En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Manifestations contre les caricatures en Europe


le 11 février 2006 à 19h27
Temps de lecture
4min
Manif caricatures Mahomet Paris
A lire aussi
MondeLes musulmans européens ont défilé dans de nombreuses villes du continent pour protester contre la publication des caricatures de Mahomet. La journée a été plus calme dans le monde musulman. Le Danemark a rappelé ses ambassadeurs en Iran et en Indonésie.

Plusieurs dizaines de milliers de musulmans ont manifesté samedi contre la publication des caricatures de Mahomet, surtout en Europe, alors que le Haut représentant de l'UE pour la politique étrangère Javier Solana est attendu lundi en Arabie saoudite.

C'est en France, pays qui compte la plus forte communauté musulmane d'Europe avec environ cinq millions de membres, que les manifestants ont été les plus nombreux. Quelque 10.000 personnes, dont 7.200 à Paris et plus de 2.200 à Strasbourg, selon la police, ont défilé à l'appel d'associations musulmanes. Dans la capitale, le cortège est parti d'une grande place derrière une banderole proclamant "Respect des religions, liberté d'expression (...) pas de contradiction".

A Londres, plusieurs milliers de personnes (environ 10.000, selon les organisateurs et 3.500, selon la police) se sont rassemblées à Trafalgar Square. La manifestation, à l'appel du Conseil musulman de Grande-Bretagne, avait reçu le soutien du maire de Londres, Ken Livingstone. Sur les pancartes brandies par les manifestants, on pouvait lire "Unis contre l'islamophobie et l'incitation" ou "Mahomet, symbole de la liberté et de l'honneur". Cette manifestation survenait quelques jours après une protestation d'extrémistes à Londres qui avait soulevé une vive polémique en raison de la violence des slogans affichés par les protestataires.

En Allemagne, où vivent environ trois millions de musulmans, en majorité des Turcs, les manifestations dans plusieurs villes du pays, dont Berlin et Düsseldorf, ont rassemblé environ 3.500 personnes. D'autres manifestations ont réuni un millier de personnes à Berne, environ 500 à Anvers, dans le nord de la Belgique, où le rassemblement a été émaillé de quelques incidents, et une centaine de personnes à Amsterdam.

Samedi plus calme dans les pays musulmans

Les protestations contre les caricatures se sont poursuivies en Afrique, où les forces de l'ordre tchadiennes ont utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser plusieurs milliers de manifestants à N'Djamena. Malgré un appel au calme des autorités, les manifestants se sont livrés à des actes de vandalisme, brûlant au moins deux véhicules et saccageant plusieurs débits de boisson. Vendredi, plusieurs manifestations avaient eu lieu au Nigeria, au Kenya et au Sénégal.

Dans le monde musulman, où un certain apaisement a été observé samedi, les partis islamiques du Pakistan ont appelé à une grève générale début mars dans tout le pays pour protester contre la publication des caricatures en Europe, à l'issue d'une convention nationale de ces formations.

Des dizaines de Palestiniens ont manifesté à Jérusalem-Est annexée, et une nouvelle manifestation réunissant quelque 500 protestataires s'est déroulée à Jakarta.

Photo : la manifestation parisienne

Deux ambassadeurs danois rentrent au pays

Les ambassadeurs du Danemark en Iran et en Indonésie ainsi que leurs collaborateurs ont quitté provisoirement ces deux pays samedi à la suite de menaces proférées contre eux. Une mesure semblable avait été prise vendredi par l'ambassadeur du Danemark à Damas et ses collaborateurs, "les autorités syriennes ayant réduit leur protection à un niveau inacceptable".

Les trois ambassades avaient été attaquées depuis la semaine dernière et celle de Damas incendiée à la suite de manifestations de protestation contre la publication fin septembre de caricatures de Mahomet dans le Jyllands-Posten.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      A la FIAC, Valls à Zahia : "C'est vous l'oeuvre, alors ? "

      A la FIAC, Valls à Zahia : "C'est vous l'oeuvre, alors ? "

      logAudience