En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Virginie : un seul survivant et non 12 dans la mine


le 04 janvier 2006 à 08h02
Temps de lecture
3min
mine virginie
A lire aussi
MondeDouze des treize mineurs bloqués depuis lundi matin après une explosion dans une mine de charbon de Virginie, aux Etats-Unis, sont morts. Pour une raison encore indéterminée, une erreur de communication sur place, quelques instants plus tôt, avait laissé croire aux familles qu'ils étaient tous vivants.

C'est un cruel malentendu. Une terrible erreur de communication. Un seul des 13 mineurs bloqués pendant près de deux jours au fond d'une mine de charbon de Virginie occidentale (est des Etats-Unis) a survécu, a annoncé mercredi à la presse Ben Hatfield, président de l'International Coal Group (ICG) propriétaire de la mine. Un peu plus tôt, le gouverneur local, Joe Manchin, venait d'annoncer exactement l'inverse, à savoir que douze mineurs avaient été retrouvés vivants. Les cloches d'une église proche de la mine, où les proches des mineurs pris au piège étaient rassemblés, avaient alors commencé à sonner peu avant minuit mardi (05H00 GMT mercredi) pour célébrer la nouvelle, selon des témoins cités par CNN qui diffusait des images de proches des mineurs applaudissants et pleurant de joie.

Ben Hatfield

Le seul survivant est un mineur de 26 ans, emmené en ambulance à l'hôpital et dont l'état est critique. Les treize mineurs étaient bloqués depuis deux jours à 80 mètres sous terre après une explosion dans leur mine. L'explosion avait provoqué l'effondrement d'une partie d'une galerie peu après la reprise de l'exploitation suivant le week-end du Nouvel An. 

La Virginie occidentale, une importante région minière depuis le XIXe  siècle, a connu trois accidents de mine mortels en 2005, ainsi que la plus grande tragédie minière américaine, à Monongah, où 362 mineurs ont trouvé la  mort en 1907.

Commenter cet article

  • Alain : Toute ma sympathie aux familles des victimes.

    Le 04/01/2006 à 15h53
      Nous suivre :
      "Régalez-vous M. le Président" : quand Hollande se laisse aller à la gourmandise

      "Régalez-vous M. le Président" : quand Hollande se laisse aller à la gourmandise

      logAudience