En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
ARCHIVES

Berlusconi reconnaît, à sa manière, sa défaite électorale


le 22 avril 2006 à 10h25
Temps de lecture
3min
TF1/LCI Silvio Berlusconi
A lire aussi
MondeSilvio Berlusconi a composé une nouvelle chansonnette après sa défaite électorale intitulée "partons" et l'a interprétée sur un mode ironique vendredi soir lors d'une réunion de son parti Forza Italia à Trieste. Los de cette soirée, il a parlé d'une "blessure au coeur" à propos des législatives.

Le chef du gouvernement italien sortant avait auparavant annoncé une opposition dure au chef de l'Union de la gauche Romano Prodi dont il espère qu'il "ne pourra pas gouverner". Il effectuait à Trieste sa première sortie politique après les élections législatives des 9 et 10 avril et pour la première fois, il a admis implicitement la défaite. Il l'a fait à sa manière, une première fois à la tribune en parlant d'une "blessure au coeur car l'issue (des législatives) n'a pas été celle que nous voulions", puis un peu plus tard, au cours d'un dîner avec les cadres de son mouvement et des industriels, ont raconté samedi les media italiens.

"Laissons ceux qui ne veulent plus de moi"

"Je voudrai vous faire écouter une chanson que nous avons composée le soir de la défaite électorale", a-t-il annoncé à l'assistance, avant d'entonner les premières strophes, accompagné à la guitare par son baladin personnel Mariano Apicella, avec qui il a composé de nombreuses chansons. "Partons, laissons tout, quittons les journaux, la TV, les partis, laissons ceux qui ne veulent plus de moi (...) partons sur une île lointaine, dans un autre hémisphère (...) et ne pensons plus qu'à vivre et à aimer", a-t-il chanté. Silvio Berlusconi a évoqué à plusieurs reprises l'hypopthèse d'une croisière à Tahiti ou aux Bahamas en cas de défaite électorale. Applaudi par l'assistance, il a ironisé. "Au moins nous avons encore un métier".

Silvio Berlusconi, 69 ans, a dans sa jeunesse fait le chanteur de charme au cours de croisières et joue du piano. Il est depuis devenu la première fortune de la péninsule et sa holding familiale, la Fininvest, contrôle un empire comprenant trois chaînes de télévision, une régie publicitaire et une maison d'édition. Il est également propriétaire d'un club de football, le Milan AC.

(D'après AFP)

Image LCI. Silvio Berlusconi.

Commenter cet article

      Nous suivre :
      Quand un ourson brun erre dans les rayons d'un magasin

      Quand un ourson brun erre dans les rayons d'un magasin

      logAudience