mal ! Un nouveau leader travailliste presque inconnu ne peut guere empecher Netanyahu de largement profiter de cette nouvelle donne et si ce LePen version israelienne parvenait a reprendre le pouvoir en Israel, nous aurions tous beaucoup de soucis a nous faire quand a la reaction de tous les excites islamistes.

    Le 05/01/2006 à 10h29
  • Feawing : Si je traduis bien le nouvel homme fort va être Ehud Olmert... Il serait peut-être judicieux de chercher à en savoir plus sur lui, et sur son influence possible sur la poudrière du moyen orient?

    Le 05/01/2006 à 09h36
      Nous suivre :

      The Voice Italie : Soeur Cristina gagne sa battle !

      logAudience